Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le solaire Made in Lux appelé à faire un tabac
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le solaire Made in Lux appelé à faire un tabac

Énergie

Publié le
vendredi 13 janvier 2023 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Solarcells, joint-venture entre Socom (Lux) et Evocells (Bel), produira des panneaux photovoltaïques sur le site Landewyck à Hollerich

Les panneaux solaires et l’énergie photovoltaïque (PV) sont évidemment en pleine lumière et encouragés pour assurer la transition énergétique. La question de leur production fait souvent débat. Mais une production locale aurait évidemment tout son intérêt, économiquement, écologiquement, stratégiquement. C’est un peu la base du raisonnement qui conduit à la première installation industrielle du Luxembourg fabriquant des panneaux PV !

L’annonce est désormais officielle, adoubée par les ministres Claude Turmes et Franz Fayot, qui ont présenté le projet d’investissement piloté par le groupe SOCOM, intégrateur de solutions technologiques basé à Mondercange-Foetz.
/

Avec l’entreprise belge Evocells, Socom a créé la joint-venture Solarcells SA, pour fabriquer des panneaux photovoltaïques.

100.000 unités par an à Luxembourg-Hollerich

Cette production industrielle inédite dans le pays prévoit de sortir, dans une première phase, près de 100.000 panneaux par an - de quoi permettre théoriquement une production de 50MW d’électricité en capacité réelle. La ligne de production sera déjà installée fin 2023. Selon les investisseurs, il est déjà prévu de doubler la capacité de production d’ici 2026. Et, dans un premier temps, Solarcells annonce la création d’une vingtaine d’emplois directs.

Selon le communiqué officiel, « le partenariat avec Evocells, pionnier dans le photovoltaïque belge, permet au groupe SOCOM, déjà actif dans les domaines de l’énergie renouvelable et de la transition énergétique, de se diversifier dans une nouvelle activité, tout en développant des synergies pour optimiser la production et le développement de panneaux photovoltaïques, notamment en regroupant les achats de matières premières et en sécurisant les approvisionnements ».
/
Evocells, 15 années d’expérience dans le photovoltaïque estampillé Made in Belgium, a sa propre usine de panneaux solaires et de production de cellules photovoltaïques, à Somme-Leuze, près de Marche-en-Famenne.

De son côté, Socom est un acteur reconnu dans le génie technique du bâtiment au Luxembourg (spécialisé dans le génie électrique, la mécanique ou la tuyauterie industrielle), créé en 1971, qui emploie actuellement 1.200 personnes. Le groupe réalise un chiffre d’affaires annuel de près de 160 millions d’euros.

Stratégie nationale accélérée

Lors de la présentation du projet, Marc Thein, le président du Comité de direction du groupe SOCOM, a souligné : « Tout le monde doit prendre sa responsabilité pour avancer plus rapidement dans la transition énergétique et aider le gouvernement à réaliser les objectifs imposés. Le manque de produits et de matériel ne doit pas freiner la dynamique. Il est plus facile de produire localement afin d’être moins dépendant de l’approvisionnement de composants et de livraisons venant de l’autre bout du monde ».

De fait, le gouvernement applaudit. Pour le ministre de l’Économie, Franz Fayot, « le projet de SOCOM est en ligne avec notre stratégie qui vise à encourager les entreprises déjà établies au Luxembourg à développer leurs activités afin d’assurer, à la fois, un développement économique durable et la transition technologique et environnementale de notre tissu entrepreneurial.

Bénéficiant de la politique d’encouragement des investissements mise en œuvre par le ministère de l’Économie en faveur de cette double transition, plusieurs fleurons de l’industrie luxembourgeoise, comme Guardian ou ArcelorMittal, ont annoncé depuis 2018, malgré les multiples crises, des investissements dans la modernisation et l’extension de leurs outils de production à hauteur d’un total de plus d’un milliard d’euros ».

Pour le côté « énergie », le ministre Claude Turmes opine également : « L’énergie solaire est en plein essor au Luxembourg : nous occupons déjà aujourd’hui la quatrième place au niveau européen en terme de puissance photovoltaïque par habitant. Cette source d’énergie est non seulement propre et aide le Grand-Duché à atteindre ses objectifs de développement des énergies renouvelables, mais elle est également produite localement et fait partie des solutions pour sortir de la dépendance des énergies fossiles russes ».

Le projet de SOCOM, en produisant des panneaux photovoltaïques sur le territoire national, nous aide à renforcer cette indépendance : de la production des panneaux à la production d’énergie solaire, la transition énergétique locale est accélérée ».

Un marché de voisinage

On est donc aussi dans une logique économique de proximité, avec des acteurs de la région élargie pour un marché local et de la Grande Région. Les Wallons de Evocells et les Luxembourgeois de Socom font la paire industrielle avec un apport de compétences intéressant, façon win-win.

Et puis le marché luxembourgeois du photovoltaïque est évidemment en plein boom.

Pensons aux emplois directs et locaux, mais aussi au potentiel de business et d’emploi indirect.

Pensons à toute cette stratégie encouragée par les primes gouvernementales, à ces dizaines de milliers de mètres carrés à couvrir. Aujourd’hui et demain, vu l’accroissement démographique, résidentiel et entrepreneurial.

Rien que dans le voisinage du site de production de Hollerich, il y a matière. Souvenons-nous que le développement urbain Nei Hollerich fait partie des nouveaux quartiers de la ville en devenir. Depuis 2013 pour les études, les sociétés Paul Wurth et Heintz van Landewyck ont constitué un GIE ayant pour but de faire évoluer leurs terrains industriels au cœur de Luxembourg, entre gare et porte de Hollerich, en un nouveau quartier urbain d’affaires et d’habitation.
/
Un secteur mixte, avec des logements pour plus de 4.000 habitants, des bâtiments administratifs, artisanaux, de commerce, de loisirs… Un quartier qui se veut durable et qui devrait être desservi par le tram...

/Les travaux et les perspectives de développement étaient notamment liés au départ de la manufacture de tabac, ayant choisi d’aller tourner à plein régime dans le Nord du pays, avec plus d’espace.

Le nouveau site de Landewyck à Erpeldange a été inauguré en juin 2022.

Dès lors, l’ancien site de Hollerich, transformé, développé, accueille de nouvelles têtes.

Et si le photovoltaïque made in Luxembourg était appelé à faire un tabac ?

Alain Ducat

Photos : MECO, Evocells, Landewijk/Industrie.lu, Nei Hollerich/Geprolux

Publié le
vendredi 13 janvier 2023


Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires