Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Franz Fayot, ministre de l’Économie, Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Claude Turmes, ministre de l’Énergie, European Convention Center Luxembourg (ECCL), stratégie nationale pour l’économie circulaire, promouvoir et développer l’économie circulaire, encouragement du partenariat public-privé, lutte contre la crise climatique, protection des ressources, finance durable, positionner le Luxembourg comme un centre de compétences
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Stratégie nationale pour une économie circulaire

Économie circulaire

Publié le
mardi 9 février 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Trois ministères pour un engagement : l’Énergie et l’Aménagement du territoire (Claude Turmes), l’Économie (Franz Fayot) et l’Environnement, le Climat et le Développement durable (Carole Dieschbourg) unis au nom du gouvernement pour promouvoir et développer l’économie circulaire, une nécessité au vu des ressources limitées au Luxembourg.

Ensemble, dans une logique de collégialité et de transversalité. Le ministre de l’Économie, Franz Fayot, la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Carole Dieschbourg, et le ministre de l’Énergie, Claude Turmes, ont présenté une nouvelle stratégie nationale « Économie Circulaire ». Les trois ministères ont planché ensemble et l’engagement est pris au niveau de l’État.

On connaît la théorie - et de nombreux exemples la mettent en lumière régulièrement, notamment sur Infogreen avec des partenaires engagés - de l’économie circulaire, où la création de valeur socio-économique tient compte des limites et des capacités régénératives de la planète, en organisant le recyclage, la réutilisation, la déconstruction-reconstruction, l’économie des ressources…

Pour la plupart des observateurs consciencieux du pays, la vision circulaire est indispensable, en soi, pour la planète, et surtout dans un pays aux ressources limitées – dépassées rapidement chaque année – comme le Luxembourg.

Il fallait donc une vision commune pour aller au-delà de la théorie et promouvoir la mise en œuvre de l’économie circulaire et d’orientations pratiques, pour les citoyens, les entreprises, les communes, les administrations…

L’ambition d’un leader international

Pour Franz Fayot, « depuis la première étude effectuée en 2014, le ministère de l’Économie a reconnu le potentiel de l’économie circulaire pour le Luxembourg et les opportunités qu’elle représente pour les entreprises ». De nombreuses initiatives ont vu le jour et l’économie circulaire est clairement devenue une priorité gouvernementale. « L’objectif de la stratégie et des actions envisagées est double : d’une part, accélérer le déploiement de l’économie circulaire au niveau national et régional, et, d’autre part, positionner le Luxembourg comme un centre de compétences et un leader international en la matière. »

En fait, la stratégie contribue à l’exécution du programme gouvernemental 2018-2023, qui fait référence à l’économie circulaire de manière récurrente. Pour Carole Dieschbourg, on parle d’un maillon essentiel dans la chaine de valeur du développement durable : « L’essor de l’économie circulaire est une condition nécessaire pour la réussite de nos efforts stratégiques nationaux, que ce soit au niveau de la lutte contre la crise climatique, de la protection des ressources ou au niveau des finances durables. »

Même credo pour Claude Turmes : « La stratégie nationale permettra de rendre notre société plus durable en repensant toute notre économie, de A à Z. Les secteurs clés pour l’économie luxembourgeoise seront dotés d’une boîte à outils pour fédérer les acteurs publics et privés et décliner la vision par des projets concrets. »

3 leviers d’action

La stratégie identifie des méthodes et des outils. Et surtout 3 leviers aux mains de l’État pour stimuler des innovation :

  • la réglementation et les standards
  • les aspects financiers (des incitations, subventions ou autres appuis fiscaux)
  • la gestion des connaissances (éducation, formation, recherche publique, digitalisation, support technologique…)

La méthode repose sur l’encouragement du partenariat public-privé, menant à des projets concrets dans tous les pans sectoriels socioéconomiques – pilotage par les acteurs publics, réalisation en co-création.

La présentation officielle a été assortie d’une vidéo à voir ici.

D’autres documents de présentation et d’exposition de la stratégie sont à retrouver ici.

Infogreen
Infogreen

Alain Ducat

Photo © SIP/Emmanuel Claude - (de g. à dr.) Franz Fayot, ministre de l’Économie ; Carole Dieschbourg, ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable ; Claude Turmes, ministre de l’Énergie, à l’European Convention Center Luxembourg (ECCL)

Publié le
mardi 9 février 2021


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires