Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Holz vun Hei, Programme LEADER, Natur-& Geopark Mëllerdall, menuiserie Knaf-Buchler, Geopark Unesco, Biosphère Unesco, valorisation des essences régionales, ressource bois, développement de l'économie régionale et rurale, économie circulaire, circuit-court, de la fourche à la fourchette, du chemin forestier à l'ébénisterie, bâtir des ponts entre filières, filière bois locale, meubles en pin du Mullerthal, développement régional durable, produits locaux, bois renouvelable dans la construction, Claude Turmes, Romain Schneider, Carole Dieschbourg
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Du bois dont on fait les meubles régionaux

Économie circulaire

Publié le
lundi 19 juillet 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Mëllerdall (ou Mullerthal, la « Petite Suisse luxembourgeoise ») est un parc naturel et géologique, qui, en attendant son appellation Unesco, fait aussi l’objet des attentions du programme européen LEADER, avec les autorités nationales et locales. Prisée des touristes, la région met un autre atout économique en valeur : le bois local. Ce « Holz vun hei » se décline désormais dans une ligne de mobilier.

Les touristes, les promeneurs, les cyclistes, apprécient les forêts du Mullerthal. Mais le bois local peut aussi s’apprécier en mobilier produit dans la région…

Une première ligne de meubles en pin régional est proposée désormais par la menuiserie Knaf-Buchler.

/

L’entreprise de Beaufort a même pu compter sur un trio ministériel pour inaugurer sa vitrine : Romain Schneider (Agriculture, Viticulture et Développement rural), Claude Turmes (Aménagement du territoire) et Carole Dieschbourg (Environnement, Climat et Développement durable) ont en effet salué l’émergence du projet, placé sous l’égide du programme LEADER Holz vun hei lié au Natur- & Geopark Mëllerdall.

Ressource locale

Avec quelque 38% de forêts qui la recouvrent, la région de Mëllerdall est au-dessus de la moyenne nationale en la matière. Les chênes et les hêtres y sont dominants. Mais d’autres essences participent aux diverses manières d’utiliser cette importante ressource locale, qui avait tendance à être sous-exploitée au cours des dernières décennies. La mondialisation est passée par là et le bois, une fois coupé et prédécoupé, est majoritairement exploité ailleurs, et les produits finis sont même souvent importés, alors qu’il y a moyen d’utiliser la filière régionale de transformation du bois.

C’est l’enjeu du programme « Holz vun Hei », soutenu par l’initiative européenne LEADER. L’objectif est de créer du lien entre des actions de développement de l’économie régionale et rurale, de bâtir des ponts entre filières et acteurs à l’échelle d’un territoire. La région à l’est du pays fait partie de ce programme depuis 2003 et rassemble 17 associations, 12 collectivités, aux côtés du Natur-& Geopark Mëllerdall.

11 communes et l’État, en attendant le label Unesco

11 communes et l’État se sont en effet unis sous la bannière du NGPM (Natur- & Geopark Mëllerdall) pour développer durablement la région. On y monte des projets, appuyés par des services et des conseils, outre dans les domaines de la nature et de la diversité géologique qui caractérisent le Mullerthal, sur la protection du climat, les énergies renouvelables, les paysages, le tourisme diffus, la préservation de l’eau, la promotion du patrimoine culturel, le coup de pouce aux idées de producteurs régionaux et autres PME locales…

Le NGPM s’adresse d’abord aux habitants de la région, des 11 communes (Beaufort, Bech, Berdorf, Consdorf, Echternach, Fischbach, Heffingen, Larochette, Nommern, Rosport-Mompach et Waldbillig) voire bientôt à la communauté de Reisdorf, candidate à l’adhésion.

Et puis, en cet été 2021, des experts de l’UNESCO sont attendus sur place, pour l’évaluation de la candidature du Mëllerdall au programme international des géoparcs mondiaux, un peu à l’instar de la Minett, au Sud du pays, qui bénéficie du label Unesco Biosphère

Une ligne attrayante pour le marché

Et donc le « Holz vun Hei », le bois d’ici, tente de reprendre vigueur dans ce contexte. Afin de raviver l’intérêt pour le bois régional et d’inviter le grand public à participer, le NGPM a coopéré avec la menuiserie Knaf-Buchler, pour apporter une gamme de mobilier en bois local au marché.

Le ministre Claude Turmes s’enthousiasme : « Au lieu d’importer du bois du monde entier, cela pourrait devenir une évidence d’utiliser du bois issu des forêts locales. Cette première ligne de meubles est un exemple réussi. Nous devons utiliser le potentiel de nos forêts pour mettre en place une chaîne nationale de transformation du bois, notamment comme matériau de construction ».

Avec ce projet, il s’agit de montrer que l’on peut réactiver, avec des entreprises locales qui collaborent, les étapes de la ressource naturelle bois, de la gestion durable de la forêt au produit fini en bois local massif, à l’image de l’agriculture qui entend jouer sur une filière intégrée allant de la fourche à la fourchette.

/

Ici, ce sont les résineux qui sont mis en valeur. Le pin est la base de la nouvelle ligne de mobilier. On le retrouve sur les sols sablonneux, issus du grès luxembourgeois qui caractérise le paysage géologique de la région. Cette essence a un peu perdu de son aura en tant que bois de meubles, mais elle s’y prête cependant très bien.

Circuit court

Dans ce cas-ci, les grumes de pins abattus dans le Mëllerdall sous l’égide de l’administration de la Nature et des Forêts, ont été sciés et pré-séchés à l’air dans de vastes hangars puis séchés techniquement (le bois, pour la construction de meubles, ne peut avoir qu’une humidité résiduelle de 8 à 12%).

Planification, design, concept, mise en œuvre, finalisation de la ligne de meubles, tout est opéré par la menuiserie Knaf-Buchler à Beaufort, juste à côté du parc naturel. Un circuit court dans une conception circulaire.

La ministre Carole Dieschbourg rappelle l’importance de « promouvoir la collaboration régionale et de continuer à travailler dans le sens d’une foresterie durable certifiée. L’initiative Eist Holz offre le cadre pour fournir aux acteurs les outils appropriés. Il s’agit de garantir que le matériau bois reste une solution durable et climatiquement neutre à l’avenir ».

Dans le Mëllerdall, le mobilier d’habitat s’ajoute à divers projets pilotes estampillés « Holz vun Hei » depuis plusieurs années, qui se matérialisaient notamment en bancs ou en petits ponts jalonnant les promenades de la région, voire en souvenirs disponibles dans les offices de tourisme et magasins locaux.

Le ministre Romain Schneider, en charge notamment du Développement rural, estime que l’initiative permet d’élargir le champ du marché et de mettre en valeur les talents d’une entreprise artisanale de taille moyenne. « De tels projets créent une dynamique dans les zones rurales. Cela offre de nouvelles perspectives à nos citoyens et à nos entreprises et cela favorise la cohésion sociale ».

La ligne de mobilier est visible au showroom de Beaufort, sur rendez-vous à la menuiserie Knaf-Buchler.

Une série de vidéos sur le chemin de la forêt à la salle d’exposition du menuisier est aussi disponible sur la chaîne YouTube « Naturparke Luxembourg ».

Alain Ducat

Photos : (c) Josip Nerancic

Plus d’infos

www.mu.leader.lu

www.naturpark-mellerdall.lu

www.knaf-buchler.lu

Publié le
lundi 19 juillet 2021


Économie circulaire
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Économie circulaire


Nos partenaires Économie circulaire

Nos partenaires