Développement durable : SustainLux, la plateforme qui informe

Développement durable : SustainLux, la plateforme qui informe

Version modernisée du site Aktioun Nohaltegkeet, SustainLux se présente comme un hub central pour les pratiques durables, le site à consulter pour savoir tout ce qui se profile autour de vous en matière de développement durable. Et pour communiquer sur vos propres initiatives !

Lors d’une conférence de presse le 27 mars sur le Campus Kirchberg, l’Université du Luxembourg et ses institutions partenaires ont présenté le nouvel outil SustainLux. Une plateforme unique pour que les particuliers, les écoles, les organisations présentent leurs projets et initiatives durables.

Nancy Thomas, Ariane König, Norry Schneider, Jens Kreisel, Serge Wilmes et Stéphanie Obertin lors de la présentation de SustainLux
Nancy Thomas, Ariane König, Norry Schneider, Jens Kreisel, Serge Wilmes et Stéphanie Obertin lors de la présentation de SustainLux - ©infogreen.lu

Trois premiers partenaires apportent déjà des contenus réguliers sur la plateforme, à savoir BiBe (voir ci-dessous avec Norry Schneider), Gringgo pour la vente de produits et services régionaux et Edvance, l’intranet des projets scolaires du ministère de l’Éducation.

Pour trouver un projet, trois filtres sont prévus :

  1. Thématique : les 17 objectifs de développement durable (ODD)
  2. Type de porteur : école, entreprise, commune, organisation de recherche, etc.
  3. Type d’initiative : lieu, projet, cours, événement, etc.

Serge Wilmes, ministre de l’Environnement, du Climat et de la Biodiversité :

« En tant que ministère, nous soutenons cette démarche parce qu’elle est fédératrice, c’est une plateforme centralisée, où on va retrouver toutes les initiatives qui existent dans le domaine du développement durable de manière interconnectée. Grâce à cette vue globale, nous pourrons utiliser cette plateforme pour réaliser notre monitoring des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies et présenter notre rapport à New York.

C’est une initiative qui vient de l’Université de Luxembourg et du Conseil supérieur de développement durable, pour mettre en réseau toutes ces initiatives en lien avec le développement durable. Il en existe énormément mais les citoyens ne sont pas conscients de cela, et même les acteurs ne connaissent pas tous les autres projets lancés à travers le pays. »

SustainLux, plus qu’un simple site web. Ils expliquent...

Norry Schneider, vice-président du Conseil supérieur pour un développement durable (CSDD) :

Norry Schneider, vice-président du Conseil supérieur pour un développement durable (CSDD)
Norry Schneider, vice-président du Conseil supérieur pour un développement durable (CSDD) - ©infogreen.lu

« Lorsqu’on a commencé notre mandat, vers 2016, le gouvernement avait missionné le CSDD de faire un accompagnement sur les objectifs de développement durable. La question était assez ouverte, mais ça parlait de sensibiliser, de rassembler, d’innover… On savait qu’il y avait plein de choses à portée de main, mais il était difficile de suivre toutes les initiatives. Donc on a passé du temps à essayer de faire un inventaire, mais on s’est très vite rendu compte que même ça c’était impossible, et qu’il fallait plutôt chercher les plateformes luxembourgeoises qui existent déjà et qui réalisaient déjà leurs propres inventaires, pour les entreprises, les écoles, les ONG, etc.

Pr. Ariane König, qui était également membre du CSDD, avait déjà pendant quelques années réfléchi à un système, qui serait une sorte de wiki du développement durable au Luxembourg. On a donc créé cette plateforme unique, qui est aussi un moyen de connecter tous ces acteurs en vie réelle.

Pour pouvoir intégrer les dynamiques citoyennes, nous avons créé avec CELL une petite sœur qui s’appelle BiBe. C’est la même banque de données, on ne crée pas une 2e fois le même système, mais on resserre sur un mapping citoyen et on ajoute quelques fonctionnalités. Le but avec BiBe est de donner les informations et l’envie aux communautés locales de s’activer. On veut leur montrer qu’ils ne sont pas seuls, et qu’il n’y a pas besoin de réinventer la roue car il y a déjà beaucoup d’initiatives inspirantes. Nous avons notamment su trouver un bon système de carte géographique afin de localiser les projets intéressants à proximité.

SustainLux a comme porte d’entrée les ODD, donc les projets ne sont pas exactement les mêmes, mais il y a une base commune qui est assez grande, et le développement d’outils se fait main dans la main. »

Ariane König, professeur à l’Université du Luxembourg, qui dirige le groupe de recherche sur les systèmes socio-écologiques et le projet Sustainlux :

Ariane König, professeur à l'Université du Luxembourg
Ariane König, professeur à l’Université du Luxembourg - ©infogreen.lu

« Avec mon équipe, nous sommes engagés dans la recherche transformative, qui est vraiment impliquée dans la pratique. Nous cherchons à analyser les modèles (patterns) de comportement qui se manifestent dans des systèmes complexes incluant les sphères sociologique, sociétale, environnementale et technologique. Il existe déjà une grande littérature sur le sujet, mais nous essayons de comprendre les conditions de succès pour les acteurs du terrain, comment on peut les aider à augmenter le nombre d’initiatives, et comment mieux connecter les personnes en charge des politiques à travers les différents niveaux de gouvernance et avec les différentes parties prenantes.

Nous essayons d’établir des espaces de rencontre, des méthodes pour avoir une meilleure entente entre les différentes logiques et des dialogues productifs où tout le monde est sur le même niveau. Et donc SustainLux est un tel espace, un connecteur.

La plateforme aura différentes fonctions. On peut se créer un compte et encoder des événements, cours, projets, ou même des idées de projets. Nous sommes en train de développer des fonctions pour présenter des profils de personnes, organisations ou même des lieux privés ou municipaux, qui voudraient accueillir des activités régénérantes.

Il y a un système de contrôle de qualité, donc une modération qui est répartie – en fonction des communautés - entre les membres du comité de pilotage : IMS, INDR, Cercle de coopération des ONG, SCRIPT, CELL, SuperDrecksKëscht, Emweltberodung Lëtzebuerg (EBL), le CSDD et l’Université du Luxembourg. Par exemple, un projet encodé par une entreprise devra être validé par IMS avant d’être visible sur la plateforme. Ce contrôle de qualité agit en pare-feu contre le greenwashing ou des projets dont la qualité ne serait pas suffisante. Au sein de l’Uni, nous avons également l’aide de Maximilian Klein, qui est doctorant, et qui gardera un œil sur la qualité du contenu.

On espère rapidement atteindre une masse critique d’initiatives pour développer une belle dynamique. »

Nancy Thomas, directrice d’Inspiring More Sustainability Luxembourg (IMS) :

IMS organise cette année les Sustainability Awards avec SustainLux. Les prix sont à présent ouverts aux ONG, absl, communes... en plus des entreprises. L’appel à candidature se fait donc sur la plateforme.

« Nous allons récompenser les meilleures pratiques nationales de développement durable. Toute organisation installée au Luxembourg peut participer, c’est totalement gratuit.
Il y a 4 catégories :

  • People : jeunesse, droits humains, bien-être au travail, formation, etc.
  • Planet : changement climatique, perte de biodiversité et ressources naturelles, réduction des déchets, gestion de l’énergie, etc.
  • Prosperity : stratégie de développement durable, nouvelles approches économiques, économie sociale et solidaire, etc.
  • Sustainability team : qui récompensera une équipe qui a mis en place un projet de développement durable dans on organisation

Les dossiers reçus seront analysés par un pré-jury d’une vingtaine d’experts, et ensuite par le jury final. Ils vont se pencher sur l’impact de la pratique, le caractère innovant de la démarche, le caractère exemplaire et réplicable, le degré de mise en œuvre, le mode de pilotage et l’intégration à long terme.
Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 14 juin. La cérémonie de remise des prix est prévue le 3 octobre. 12 lauréats – 3 par catégorie – seront alors annoncés. »

À partir de septembre ou octobre, cette fonction d’appel à candidatures sera ouverte à toutes les organisations souhaitant l’utiliser pour organiser des concours, grâce à un template configurable.

Avis donc aux associations, organisations, entreprises, communes, citoyens... Connectez-vous à SustainLux, c’est gratuit et ça promet d’être un très bon outil pour connecter entre eux les acteurs et initiatives qu’on sait bien nombreux au Luxembourg !

Marie-Astrid Heyde

Article
Article
Publié le vendredi 29 mars 2024
Partager sur
Avec nos partenaires
Citizens for Ecological Learning and Living (CELL)
Conseil supérieur pour un développement durable
Gringgo s.c.
IMS Luxembourg - Inspiring More Sustainability
INDR (Institut national pour le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises)
SuperDrecksKëscht
Université du Luxembourg
Nos partenaires