JUUNOO : la solution pour lutter contre les déchets

JUUNOO : la solution pour lutter contre les déchets

La déconstruction est vraiment plus importante que la démolition. Chez Bamolux, on l’a bien compris et cette idée commence à faire son chemin chez les clients. Ça apporte une vraie plus-value dans le secteur de la construction. Il n’y a pas que les produits éco-responsables. Il y a aussi la façon dont on s’y prend pour réaliser un chantier.

Rencontre avec Geoffrey Debertry, directeur de l’administration, du développement et des ressources humaines chez Bamolux.

La déconstruction n’est pas une nouveauté chez Bamolux. Que du contraire ! « Nous avons effectué une analyse de notre bilan carbone, avec l’aide de l’energieagence, afin de connaître où se trouvaient nos plus grosses émissions de CO2 », explique Geoffrey Debertry, directeur de l’administration, du développement et des ressources humaines. « Il a clairement été démontré que nos deux plus gros soucis étaient notre flotte de véhicules thermiques, ainsi que nos matériaux de construction pour réaliser les chantiers. Je pense notamment au placoplâtre de nos cloisons pour les plateaux de bureaux à Luxembourg, pour les administrations et pour les banques. Mais également pour les musées, dont un bien connu à Luxembourg. Ce dernier possède trois grands halls d’expositions qui évoluent régulièrement en fonction des artistes exposés et de leurs exigences pour présenter les œuvres ».

Des lieux différents qui demandent une analyse constante de leurs évolutions. « Nous nous sommes rendu compte que selon la durée de vie des endroits aménagés (4-5 ans pour un bureau, 4 à 6 mois pour un musée), nous créions des déchets puisque nos cloisons étaient amenées à être démolies. Même si elles étaient quasiment recyclées à 100 %, cela n’entrait pas totalement dans notre philosophie circulaire. D’où l’arrivée de la solution JUUNOO avec laquelle nous pouvons réutiliser 95 % des matériaux. En d’autres termes, nous pouvons totalement la déplacer grâce à une technicité qui est brevetée, un système d’encliquetage et non d’enduisage de plâtre, mais aussi l’utilisation de velcro qui permet de supporter des poids assez lourds. Nos cloisons peuvent donc être démontées sans être abîmées. Clairement, le coût de départ est légèrement plus élevé, mais dès la deuxième utilisation, on fait des bénéfices et on rentre totalement dans l’investissement. JUUNOO peut être utilisée entre 7 et 10 fois ».

Et le client a le choix de la formule d’acquisition. « La première étant la vente pure où le client peut la déplacer quasiment lui-même sur son plateau. La deuxième est la vente avec la reprise en fin de vie, c’est-à-dire que lors de la vente, nous déterminons déjà le montant que nous allons lui racheter sur la fin. La troisième est tout simplement une formule de leasing avec un loyer mensuel ».

JUUNOO, une success story ? « C’est une offre assez révolutionnaire dont le développement a été financé via une plateforme participative. Après des appels venus des quatre coins du monde, la solution nous est finalement venue de Belgique. C’est évidemment une bonne chose vu que nous sommes à moins de 250 kilomètres de notre source de fabrication et d’approvisionnement. Nous limitons donc notre empreinte carbone mais nous faisons également du social, car tous les montants métalliques sont pliés dans un atelier protégé. C’est donc une grande fierté pour nous de le proposer et d’avoir considérablement diminué nos déchets ».

Les clients et les déchets

Même si le combat pour la nature est encore loin d’être gagné, notre société prend conscience qu’il est important de réduire les déchets. « C’est d’autant plus vrai que l’économie leur rappelle également vu que le coût des matériaux en recyclage est de plus en plus élevé », poursuit Geoffrey Debertry. « Il ne faut donc pas se mentir à soi-même. Conscientisation certainement, mais facteur économique également. Je pense qu’aujourd’hui, lors des achats, mieux vaut mettre un tout petit peu plus d’argent sur la table - même si ce n’est pas toujours vrai - pour que le projet soit plus rapidement amorti par la suite. Nous souhaitons faire passer comme message qu’il ne faut pas qu’un projet coûte moins cher à l’achat mais pour la vie globale du produit. Que cela soit pour les cloisons, mais également pour le mobilier. Tous les meubles que nous créons sur mesure en interne sont développés avec une véritable philosophie de démontage et non de démolition. La majorité d’entre eux sont vissés chez le client et non collés. Ils peuvent donc être démontés à tout moment pour être reconstruits ailleurs ».

La solution JUUNOO, qui est donc produite en Belgique, est sans cesse améliorée via les informations que Bamolux remonte à l’entreprise. « Au départ, nous étions partis avec des panneaux en bois. Par la suite, ils sont passés à des panneaux en placoplâtre. Et aujourd’hui, ils viennent de sortir des panneaux vitrés qui sont repositionnables. L’avantage est que le patron visionnaire de JUUNOO, Chris Van de Voorde, encourage tous les utilisateurs à lui faire part des éventuels problèmes qu’ils rencontrent afin d’améliorer le produit continuellement. Et cette philosophie est évidemment un bonus indéniable pour tous les clients qui profitent d’une top qualité. Il faut que la pose et l’utilisation soient les plus intuitives possible. D’ailleurs, selon les calculs et l’expérience, les cloisons se montent sept fois plus rapidement que les traditionnelles placoplâtres. C’est donc un gain de temps non négligeable pour la disponibilité des lieux. De plus, nous pouvons travailler durant les heures de bureau, car il n’y a pas de bruit, ni de poussière. Évidemment, cette solution respecte les technicités contre le feu et en matière sonore ».

Geoffrey Debertry croit dur comme fer en ses produits. « Selon moi, le Luxembourg est vraiment un endroit privilégié pour ce type de cloison, car il y a un changement perpétuel de locataires dans les bureaux. Aujourd’hui, le secteur doit mettre à disposition des bâtiments polyvalents. Un site peut très bien être une école aujourd’hui, être transformé en logements sociaux demain. Chaque projet est unique et nous pouvons l’accompagner dans sa transformation ».

JUUNOO se développe considérablement en Europe Occidentale mais également à New-York et bientôt à Dubaï.

Sébastien Yernaux
Extrait du NEOMAG#57

Plus d’informations sur neobuild.lu
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Article
Article
Publié le jeudi 23 novembre 2023
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires