Des expertises au service d'une société durable

Des expertises au service d’une société durable

Les partenaires In4Green étaient au rendez-vous ce 21 novembre pour la parution du 24e magazine 4x3. Les quelque 120 invités ont été reçus au sein du LUCA (Luxembourg Center of Architecture) par la directrice scientifique Maribel Kasas pour cet événement parrainé par Enovos Luxembourg.

Anouk Hilger
Anouk Hilger - ©Fanny Krackenberger


« Enovos est particulièrement heureux de pouvoir parrainer cet événement. Depuis des années, Enovos - et plus largement le groupe Encevo - met son expertise au service de la transition énergétique pour la faire progresser le plus rapidement possible. (…) Chaque kw économisé compte, de même que chaque kw d’énergie verte produit. »

Anouk Hilger, Head of Renewable Energies Luxembourg d’Enovos Luxembourg

Frédéric Liégeois, fondateur de Picto, a introduit les deux dossiers thématiques de ce dernier numéro de l’année et laissé la parole aux experts.


« Et s’il suffisait d’une masse critique d’individus convaincus pour changer la donne ? S’il suffisait de propager des bonnes pratiques, idées, actions pour que, par mimétisme, il soit possible de faire basculer notre avenir vers de meilleurs scénarii ? »

Frédéric Liégeois, fondateur de Picto

Dossier construction durable « Doheem »

Dave Lefèvre, Uwe Gunthner et Laurent Son
Dave Lefèvre, Uwe Gunthner et Laurent Son - ©Fanny Krackenberger

Dave Lefèvre, directeur général de Coeba et associés

« Il faut être innovants. Il nous faut de nouveaux matériaux – comme la brique de terre crue Geobloc - et de nouveaux modes constructifs comme les éléments préfabriqués, soutenus notamment par l’intelligence artificielle et la robotisation. Il faut une collaboration synergétique entre les acteurs et des nouveaux concepts architecturaux. Il nous faut une réduction des obstacles administratifs. Il nous faut des extensions des subsides et une clarification du cadre normatif. (…)

On sait réduire le bilan carbone d’une nouvelle construction de 40% uniquement grâce aux matériaux biosourcés. Il faut construire en prévoyant le futur, de pouvoir démonter, déconstruire sans déchet. (…)

La communication est le mot clé. Il faut sensibiliser les gens par rapport à cette situation critique. Il faut former les acteurs du secteur afin que cela devienne une routine et que construire durablement soit plus abordable. »

Plus d’infos dans l’article du dossier du mois : « Le Luxembourg doit se positionner dans la construction durable »

Uwe Gunthner, responsable commercial chez Oikos Concept

« Nous faisons de la construction modulaire 3D, mais aussi 4D voire 6D lorsque nous parlons de résidences livrées entièrement meublées. (…)

Oikos a trouvé des solutions spécifiques avec des industries européennes. Nous avons visité les fournisseurs à travers l’Europe. Notre know-how est par contre national. Nous travaillons volontiers avec les architectes et bureaux d’ingénieurs locaux. (…)

Nos tiny houses sont construites industriellement, comme une voiture pour laquelle on peut choisir certaines options mais pas aller jusqu’à déplacer les fenêtres.

Le jour où nous enlevons votre tiny house, votre terrain est comme avant. »

Plus d’infos dans l’article du dossier du mois : « Les tiny houses : une des solutions pour contrer la crise »

Laurent Son, responsable de la communication et du marketing pour Gramitherm

« Gramitherm est un isolant à base de fibres d’herbes, fabriqué en Belgique, qui coche à peu près tous les critères des matériaux la construction durable. Après 50 ans, un panneau bien installé sera tel qu’il était à son installation.

Notre bilan carbone est négatif, ce qui permet de décarboner le secteur. 1m2 de Gramitherm en épaisseur 100 mm stocke 5kg de CO2 eq. (…)

Nous sommes zéro déchet, il n’y a pas de chutes lors de la production. Les panneaux isolants ne sont pas collés, mais fixés en serrage ou avec des chevilles ; ils peuvent donc aisément être désinstallés ou déplacés. »

Plus d’infos dans l’article du dossier du mois : « Trois raisons de choisir des panneaux isolants en fibres d’herbe »

Dossier changement climatique et impact carbone « INCO2MPATIBLE »

Samuel Majerus, Sabrina Kohn et Jérôme Dierickx
Samuel Majerus, Sabrina Kohn et Jérôme Dierickx - ©Fanny Krackenberger

Samuel Majerus, managing director de LSC Environmental Engineering part of LSC Engineering Group

« Une EPD (Environmental Product Declaration, ndlr) est une norme pour calculer l’impact environnemental d’un produit. Cela peut se faire pour n’importe quel produit : une brique, un textile, un train… (…) Si on veut connaître l’impact environnemental d’un système, on fait la somme de tous ses matériaux, de tous ses produits.

On peut aussi calculer l’impact carbone d’une entreprise. Actuellement on a un passeport énergétique, en 2025 on aura un passeport des matériaux qui nous permettra de calculer l’impact carbone des entreprises. (…)

Le Luxembourg a un certain quota d’émissions carbone par secteur, dont celui de la construction. Cet impact va être estimé par bâtiment en vue d’établir des voies de décarbonation. »

Plus d’infos dans l’article du dossier du mois : « Bilans environnementaux et Rapports ESG : agir intelligemment pour la Terre »

Sabrina Kohn, Sustainability & Business Development Advisor à la House of Sustainability

« La House of Sustainability est une initiative de la Chambre des Métiers et de la Chambre de Commerce, ce qui traduit bien notre volonté de nous adresser à toutes les entreprises luxembourgeoises. (...)

Le premier volet de nos missions est la sensibilisation et la formation à travers les Sustainability Cycles avec diverses thématiques traitées : carbon footprint, taxonomie européenne, économie circulaire, etc. (...)

Le 2e grand volet est l’accompagnement, notamment pour les programmes d’aides financières. Le Startup Kit RSE est un formulaire qui permet de savoir où l’entreprise se situe. Ce programme est très bien pour les petites et moyennes entreprises qui commencent à s’intéresser à la durabilité. Le programme a une valeur de 5.000 euros mais devient gratuit dès lors que vous passez par nous ou par la Chambre des Métiers.

Plus d’infos dans l’article du dossier du mois : « House of Sustainability : soutenir la décarbonation des entreprises »

Start-up sous les projecteurs : Terra Matters GIE

Jérôme Dierickx, managing director de Terra Matters GIE qui est également notre Start-Up sous les projecteurs.

« Terra Matters a deux missions principales : commercialiser le PCDS (Product Circularity Data Sheet, ndlr) et une mission plus générale qui est de promouvoir l’économie circulaire pour les entreprises.

Dans un cadre B2B, quand vous vous retrouvez avec un produit fini, il finit sa vie à la poubelle parce que vous ne disposez pas d’informations standardisées sur la chaîne de valeur. C’est ce que le PCDS tend à adresser en regroupant les informations sur les propriétés circulaires de vos produits. On se base sur une norme ISO qui est en cours de développement avec le ministère de l’Économie.

Ce qui fait aussi la force du produit est qu’il est standardisé ou standardisable grâce à des statements auxquels on répond par vrai ou faux. Il y a beaucoup d’initiatives qui essaient d’émerger dans ce domaine, mais les entreprises sont réticentes à communiquer toutes les informations sur leurs produits. Notre système ne dévoile pas les secrets de production tout en allant suffisamment dans le détail. »

Soutien à une ONG luxembourgeoise

Remise du chèque à Shining Hope
Remise du chèque à Shining Hope - ©Fanny Krackenberger

Lors de chaque événement de parution et suite à une chaîne de solidarité sur les réseaux sociaux, Frédéric Liégeois remet un chèque de 1.000 euros à une ONG luxembourgeoise. Shining Hope était à l’honneur pour ce rendez-vous automnal.

Retrouvez la présentation du projet soutenu dans l’article : « Une chaîne de solidarité brillante d’espoir pour un projet éducatif en Inde »


« Pour chaque projet, nous avons un projet principal comme la construction d’une école, et à côté nous mettons en place des projets pour soutenir les communautés vers le développement durable. Nous avons déjà travaillé sur 10 des objectifs des Nations Unies. »

Stella Emolo, Chargée de Mission Fundraising pour Shining Hope

Invitée surprise : Valérie Marx, chargée de communication de BENU Village

La récente annonce de fin de subvention du projet pilote BENU Village à Esch-sur-Alzette laisse une quarantaine d’employés sur le carreau. Convaincus par l’importance de leurs activités, les salariés se mobilisent pour rassembler les fonds nécessaires à la poursuite de ce travail engagé. Retrouvez son intervention prochainement dans un article de la rédaction.

Le networking lunch était également l'occasion de visiter l'exposition de photographies du Kirchberg de Christian Aschman
Le networking lunch était également l’occasion de visiter l’exposition de photographies du Kirchberg de Christian Aschman - ©Fanny Krackenberger

Marie-Astrid Heyde

Article
Article
Publié le mercredi 22 novembre 2023
Partager sur
Avec nos partenaires
BENU
COEBA ARCHITECTES
Enovos Luxembourg
Gramitherm Europe SA
LSC Engineering Group
OIKOS-concept Sàrl
Shining Hope Foundation a.s.b.l.
Terra Matters GIE
Nos partenaires