Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Sophrologie, vivre un changement professionnel, situation professionnelle, responsabilité, sophrologie, employeurs, salariés, gérer ses émotions, stress, angoisse, développement personnel, lâcher-prise, Allagi, bien-être au travail, Société Coopérative d’Impact Sociétal, accompagnement, SIS, équilibre, conscience
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Vivre un changement professionnel comme une spirale vertueuse

Qualité de vie

Publié le
mercredi 19 août 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Dans quel état intérieur vous levez-vous le lundi matin ? Que ressentez-vous dans votre corps à l’heure du réveil ? Quelles pensées entretenez-vous sur le trajet pour vous rendre à votre travail ?

Vous vivez de l’enthousiasme ? C’est parfait, vous pouvez poursuivre votre journée et arrêter votre lecture.

Vous jurez, vous ressentez un nœud au niveau de l’estomac, de la gorge, vous êtes même parfois envahi d’une peur irrépressible ? Ou sans rien de tout cela, vous sentez un vide s’installer en vous jour après jour ? Alors, accordez-vous le temps de lire cet article jusqu’au bout.

Ces signes sont vos alertes rouges. Les pensées négatives que vous nourrissez sur votre situation professionnelle actuelle s’expriment sous forme d’émotions basses (tristesse, colère, dégoût…) qui se cristallisent dans votre corps jusqu’à éreinter votre organisme et plomber votre énergie vitale.

Ceci est plutôt une bonne nouvelle !

Comment cela ? Me demanderez-vous.

Parce que vous êtes ici relié à votre système de guidance intérieur qui vous alerte d’un désalignement entre ce que vous faites et vos aspirations profondes.

La question de changer de job ou d’activité professionnelle se pose quelque part en vous… car vous l’aurez compris, votre état émotionnel est le baromètre de votre état intérieur sous l’influence de vos pensées. Sauf que parfois, comme le tableau de bord d’une voiture, vous ne prêtez pas attention aux voyants qui s’allument !

Que vous vous posiez sérieusement la question au fil des années ou subitement suite à un évènement exogène (décès d’un proche, séparation, restructuration sur votre lieu de travail…), trois options s’offrent à vous dont deux sont à privilégier :

  • Option 1 : Rester l’observateur passif de votre vie.

Vous restez bloqué dans vos peurs et vos croyances inhibitrices dans un job qui ne vous convient pas, avec le risque de trouver votre bouée de sauvetage dans les antidépresseurs et autres substances licites voire illicites en réponse à une dépression ou burn-out sous couvert.

  • Option 2 : Sortir de votre rôle de victime en arrêtant d’accuser les autres et le système.

Quelles que soient les raisons qui vous motivent, acceptez à cœur ouvert votre choix de rester à votre poste, et transcendez l’expérience pour votre propre évolution. Devenez un acteur conscient en mettant en place des actions positives pour votre bien-être. Prenez le temps d’évaluer régulièrement les causes à l’origine d’un potentiel burn-out : nombre d’heures, poids des responsabilités, adéquation de vos compétences avec votre job et nourrissez le sens de votre travail pour éviter une dépression. Créez en interne les synergies nécessaires pour maintenir votre équilibre. Et pourquoi pas, apprenez la communication bienveillante pour mieux entrer en relation avec vous-même et vos collègues, considérant que les conflits sont une cause majeure de mal-être en milieu professionnel.

  • Option 3 : Vous prenez la responsabilité de quitter votre travail.

Que ce soit en claquant la porte pour postuler ailleurs ou en prenant le temps de préparer votre départ, vous restez un acteur conscient et, dans le meilleur des cas, vous devenez l’Architecte de votre appel d’âme en vous réalisant dans un métier, une passion qui vous fait vraiment vibrer, en vous donnant tous les moyens d’y arriver, quitte à vous confronter à l’incompréhension de votre entourage de vous voir quitter une position sociale ou un poste économiquement rassurant.

Quelle que soit l’option, la responsabilité tient à chacun·e sur la manière de réagir.
Et, la bonne nouvelle, est que vous disposez d’un outil efficace pour sortir de votre zone de confort pour choisir en conscience l’option n.2 voire l’option n.3 : LA SOPHROLOGIE !

Que ce soit pour répondre à une situation qui touche l’individu ou un groupe, ces options restent pareillement ouvertes.

Pendant près de 20 ans, j’ai été personnellement confrontée aux rouages du milieu bancaire et fiduciaire, et j’ai pu observer combien un changement professionnel dans l’entreprise (licenciement, nouvelle direction, transfert de services, nouveaux collègues ou logiciels, pression des objectifs, diminution des moyens humains…), peut être dévastateur tant pour les employés que la société : démotivation, anxiété exacerbée, arrêts à répétition, isolement, frein des activités, relation clientèle friable et conflictuelle entre collègues…

Il me tient aujourd’hui à cœur de pouvoir agir et de proposer des ateliers de sophrologie aux entreprises qui mettent en place un plan de restructuration afin d’accompagner les hommes et les femmes à développer leurs capacités à vivre positivement le changement qui se présente à eux.

Proposer la sophrologie, c’est offrir l’occasion d’un jeu gagnant-gagnant où employeurs et salariés deviennent des acteurs conscients et responsables pour avancer ensemble sur un nouveau chemin afin d’assurer la pérennité de l’entreprise.

Pratiquer la sophrologie pendant une restructuration, c’est trouver du sens à l’impermanence des situations pour son évolution personnelle et professionnelle tout en appréciant les bienfaits de la discipline ;

- Libérer le stress cristallisé dans son corps,
- Calmer ses pensées redondantes,
- Dépasser ses peurs irrationnelles,
- Apprendre le lâcher-prise,
- Vivre un état intérieur confiant et serein,
- Conscientiser ses capacités d’adaptabilité,
- Faire évoluer positivement ses perceptions au changement.

Enfin, les ateliers de sophrologie répondent également à la vision d’Allagi, Société Coopérative d’Impact Sociétal : « Accompagner chacun, quel que soit son âge, à grandir en discernement et en humanité, à devenir soi et à être en situation de trouver ce qu’on a envie de faire et de devenir ».

Conscience et responsabilité, voilà en quoi le changement professionnel devient une spirale vertueuse pour l’équilibre de toutes les parties.

Pour aller plus loin, Allagi propose un service de prestations personnalisées et multidisciplinaires (méditation, pédagogie positive, bienveillance, philosophie, sophrologie) pour un accompagnement sur mesure des entreprises en restructuration partielle ou totale.

Soyons ensemble les Co-Créateurs d’un monde nouveau !

Amour, Paix et Joie à chacun·e,

Valérie Orodel - Sophrologue
Allagi - Société Coopérative d’Impact Sociétal
Plus d’informations : http://www.allagi.lu/

Publié le
mercredi 19 août 2020


Article de notre partenaire

Allagi
Qualité de vie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires