Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Le premier festival en « culture circulaire »
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le premier festival en « culture circulaire »

Économie circulaire

Publié le
mercredi 16 juin 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

WaterWalls se pose en premier festival culturel basé sur les principes du « cradle-to-cradle ». Organisé en biennale à partir de 2021, il se tiendra à Esch-sur-Sûre du 17 juillet au 25 septembre. Pour une réflexion naturelle sans barrage ni frontière !

Le WaterWalls Festival, c’est, selon sa définition enthousiaste, le premier événement du genre en « culture circulaire ». C’est officieux comme terme mais c’est sympathique et c’est basé sur les principes du « cradle-to-cradle ». Organisé en biennale à partir de 2021, il se tiendra à Esch-sur-Sûre du 17 juillet au 25 septembre.

Durant tout l’été donc, des créations artistiques contemporaines s’érigeront à proximité des 4 barrages en aval du grand Barrage de la Sûre, et aussi d’un 5e ouvrage, le long la vallée. Entre le Naturpark et l’hôtel Bissen, ces « murs d’eau » serviront de cadre à des performances, concerts, expériences sonores et autres conférences-débats, au fil d’un parcours au paysage remarquable.

Entre nature originelle et artificielle

Intitulé « Natural Borders », cet événement (f)estival entend inviter à la réflexion sur les frontières entre nature originelle et artificielle.

« La thématique se prêtera à de nombreuses métaphores et questionnements sur les flux, les courants, les technologies, les limites de la nature et de l’intervention humaine et les conséquences de ces autres frontières créées par le barrage », expliquent les organisateurs. « Le festival WaterWalls est ainsi l’occasion de sensibiliser sur les questions environnementales au travers d’approches artistiques, mais aussi ludiques, participatives ou encore pédagogiques ».

WaterWalls souhaite proposer « une œuvre d’art totale contemporaine », ayant pour objet de « sensibiliser tous les publics sur la production artistique et ses aspects de consommation de la culture ».

Réduire, réutiliser, recycler

C’est pour répondre à cette démarche que les artistes sont invités à créer ou co-créer en écoconception leurs œuvres en tenant compte des critères de durabilité et d’économie circulaire dans leur démarche.

/

On pourra ainsi découvrir 5 installations artistiques et scéniques dont la conception et l’expression se conforment au plus près de la stratégie des « 3R », réduire, réutiliser, recycler. Par ailleurs, les participants au projet ont pris en considération ces principes en réduisant maximum l’utilisation de produits qui arrivent en fin de vie, en réutilisant au maximum produits ou matériaux, en recyclant les matières premières utilisées et en prenant en compte l’éventuel démantèlement des structures.

Alain Ducat

Affiche et photo : © Etienne Duval/Seibühn

Programme et Billetterie

waterwalls@seibuehn.lu

www.waterwalls.seibuehn.lu

Publié le
mercredi 16 juin 2021


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires