Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
environnement, pollution, véhicule à hydrogène, mobilité, LeasePlan, technologie émergente, véhicules électriques alimentés par batterie, véhicule à pile à combustible à hydrogène, processus électrochimique, gaz, conduite zéro émission
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Véhicules à hydrogène : le prochain poids lourd de la conduite zéro émission ?

Mobilité

Publié le
mardi 31 août 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le compte à rebours a commencé. D’ici 2030, de nombreux pays européens auront mis en place une interdiction progressive des moteurs thermiques. Heureusement, il existe une large gamme de véhicules électriques alimentés par batterie sur le marché, dans une grande fourchette de prix. Mais qu’en est-il de cette autre solution respectueuse de l’environnement, la voiture à pile à combustible à hydrogène ? Voici notre point de vue sur ses avantages et ses inconvénients.

Tout d’abord, l’hydrogène, quèsaco ?

L’hydrogène est le plus petit et le plus léger des éléments ; il n’est constitué que d’un proton (petite particule chargée positivement) et d’un électron (petite particule chargée négativement). C’est un gaz sans couleur ni odeur, non corrosif, non oxydant, non radioactif, non cancérigène et non toxique. On produit de l’hydrogène en utilisant l’électricité pour décomposer l’eau en oxygène (O) et en hydrogène (H2). Ce processus étant réversible, on peut transformer l’hydrogène en électricité en lui ajoutant de l’oxygène, ce qui libère un sous-produit : de l’eau. L’hydrogène ne produit donc pas du tout de CO2 et représente donc une alternative optimale pour la conduite zéro émission.

Comment fonctionne une voiture à pile à combustible à hydrogène ?

Tout comme une voiture électrique ordinaire est équipée d’une batterie, un véhicule à pile à combustible à hydrogène est doté de moteurs électriques. La seule différence est qu’une voiture à hydrogène n’a qu’une petite batterie et un ou plusieurs réservoirs d’hydrogène, ainsi qu’une pile à combustible. Lorsque de l’oxygène est ajouté, cette pile à combustible convertit l’hydrogène en électricité et en eau, par le biais d’un processus électrochimique. L’électricité sert à fournir l’énergie nécessaire à la batterie de la voiture et l’eau propre est évacuée sous forme de vapeur.

Les voitures à hydrogène sont-elles une alternative viable aux véhicules électriques ?

Afin de savoir si la voiture à hydrogène pouvait devenir une prétendante sérieuse, nous avons comparé quelques données relatives aux voitures à hydrogène à celles concernant les véhicules électriques alimentés par batterie, les voitures essence et les voitures diesel.

Commençons par les avantages. En plus de ne produire aucune émission, un des gros avantages des voitures à hydrogène est le ravitaillement, comparable à celui d’un réservoir GPL. Cela signifie que contrairement aux véhicules électriques à batterie qui nécessitent un temps de recharge relativement long, avec une voiture à hydrogène, vous pouvez reprendre la route au bout de quelques minutes seulement. La plupart des voitures à hydrogène ont aussi une autonomie plus longue que les véhicules électriques classiques.

Malgré ces gros avantages, peu de personnes pour l’instant adoptent l’hydrogène. En conséquence, les stations de distribution en Europe sont assez rares et la peur du manque d’autonomie est un problème important. C’est le dilemme classique de l’œuf et de la poule : peu de conducteurs, cela veut dire peu de stations de distribution, et avec peu de stations de distribution, les gens sont moins susceptibles de choisir une voiture à hydrogène. En outre, alors que le choix de véhicules électriques à batterie est de plus en plus grand, le nombre de modèles à hydrogène actuellement sur le marché reste limité, deux des plus connus étant le Hyundai Nexo et la Toyota Mirai.

Autre problème : le coût. L’hydrogène étant une technologie émergente, les valeurs résiduelles sont encore incertaines, ce qui signifie que dans de nombreux pays, le loyer mensuel est relativement élevé par rapport aux véhicules électriques alimentés par batterie ou aux véhicules thermiques. Cela dit, les voitures à hydrogène donnent accès à de nombreux avantages fiscaux, ce qui peut en faire une alternative financièrement séduisante pour les conducteurs de véhicules en LLD.

Certains experts pensent également que l’hydrogène utilisé dans des piles à combustible conviendrait parfaitement au secteur du transport lourd (camions, trains et bateaux) et aux applications industrielles qui nécessitent à la fois de la chaleur et de l’électricité.

/

What’s next ?

Le Conseil de l’Hydrogène, initiative mondiale des entreprises de l’énergie, du transport et de l’industrie, prédit que d’ici 2050, l’hydrogène pourrait alimenter plus de 400 millions de voitures individuelles, ainsi que quelque 20 millions de camions et 5 millions de bus.

Chez LeasePlan, nous nous demandons toujours What’s next en matière de mobilité ? et nous allons continuer à surveiller les progrès réalisés dans le domaine des voitures à hydrogène. Si vous souhaitez en savoir plus sur les voitures à pile à combustible à hydrogène ou si vous aimeriez tester une voiture à hydrogène sur route, adressez-vous simplement à LeasePlan dans votre pays.

Actualité de notre partenaire LeasePlan

Publié le
mardi 31 août 2021


Article de notre partenaire

LeasePlan, gestion de flotte automobile, cycle de vie des véhicules, solutions de location de véhicules innovantes et durables, « What's next »
Mobilité
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Mobilité


Nos partenaires Mobilité

Nos partenaires