Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Un échange sur l’énergie
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un échange sur l’énergie

Énergie

Publié le
jeudi 15 mars 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La Commission européenne et le Luxembourg ont une vision commune et un objectif partagé : restaurer et maintenir la confiance des citoyens dans le projet commun européen. C’est avec ces mots que le président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo, a reçu, le lundi 12 mars au matin, le vice-président de la Commission européenne chargé de l’Union de l’énergie Maroš Šefčovič.

Dans le cadre de son tour de l’Union de l’énergie, le Commissaire slovaque a rencontré les députés membres de plusieurs commissions parlementaires (Environnement, Économie, Affaires étrangères et européennes) afin de discuter des objectifs énergétiques et climatiques de l’Union pour 2020 et 2030 ainsi que de la politique européenne en matière de mobilité et d’innovation.

Le devoir des États membres

Le commissaire slovaque a souligné que les États membres devaient « faire leurs devoirs » et élaborer des plans nationaux, notamment en matière d’énergies renouvelables ou de réduction des émissions de CO2. Les députés partagent le constat du vice-président de la Commission européenne selon lequel l’Union européenne peut apporter des solutions et des réponses dans beaucoup de domaines, mais que les États membres ont aussi une obligation de trouver des solutions au niveau national. Dans ce même contexte, les députés ont annoncé que le gouvernement, soucieux d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris, annoncera aujourd’hui son plan climat aux horizons 2030 et 2050.

L’électromobilité, le nucléaire et les mécanismes de coopération

Lors des discussions avec le vice-président de la Commission européenne, les députés luxembourgeois se sont notamment demandé si les objectifs proposés par la Commission européenne dans son cadre pour le climat et l’énergie à l’horizon 2030 https://ec.europa.eu/clima/policies/strategies/2030_fr étaient assez ambitieux pour être compatibles avec l’accord de Paris.

Un autre thème abordé lors de l’échange de vues était celui des mécanismes de coopération entre les États membres de l’UE. Début mars, la Chambre des Députés a ratifié deux accords http://www.chd.lu/wps/portal/public/Accueil/Actualite/ALaUne/?current=true&urile=wcm%3Apath%3Aactualite.public.chd.lu/ST-www.chd.lu/sa-actualites/067a8603-d768-43a6-84d5-508a49e21265 (Lituanie et Lettonie) qui prévoient des transferts statistiques d’énergie produite à partir de sources d’énergies renouvelables.

Les moyens d’accélérer le déploiement de l’électromobilité en Europe étaient également un sujet évoqué lors des discussions. Les députés luxembourgeois aimeraient voir augmenter le nombre de bornes de recharge pour voiture électrique en Europe. D’après les élus luxembourgeois, investir dans la recherche pour créer des batteries performantes et abordables pour les voitures électriques devrait également être une priorité de l’Union européenne et de ses États membres.

Finalement, l’énergie nucléaire était également un sujet abordé entre les députés de la Chambre et le Commissaire slovaque, qui a insisté sur le fait que même si ce sujet suscite une vive controverse au sein des États membres, les normes de sûreté restent une priorité pour la Commission.

Un échange régulier entre Commission européenne et Chambre des députés

La volonté de la Commission européenne, présidée par le luxembourgeois Jean-Claude Juncker, est de soigner le contact avec les parlements nationaux. En effet, plusieurs commissaires européens ont été accueillis ces derniers mois pour un échange avec les députés, comme par exemple les Commissaires européens :

Crédit photo : Chambre des députés

Source : Chambre des députés

Publié le
jeudi 15 mars 2018


Énergie
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires