Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Neomag, Fonds du Logement, logement sociaux, construction durable, façades préfabriqués en bois, économie circulaire, architecture standardisée et préfabriquée, accessibilité, personnes à mobilité réduite, circulation dans les parties communes, gestion des eaux de pluie, écologie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une architecture rationnelle, standardisée et préfabriquée

Architecture & construction

Publié le
lundi 21 février 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un projet dont 72% des logements seront réalisés par le Fonds du Logement avec le soutien financier de l’État : le point sur le futur quartier Weltgebond à Mamer.

Le futur quartier Weltgebond à Mamer est un projet dont 72% des logements seront réalisés par le Fonds du Logement avec le soutien financier de l’État.

Le PAP Weltgebond prévoit la création de 224 logements au total, dont 162 réalisés par le Fonds du Logement destinés à la location et à la vente subventionnées, ainsi qu’à la vente non-subventionnée pour quelques unités.

Ce projet créera une articulation entre une zone d’habitation et le campus scolaire qui regroupe le lycée Josy Barthel et l’école européenne. La programmation urbaine assez dense (45 logements / ha) a permis de concevoir un maillage qui crée une transition entre le quartier résidentiel se trouvant au nord du PAP qui regroupe des bâtiments avec une échelle plutôt basse et les équipements publics, au sud, qui ont une échelle beaucoup plus urbaine. Au nord du quartier Weltgebond, seront donc construites des maisons bifamiliales ou en bande, et au sud, des résidences allant jusqu’à 4 niveaux hors-sol.

Point important du projet : seule une place de stationnement est prévue par unité de logement abordable, ce qui a permis au Fonds du Logement de développer le maximum de logements autorisés par le PAP.

Autour de ce futur quartier, la présence de nombreux réseaux de mobilité – route nationale, autoroute, réseau ferroviaire et piste cyclable – a suscité une réflexion profonde sur cette question, qui est finalement l’un des concepts directeurs du projet. L’accent a été mis sur la mobilité douce dans la programmation urbanistique, avec la limitation des surfaces carrossables, la création d’une boucle de circulation simple pour privilégier les cheminements piétons ou encore l’intégration de plusieurs espaces verts qui amélioreront la connexion avec le centre de la commune et les quartiers existants.

La gestion des eaux de pluie – qui es un autre atout écologique du projet – se fera via deux grands bassins et des fossés de rétention répartis sur le site de façon à créer des coulées vertes paysagères dédiées à la promenade et au jeu. Les toitures ont été végétalisées pour répondre au coefficient de scellement. Par ailleurs, le PAP s’articule autour de deux places publiques - l’une à caractère urbain, l’autre plus rurale et paysagère – qui visent à réunir les habitants.

/

Ces considérations sont également liées à la recherche de confort de vie pour les habitants, notion qui est un leitmotiv non seulement au niveau urbanistique mais aussi dans les projets de construction. Elles se traduisent par le fait que les bâtiments respecteront la future norme sur l’acoustique de l’ILNAS et que la notion d’accessibilité sera intégrée dans la conception avec 10% des logements dédiés aux personnes à mobilité réduite et des implications sur la circulation dans les parties communes.

La construction des 1res résidences débute en 2022. Pour la conception architecturale de ces bâtiments, le Fonds du Logement a opté pour une architecture standardisée et préfabriquée. Les appartements s’organiseront en principe autour d’un noyau central de distribution où l’on retrouvera les escaliers et les ascenseurs. Les appartements de même typologie seront superposés afin de rationaliser la mise en œuvre.

Le squelette en poteau / dalle béton des bâtiments sera complété par des éléments de façade préfabriqués en bois. Ce système constructif permettra de travailler en atelier, y compris pendant les mois d’intempérie, donc de mettre en œuvre les matériaux dans des conditions optimales, de « fermer » rapidement les bâtiments et d’enchaîner directement avec le parachèvement, sans temps de séchage.

Les principes de l’économie circulaire seront respectés dans la conception avec l’utilisation du matériau durable qu’est le bois. Toutes les cloisons intérieures seront des cloisons légères, sèches, permettant aux plateaux de rester flexibles dans le temps.

/

Mélanie Trélat
Reportage Fonds du Logement
Article paru dans le NEOMAG#43
Plus d’informations : http://neobuild.lu/ressources/neomag
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
lundi 21 février 2022


Avec nos partenaires

Fonds du Logement
NEOMAG
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires