Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
TiPES, AMOC, circulation méridienne de retournement atlantique, Gulf Stream, changement climatique, système de courants de l’Atlantique, environnement, cordis, EU, climatologues, effondrement, réchauffement de la planète, « Nature Climate Change »
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un système de courants océaniques vital semble montrer des signes d’effondrement

Green Planet

Publié le
mardi 2 novembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une nouvelle étude publiée dans « Nature Climate Change » et soutenue par le projet TiPES, financé par l’UE, a mis en évidence les signes évidents d’instabilité et d’effondrement potentiel du système de courants de l’Atlantique, dont fait partie le Gulf Stream. Si cela se produisait, cela aurait un effet de refroidissement majeur sur le climat en Europe.

L’étude a été menée par Niklas Boers de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact climatique (PIK), membre du consortium TiPES (Tipping Points in the Earth System). Grâce à un examen détaillé des observations contemporaines et des signaux d’alerte précoce (tels que les profils de salinité des eaux océaniques), l’étude a révélé que la circulation méridienne de retournement atlantique (AMOC), le système de courants de l’Atlantique, pourrait avoir perdu progressivement sa stabilité au cours du siècle dernier.

Cette constatation est à la fois inquiétante et surprenante : inquiétante car l’AMOC n’est pas seulement responsable des températures relativement douces en Europe, elle influence également les systèmes météorologiques du monde entier. Si l’AMOC devait s’effondrer, ce qui n’a jusqu’à présent pas été considéré comme probable compte tenu des niveaux actuels de réchauffement de la planète (d’où l’aspect surprenant des résultats de l’étude), cela aurait de graves conséquences sur le temps et le climat à l’échelle mondiale et surtout européenne. Il y aurait un refroidissement accru dans l’hémisphère nord, une élévation du niveau de la mer dans l’Atlantique, une baisse générale des précipitations en Europe et en Amérique du Nord, et cela pourrait même perturber la saison annuelle des moussons tropicales dans d’autres régions.

Les climatologues n’avaient pas prévu un effondrement possible du système de l’AMOC avant au moins 2100. Cette nouvelle étude très importante pourrait indiquer que cette prévision doit être révisée.

Pour plus d’informations, veuillez consulter l’article original sur « Nature Climate Change ».

« La perte de stabilité dynamique impliquerait que l’AMOC s’est rapprochée de son seuil critique. » - Niklas Boers, auteur de l’étude et membre du projet TiPES

Si vous souhaitez voir votre projet publié dans la rubrique « Projet du mois » d’une de nos prochaines éditions, veuillez nous envoyer un courrier électronique à l’adresse editorial@cordis.europa.eu en nous précisant les raisons !

Photo : © Antrakt2, Shutterstock
Source : CORDIS

Publié le
mardi 2 novembre 2021


Green Planet
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires