Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
CDEC, GROOF, Greenhouses to Reduce CO2 on RooFs, IFSB
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une serre sur votre toit pour réduire votre impact carbone !

Green Planet

Publié le
vendredi 27 juillet 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Réduire les émissions de gaz à effet de serre est une préoccupation internationale de premier plan pour lutter contre le réchauffement climatique, menaçant tout notre écosystème. Le secteur de la construction a évidemment un rôle primordial à jouer et, si la rénovation énergétique des bâtiments est un des moyens d’y contribuer, une autre solution pourrait bien venir de plus haut… levons les yeux et envisageons sérieusement tout le potentiel de nos toitures !

Dans ce contexte, de nombreux pays européens se sont engagés dans le projet « GROOF », pour « Greenhouses to Reduce CO2 on RooFs », avec le soutien du programme INTERREG NWE. Le budget du projet est d’environ 4,9 millions d’euros et cofinancé à 60 % par Interreg. Il s’agit d’une approche innovante intersectorielle visant à réduire les émissions de CO2 des secteurs de la construction et agricole en combinant partage de l’énergie et production locale d’aliments.
/
11 partenaires de France, Belgique, Allemagne, Espagne et Luxembourg sont impliqués et dirigés par le CDEC (Conseil pour le développement économique du secteur de la construction) au Luxembourg : Institut de formation aux métiers de la construction (IFSB /LU), Université de Liège (BE), Groupe One (BE), Cluster Eco-Construction (BE), Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB /FR), Gally Farms (Fermes de Gally /FR), ASTREDHOR (FR), EBF GmbH (DE), Université des sciences appliquées de Trèves (HS-Trier/IfaS /DE), Université autonome de Barcelone (E).
Chaque partenaire apporte au projet des compétences et des connaissances précieuses telles que le processus et la méthodologie de construction, la gestion de l’énergie des bâtiments, le développement de l’agriculture urbaine, la connaissance des plantes et des systèmes de culture, l’esprit d’entreprise, les compétences socio-économiques…
L’idée est précisément d’utiliser les serres de toit comme un équipement performant dans le but de :

  • récupérer la chaleur produite et non consommée par le bâtiment support de manière active (par le système de ventilation et de chauffage) et passive (30 % de chaleur perdue à travers les toits en moyenne) dans une production de plantes,
  • recueillir le CO2 produit par les personnes et les activités du bâtiment pour nourrir les plantes,
  • réduire les émissions de CO2 des transports en produisant des végétaux localement.
    Ainsi, l’écosystème formé par la serre de toit et la construction support existante nécessite beaucoup moins d’énergie que si la serre était séparée. La serre elle-même est une activité supplémentaire située à l’extérieur du bâtiment mais qui partage de l’énergie de manière à rendre les deux constructions plus efficaces.
    Ce projet international a donc 3 objectifs principaux pour maximiser son impact sur le long terme :
    AUJOURD’HUI : Mettre en place 4 projets pilotes en France, Belgique, Allemagne et Luxembourg dans le but de démontrer la faisabilité technique et la rentabilité.
    DEMAIN : Soutenir les porteurs de projets de serre en toiture dans le Nord-Ouest en leur fournissant gratuitement une étude de faisabilité.
    RENDRE L’EFFORT DURABLE : Identifier les obstacles mais aussi les opportunités au niveau juridique, financier et technique pour la mise en œuvre d’une serre ayant un objectif de réduction des émissions de CO2 sur les toits du nord-ouest de l’Europe. L’expérience acquise au cours du projet sera partagée dans des lignes directrices diffusées à la fin du projet.
    Le plan de travail est simple et directement lié aux principaux objectifs.
  1. La première étape est celle consacrée à la durabilité des efforts déployés au cours du projet. Elle est liée à l’identification des obstacles et des opportunités afin de fournir l’orientation la plus adaptée aux futurs porteurs de projets situés dans le nord-ouest de l’Europe. Mais cela ne s’arrête pas là ! Le travail effectué par les partenaires du projet sera utilisé pour révéler les avantages des serres sur les toits en matière de réduction des émissions de CO2 aux décideurs et aux facilitateurs publics. Les partenaires de GROOF collaboreront pour débloquer l’environnement réglementaire des villes du NWE afin de favoriser le développement de projets de serres sur les toits.
    Concrètement, les experts du projet dans les domaines de la construction, de l’énergie, de l’agrosocio-économie cherchent à coopérer avec les serres sur les toits européens existants pour découvrir et comprendre les clés du succès qui les conduisent à une mise en œuvre réussie. Parallèlement, GROOF Partners effectuera une analyse de l’état de l’art en collaboration avec les entités locales pour déterminer le contexte réglementaire, le contexte de la construction et le contexte de l’agriculture urbaine en FR, BE, LU, DE, NL, IR, CH et UK.
  2. La deuxième étape du projet, qui commence dès le début, est le développement des pilotes en France, en Belgique, en Allemagne et au Luxembourg. Deux d’entre eux auront une finalité commerciale et démontreront leur rentabilité. Un autre sera à la fois commercial et pédagogique, tandis que le projet luxembourgeois sera expérimental. Les partenaires de GROOF suivront et évalueront les pilotes pendant toute la durée du projet. Cela commence par l’analyse de la conception des serres avant leur mise en œuvre et l’adaptation utile pour s’assurer que l’exigence de réduction des émissions de CO2 est satisfaite. Ils suivront ensuite le développement à travers différentes phases de suivi et d’amélioration.
  3. Pour la dernière étape, GROOF recherche des porteurs de projets de serres sur les toits situés dans le nord-ouest de l’Europe. Les demandes seront recueillies en 2019 dans le cadre d’un appel à projets ouvert. Les candidats sélectionnés recevront une étude de faisabilité réalisée par les experts du GROOF sur leur projet spécifique. Cette approche vise à encourager le développement de serres sur les toits dans le but de réduire les émissions de CO2 et à lancer une démonstration massive des nombreux avantages qu’une serre sur les toits peut apporter. Le projet GROOF vise donc à diffuser et à démontrer une manière alternative de participer à la réduction des émissions de CO2 en respectant les directives européennes. Les progrès et les résultats du projet seront communiqués via divers canaux : une page web www.groof.eu hébergée par le programme Interreg NWE, un compte Twitter et LinkedIn, une page Facebook et les médias nationaux. Les articles et les nouvelles seront diffusés fréquemment par ces différents canaux.
    Si vous êtes intéressé à nous suivre, n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter et suivez-nous sur les médias sociaux.

Communiqué par l’IFSB

Publié le
vendredi 27 juillet 2018


Article de notre partenaire

Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires