Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Obsolescence programmée, réparation, déchets, déchet, déchets électroniques, durée de vie, appareils électroniques
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ?

Économie circulaire

Publié le
mercredi 18 avril 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’obsolescence programmée est un concept économique utilisé par les consommateurs, nié par les fabricants. Ce terme est né dans un contexte économique marqué par la crise. Serge Latouche, célèbre économiste, s’emploie à dire que : « La publicité crée le désir de consommer, le crédit en donne les moyens, l’obsolescence programmée en renouvelle la nécessité. »

Cette stratégie industrielle qui consiste à diminuer la durée de vie d’un objet afin de le remplacer est difficile à prouver ! Certains économistes ne désignent pas l’obsolescence programmée comme étant la seule coupable. En effet, les phénomènes de mode, la pression sociale, le sentiment de satisfaction frénétique que procure la consommation, sont des armes tout aussi efficaces.

Selon une étude du service de recherche du Parlement européen, de nombreux produits de notre quotidien ont une durée de vie raccourcie. En moyenne, un téléphone portable est remplacé après un à deux ans, et un ordinateur après trois à quatre ans.

En France, l’obsolescence programmée devient une infraction punie par la loi

Cette infraction est désormais passible de 300 000 euros d’amende et deux ans de prison. Le montant de l’amende peut représenter 5 % du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise en réponse au préjudice de tromperie.

Le Parlement européen commande à la Commission européenne de légiférer précisément sur ce sujet. Cette initiative s’inscrit dans un modèle d’économie circulaire qui vise à réduire de façon considérable la production de déchets dans l’Union européenne en réutilisant, recyclant et réparant davantage les produits.

/

Lutte contre l’obsolescence programmée

Sensibiliser et influencer la population à consommer des produits plus durables et réparables est le combat de l’association HOP (Halte à l’Obsolescence programmée) qui a déjà déposé plainte contre plusieurs fabricants d’imprimantes. L’ouverture d’une enquête par le parquet de Nanterre à l’encontre des fabricants d’imprimantes Epson a abouti à une plainte pour « obsolescence programmée », une grande première en France.

HOP estime que les mises à jour des iPhone d’Apple réduisent significativement l’efficacité et la durée de vie des téléphones et incitent ainsi à leur remplacement. Greenpeace a récemment accusé Samsung, Apple et Microsoft, d’être coupables d’obsolescence programmée.

/

Le reconditionnement se veut moins cher en CO2 que la fabrication d’un objet.

Il faut savoir qu’un produit reconditionné est de 30 % à 60 % moins cher que son homologue neuf. Un smartphone d’un poids de 100 grammes nécessite dans son processus de fabrication d’environ 70 kg de ressources rares pour sa production. Ainsi, le reconditionnement réduit sensiblement l’impact écologique de la téléphonie mobile sur l’environnement, en optimisant la durée de vie des appareils.

Aujourd’hui, les consommateurs avertis préfèrent des biens réparables ; c’est le cas du Fairphone par exemple, un téléphone équitable, facile à réparer. D’après une récente étude, « 90 % des citoyens européens souhaitent avoir une information loyale sur l’espérance de vie des appareils achetés. »

La Commission européenne prévoit de se saisir du sujet afin de proposer des solutions à ses États membres. Une étude récente a d’ailleurs révélé que plus de neuf Européens sur dix estiment que la durée de vie d’un produit devrait être clairement signalée. Les eurodéputés envisagent la création d’un label européen indiquant la durabilité du bien concerné.

Pour en savoir plus cliquez sur notre dossier du mois ce déchet mon ami

Sara Liégeois

Publié le
mercredi 18 avril 2018


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires