Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
UNIFIER19, émission, avion, miniliner, hydrogène, microfeeder, mobilité, réduire les émissions de CO2, réduire les émissions de NOx, réduire le bruit, systèmes d’aéropropulsion, Pipistrel, navette aérienne de 19 places à émission zéro, mobilité aérienne, plan climatique, propulsion à base d’hydrogène, réduction de 100 % des émissions
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Concevoir une mobilité aérienne à la fois durable et rentable

Mobilité

Publié le
mardi 2 juin 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les partenaires d’une initiative financée par l’UE affirment avoir posé les bases d’une méthodologie et d’outils pour la création d’un concept d’avion à émissions quasi nulles destiné aux petits aéroports.

Ne serait-ce pas formidable si vous pouviez éviter de prendre l’autoroute et d’être pris dans un flot de circulation intense lorsque vous vous rendez au travail ? Que diriez-vous d’une nouvelle expérience de mobilité qui impliquerait de prendre un avion de ligne plutôt que votre voiture pour effectuer ce trajet ?

Grâce à UNIFIER19, cela sera possible. Dans un communiqué de presse, ce projet financé par l’UE propose aux banlieusards une solution de mobilité radicalement nouvelle et « aussi simple que le bus ». Le coordinateur d’UNIFIER19, Pipistrel Vertical Solutions, et ses partenaires « ont posé les bases d’une méthodologie et d’outils pour la conception interdisciplinaire à objectifs multiples et l’optimisation d’un tout nouveau concept d’avion régional à émissions quasi nulles », indique le communiqué. Et il ajoute que : « L’ambition de Pipistrel est de développer et de faire la démonstration d’une navette aérienne de 19 places à émission zéro afin de garantir une mobilité aérienne totalement neutre sur le plan climatique dès la prochaine décennie. En utilisant la propulsion à base d’hydrogène, on prévoit une réduction de 100 % des émissions. »

Par ailleurs, « cet avion constituera un tremplin pour l’utilisation de la technologie zéro émission sur des plates-formes plus grandes telles que les avions régionaux et SMR [short/medium range] ». Le concept UNIFIER19 porte principalement sur deux scénarios : le miniliner, qui relie un réseau potentiellement important de petits aéroports, et le microfeeder, qui assure des vols réguliers et des navettes à la demande depuis des aéroports locaux et même des terrains d’aviation non pavés. Le communiqué de Pipistrel ajoute : « Dans un scénario futur, l’avion de 19 places à émissions zéro pourrait remplacer les grands avions conventionnels/à émissions non zéro, ce qui permettrait d’accroître l’impact climatique positif et d’améliorer la mobilité des citoyens de l’UE. »

Miniliner et microfeeder

Pipistrel souligne que les rôles du miniliner et du microfeeder « sont conçus comme des éléments clés dans le développement futur d’un réseau de transport européen plus connecté grâce à un transport aérien régional amélioré et écologiquement durable. » Comme l’explique le même communiqué, « l’optimisation interdisciplinaire multi-objectifs du projet permettra d’explorer un vaste espace de conception, en considérant toutes les combinaisons possibles de systèmes d’aéropropulsion (corps d’aile mixte, propulsion électrique répartie, hélices en bout d’aile, aile en anneau, etc.) et d’architectures électriques hybrides (batteries au lithium, moteurs à combustion interne, piles à combustible, systèmes à hydrogène liquide, etc.) ». Outre la fabrication d’un avion « à faible empreinte sonore et à impact quasi nul sur l’environnement », les partenaires du projet mettront l’accent sur le développement d’une propulsion à hydrogène et sur batteries. « La conception [...] en tant que résultat final du projet, sera la clé de voûte de la vision européenne développée dans le cadre de Flightpath 2050, qui prévoit que pratiquement tous les citoyens de l’UE seront virtuellement en mesure d’atteindre toute destination continentale en moins de quatre heures, porte à porte, d’ici 2050. »

Le programme Flightpath 2050 de l’UE a pour objectif de réduire les émissions de CO2 de 75 %, les émissions d’oxyde d’azote (NOx) de 90 % et les niveaux de bruit de 65 %. Le projet UNIFIER19 (Community Friendly Miniliner) s’est fixé pour but de réduire les émissions de CO2, de NOx et le bruit d’au moins 20 % par rapport aux autres avions 19 sièges actuellement en service. Le projet s’achèvera en mars 2022.

Pour plus d’informations, veuillez consulter : site web du projet UNIFIER19
Source CORDIS
Photo : © Allexanderh, Shutterstock

Publié le
mardi 2 juin 2020


Mobilité
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires