La construction modulaire pensée plus loin. En point de mire : la durabilité

La construction modulaire pensée plus loin. En point de mire : la durabilité

Le changement climatique est l’un des problèmes les plus urgents de notre époque. Pour réduire de manière significative les émissions de dioxyde de carbone, le secteur du bâtiment joue un rôle essentiel.

La construction durable implique la réduction des émissions et l’utilisation consciente des ressources. ALHO s’est penchée intensivement sur cette thématique et a développé la nouvelle construction modulaire acier-bois. Ce système met l’accent sur un haut degré de préfabrication, la numérisation et l’optimisation du processus de construction, et sur une combinaison intelligente de l’acier et du bois. Ainsi, les aspects de durabilité du matériau naturel qu’est le bois sont associés aux avantages techniques et constructifs de l’acier, champion du monde du recyclage.

Quand un bâtiment est-il durable ?

La durabilité d’un bâtiment peut être définie à l’aide d’un modèle à trois piliers qui tient compte à la fois de facteurs écologiques, économiques et socioculturels. Ce modèle part du principe que la durabilité ne peut être atteinte que par la mise en œuvre simultanée et égale d’objectifs environnementaux, économiques et sociaux.

Une haute qualité écologique


Dans le nouveau mode de construction hybride ALHO, le bois et l’acier forment une synergie parfaite, car les aspects de durabilité du bois sont associés aux avantages techniques et constructifs de l’acier.

La structure porteuse en acier est combinée avec des plafonds et des murs extérieurs en bois. Les corps de bâtiment construits selon cette méthode atteignent un volume de bois d’environ 70%.

Comme le bois stocke le dioxyde de carbone pendant toute sa durée de vie, celui-ci reste lié au matériau de construction et donc au bâtiment. Cela permet de réduire massivement les équivalents CO2, notamment par rapport aux méthodes de construction conventionnelles. En ce qui concerne l’acier, il convient de noter qu’il s’agit du matériau le plus recyclé au monde, avec un taux de 99%. L’utilisation de « l’acier vert » permet de réaliser une économie supplémentaire de dioxyde de carbone d’environ 30%.

Grâce à des optimisations constantes des processus de fabrication, toutes les ressources disponibles, comme les matériaux, le personnel et l’énergie, sont utilisées efficacement dès la production et le gaspillage et les déchets sont réduits au minimum. C’est ainsi que naissent des bâtiments innovants, à faibles émissions et particulièrement durables sur le plan écologique.

Des avantages économiques

La nouvelle construction modulaire acier-bois ALHO est basée sur un système de construction standardisé avec une dimension de trame clairement définie. Celui-ci est développé pour une flexibilité maximale dans la conception du plan et offre une solution particulièrement économique grâce au système optimisé pour la production.

La standardisation simplifie le processus de planification numérique et intégral, qui permet non seulement de concevoir le cubage et les plans du bâtiment, mais aussi d’harmoniser avec précision la construction et la domotique du bâtiment.

Pour la fabrication, la standardisation apporte des avantages importants en termes d’efficacité des ressources. Il est ainsi possible de préfabriquer en plus grand nombre les cadres en acier et les éléments muraux en bois à mettre en œuvre. Il en résulte d’une part des économies d’échelle tant au niveau de l’approvisionnement que de la fabrication. D’autre part, cela permet d’obtenir une meilleure qualité des éléments de construction.

Comme pour la construction modulaire en acier qui a fait ses preuves, une grande importance a été accordée à la flexibilité d’utilisation lors du développement de la construction modulaire en acier et en bois. Ainsi, les murs sont non porteurs. Une modification des plans et une adaptation du bâtiment à de nouveaux besoins sont possibles à tout moment. Avec la construction modulaire acier-bois ALHO, les maîtres d’ouvrage réalisent des bâtiments durables avec un maintien de la valeur à long terme.

Des bienfaits socioculturels

Le troisième pilier de la durabilité des bâtiments est leur qualité socioculturelle. Il s’agit de l’acceptation et de l’appréciation d’un bâtiment par ses utilisateurs. Des aspects tels que la santé dans l’habitat, la qualité de vie et l’esthétique jouent ici un rôle important.

Grâce à la multitude de dimensions de modules associée à différentes formes de construction, comme la barre, le U ou le L, presque toutes les configurations de plan sont possibles. Les faux-plafonds fins à double paroi avec espace vide pour les installations permettent de créer des espaces intérieurs hauts et aérés avec des hauteurs d’étage réduites.

L’utilisation des matériaux les plus divers rend possible une conception individuelle des façades, par exemple avec un crépi sur un système composite d’isolation thermique, une maçonnerie de parement ou des éléments de façade suspendus et ventilés par l’arrière en métal, HPL, fibrociment ou céramique. L’idée écologique peut être soulignée par une façade en bois ou végétalisée.

Un toit vert imperméabilise les surfaces ou sert de compensation pour les surfaces imperméabilisées. Il crée de la biodiversité, un habitat pour les insectes et des sources de nourriture pour les oiseaux. Outre le dioxyde de carbone, il stocke l’humidité et contribue ainsi à un climat intérieur agréable. L’intégration d’énergies renouvelables comme le photovoltaïque ou le solaire thermique sur le toit ne pose aucun problème.

Même s’il reste caché dans la construction, le bois assure un bon climat intérieur : ce matériau compense les variations d’humidité de l’air ambiant, soulage les voies respiratoires et est particulièrement favorable aux personnes allergiques.

Avec la nouvelle construction modulaire acier-bois, ALHO franchit une étape innovante vers un produit durable et à faibles émissions, avec une utilisation équilibrée des matériaux et de multiples qualités physiques, statiques et techniques. Les exigences légales en matière de durabilité lors de la réalisation de nouveaux bâtiments sont encore plus faciles à mettre en œuvre aujourd’hui et à l’avenir.

Pour plus d’informations : https://www.alho.com/fr/

Article
Publi-reportage
Publié le vendredi 22 mars 2024
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires