Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
zéro déchet, déchet, tri sélectif, exemple, Kamikatsu, déchets, recyclage,
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Kamikatsu, une vision du déchet exemplaire

Économie circulaire

Publié le
vendredi 25 mai 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Kamikatsu, un village du sud du Japon s’engage d’ici 2020 à ne plus produire de déchets. Au pays du soleil levant, on ne badine pas avec le recyclage. 80 % des déchets de cette commune sont actuellement recyclés.

Ce bourg du district de Katsuura, niché au cœur de la montagne, bordé par des rizières en terrasse compte 1 600 âmes. Bien que la population de ce village soit la plus modeste et la moins importante des 4 îlots principaux de l’archipel, elle s’emploie à redoubler d’efforts afin d’atteindre l’objectif zéro déchet d’ici les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

Les habitants souvent âgés restent unis face à ce défi environnemental. Ils sont habitués à trier leurs déchets dans pas moins de 45 bacs de récupération différents ! Cela va du carton souple au carton dur, du verre blanc au verre coloré, aux différents types de papiers, aux différentes sortes de plastiques, aux cannettes, aux couvercles en métal, aux capuchons en plastique. Au départ, cela n’a pas été une mince affaire, les habitants ont vécu l’événement comme une contrainte et sont passés par différents paliers de tris sélectifs. D’abord, le centre de tri prévoyait 9, 22 puis 34 et 45 catégories de tris à l’arrivée. Chaque bac de tri indique le lieu où le déchet est traité et si sa collecte rapporte ou non de l’argent à la commune.

Grâce à ces bonnes pratiques, la population a baissé son budget déchets d’un tiers.

Cette politique du « zéro déchet » est menée de front depuis que chaque municipalité est obligée de gérer ses déchets au Japon. Les déchets passent par la case lavage avant d’être triés par catégorie, les villageois compostent ce qui peut l’être grâce à un composteur électrique installé dans chaque foyer. Ce travail de fourmi découle d’un long processus de sensibilisation, d’une volonté d’éduquer le consommateur et de l’inciter à changer son comportement. Ce qui paraissait insurmontable au départ est devenu une habitude pour les habitants de Kamikatsu. Ils acheminent eux-mêmes leurs détritus au centre de tri ouvert 7 jours/7 à cet effet. Les déchets recyclés sont ensuite revalorisés par des entreprises de recyclage.

De nombreuses initiatives viennent compléter ce tableau exemplaire

Un magasin « Kuru-Kuru » ou magasin circulaire met à la disposition des riverains de Kamikatsu des objets qui peuvent être réutilisés. Une boutique d’occasion a ouvert ses portes ainsi qu’un centre d’artisanat qui vend des objets confectionnés à partir de tissus usagés. La cerise sur le gâteau est bien le « Rise & Win Brewing Co » ouvert en 2015. Ce bar épicerie fait office de guide des bonnes pratiques en matière de recyclage et sensibilise la population au concept « zéro déchet ». L’édifice est entièrement composé d’éléments recyclés. Les usagers y achètent en vrac leurs produits ménagers et y trouvent de nombreux produits locaux.

La discipline de ce village en matière de recyclage nous laisse perplexes, il est source d’inspiration pour la planète toute entière. S’il est vrai qu’en 20 ans la collecte, le tri sélectif et le recyclage font partie de notre quotidien, il n’en reste pas moins qu’il faut encore faire des progrès dans ce domaine tant au niveau individuel qu’au niveau collectif. La gestion des déchets est réellement un défi environnemental de taille !

Sara Liégeois

Publié le
vendredi 25 mai 2018


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires