Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Fonds du Logement, construction, inauguration, budget, projet, habitation, architecture, logement, écohabitat
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« An der Schmëtt » : c’est parti

Architecture & construction

Publié le
lundi 7 mars 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Fonds du Logement y réalisera 164 logements abordables pour la location et la vente selon un concept urbanistique durable. La participation financière totale de l’État a été estimée à 108 millions d’euros.

Lors du premier coup de pelle des travaux d’infrastructures à Wecker, le ministre du Logement Henri Kox a présenté le projet de loi autorisant l’État à participer au financement du développement de logements du projet « An der Schmëtt ». Les responsables du Fonds du Logement, Diane Dupont, Présidente du conseil d’administration, et Jacques Vandivinit, Directeur, ainsi que le bourgmestre de la commune de Biwer ont présenté les éléments clés de ce projet de logements abordables en milieu rural.

Engagement public et dynamisme communal pour le logement abordable et durable

« Il s’agit un projet exemplaire à plusieurs égards », a soulevé le ministre du Logement. « D’abord, il montre que des projets de logements abordables progressent si les responsables communaux s’engagent. Ensuite, avec une bonne collaboration, comme ici entre commune et promoteur public, peuvent naître des projets innovants – même sur des sites à topologie compliquée et ayant un historique chargé. » Par ailleurs, Henri Kox a souligné le soutien important que l’État donne aux communes pour leur mission de ce type de logements. « L’offensive du logement abordable est un pilier de la Stratégie Logement », a souligné le ministre.

/

La vallée de la Syre offre un fort potentiel d’attractivité avec le projet de renaturation. Le parti pris urbanistique du projet « An der Schmëtt » est de planifier un nouveau quartier à caractère villageois en lien direct avec la Syre. Ainsi, un des enjeux majeurs de ce projet est de redonner une identité au quartier à venir et de garantir une intégration harmonieuse des bâtiments dans l’environnement naturel. Il prévoit la construction de 164 logements (un logement existant sera intégré au projet). Les maisons, dont 18 abriteront un logement intégré, seront implantées en quinconce, favorisant les lieux de rencontre et d’échange, tandis que les résidences seront implantées en périphérie du quartier.

La Syre, qui traverse le site, sera renaturée sous la régie de la commune, et aménagée d’une passerelle permettant de relier le nord et le sud du quartier. La mobilité douce sera favorisée par une circulation limitée à la desserte des habitations et des stationnements regroupés sous forme de carports végétalisés aux entrées du quartier. Le site est à proximité des transports publics (gare ferroviaire et arrêt de bus).

Participation de l’État au financement du développement de logements du projet « An der Schmëtt » :

  • les frais d’acquisition des terrains,
  • les coûts de réalisation des infrastructures ordinaires, telles que les voiries, réseaux ou l’aménagement d’espaces publics,
  • les coûts de construction des logements destinés à la location abordable,
  • les charges d’intérêt pour le préfinancement de l’ensemble des logements destinés à la vente abordable,
  • la compensation de service public.

/

La participation financière totale de l’État a été estimée à 108 millions d’euros.
Quant aux frais d’aménagement et les coûts de construction prévisionnels du projet, ils s’élèvent à 135 millions d’euros TTC.

Photos : ©Ministère du Logement

Publié le
lundi 7 mars 2022


Avec notre partenaire

Fonds du Logement
Architecture & construction
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires