Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Cloche d’Or, Ville de Luxembourg, Patrick Goldschmidt, Serge Wilmes, Ban de Gasperich, poumon vert, pôle d’aménagement urbain, concept paysager, parc communal, Drosbach, rivière renaturée, verger en ville, mobilité douce, bus électriques, réseau AVL, émissions polluantes, électromobilité, motorisation thermique, motorisation hybride, qualité de l’air
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un parc électrique, un parc poumon vert

Qualité de vie

Publié le
jeudi 23 janvier 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Ville de Luxembourg annonce que, en 2020, 25 à 30 % de ses bus rouleront à l’électricité. Et la capitale ouvrira en 2022 un nouveau parc, le plus grand avec 16 ha d’espaces verts, du côté de Gasperich.

Le City Breakfast de la Ville de Luxembourg ce mercredi n’a pas manqué de distiller quelques annonces « environnementales ».

L’échevin Patrick Goldschmidt (DP), en charge de la mobilité, a ainsi confirmé un nouvel arrivage de bus électriques, livrés pour la fin de l’année. Volvo a remporté l’appel d’offres de la nouvelle commande, après avoir accepté de mettre un véhicule-test à disposition. Au moins 17 véhicules sont attendus, sachant que le contrat a une option montant jusqu’à 25 bus à livrer. Entièrement électriques, ils ont une autonomie de 200 km.

Ils viendront compléter le parc actuel de bus hybrides et électriques. La capitale, comme elle s’y était engagée, met donc peu à peu ses bus à moteur thermique au placard de la mobilité urbaine. L’échevin Goldschmidt espère ainsi, pour cette année encore, une flotte de bus composée à 25 voire 30 % par ce type de transports misant sur le tout électrique.

Arguments mis en avant : moins d’émissions polluantes et donc aussi une qualité de l’air améliorée en ville, ou encore le silence de fonctionnement qui plait aux riverains… Un bémol est apporté par les double véhicules, dits « bus siamois », qui ont besoin de davantage de puissance – mais pour emmener davantage de passagers – et pour lesquels la motorisation hybride diesel-électricité semble donc plus efficace.

A noter que les autobus de la Ville de Luxembourg (réseau AVL) parcourent près de 13,6 millions de kilomètres par an.

Une respiration au pôle

De son côté, le premier échevin CSV, Serge Wilmes, a annoncé le début des travaux pour l’aménagement du Parc de Gasperich, en février prochain.

Le projet caressé de longue date a obtenu le feu… vert du ministère de l’Environnement, qui a notamment pesé, soupesé et recalculé la valeur de compensation environnementale du parc, selon le système des « éco-points » introduit par la loi.

Ce nouveau parc sera un véritable poumon pour le Ban de Gasperich et la Cloche d’Or, un pôle important pour des milliers de personnes, habitants, écoliers, consommateurs ou travailleurs dans les nombreuses entreprises qui s’y installent : avec près de 16 ha d’espaces verts, le parc de Gasperich sera le plus grand de la capitale.

/

Selon le site de l’aménageur, l’élément central du futur parc sera la rivière le Drosbach, renaturée et intégrée dans un concept paysager qui combinera « zones ouvertes », espaces de détente et divers chemins piétons / cyclistes. On y trouvera des aires de jeux, de sports, de pique-nique, et une aire réservée aux chiens, un étang de 7.000 m2, un restaurant, un verger, un « amphithéâtre vert » » pour des manifestations...

Son ouverture est désormais espérée pour la belle saison en 2022.

Alain Ducat

Publié le
jeudi 23 janvier 2020


Qualité de vie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires