Claude Wiseler à la conférence sur les assemblées citoyennes - Rotondes

Quels sont les résutats du Biergerkommitee et du Klima Biergerrot ?

Les principaux enseignements à retenir des deux assemblées citoyennes « Biergerkommitee » et « Klima Biergerrot » ont été présentés aux Rotondes. Vous pouvez dès maintenant consulter les rapports en intégralité.

Le précédent gouvernement avait instauré deux assemblées citoyennes afin de les consulter sur les bonnes directions à prendre en matière de politique climatique, le Biergerkommitee et le Klima Biergerrot.

La Plateforme Luxembourgeoise de la Démocratie Participative (PLDP) décrit ainsi une expérience démocratique inédite pour le Luxembourg. Dans son cadre, l’Université du Luxembourg avait été mandatée par le Gouvernement et la Chambre des Députés pour évaluer la qualité et l’impact des deux processus tant sur les politiques que sur les débats publics. Il s’agissait également de réfléchir à la manière dont les instruments délibératifs d’élaboration de politiques publiques pouvaient être reproduits et intégrés au mieux dans le système représentatif actuel.

La PLDP a présenté les principaux résultats de ces deux consultations et leurs évaluations.

Claude Wiseler, président de la Chambre des Députés, Serge Wilmes, ministre de l’Environnement, du Climat et de la Biodiversité, Catherine Léglu, vice-rectrice à la recherche de l’Université de Luxembourg, Lisa Verhasselt pour le Biergerkommitee, Dr. Émilien Paulis pour le Klima Biergerrot, Dr. Raphaël Kies, coordinateur de la Plateforme Luxembourgeois de la Démocratie Participative puis le Prof. Graham Smith, président du Réseau de Connaissances sur les Assemblées Climatiques se sont ainsi succédés au micro pour faire le bilan et tirer les leçons de cet état des lieux.

Le Klima Biergerot (KBR) n’a pas cherché à masquer ses lacunes dans une autocritique constructive, notamment par l’intermédiaire d’Émilien Paulis. Ce dernier a souligné le problème de la représentativité au sein de l’assemblée dont seulement 20 % des personnes ont été sélectionnées par tirage au sort.

Cela a pour effet de créer un certain décalage entre les opinions de l’assemblée et ceux de la société. Au sein du KBR : « 86 % ont déclaré avoir un intérêt pour la protection du climat contre 34 % parmi l’ensemble des résidents. »

Le rappot d'évaluation du Klima Biergerrot
Le rappot d’évaluation du Klima Biergerrot - Chambre des Députés

Pour autant, pour un premier test qui par nature est imparfait, l’effort citoyen affiche quelques réussites.

Le KBR se félicite notamment dans son résumé d’avoir eu un impact sur les politiques et d’avoir « retenu l’attention et soulevé des questions au sein du Parlement, avant même la publication du rapport final et l’audition parlementaire y afférant. Même si certaines critiques ont été formulées par les partis d’opposition au cours du processus (auxquels la majorité a répondu) ou si certaines propositions ont été jugées plus difficiles à accepter par la suite, le KBR a finalement reçu un large consensus de la part des députés. Le KBR a ainsi également contribué au débat démocratique au sein du Parlement ».

Dans ce même rapport, il tempère la suite de cette influence en formulant cette crainte : « depuis que le Luxembourg a élu un nouveau gouvernement en octobre 2023 (avec une nouvelle coalition de partis), il reste difficile de savoir si les mesures KBR seront effectivement prises en compte dans la version finale du PNEC qui est censée être communiquée d’ici juin 2024, et si le reste des recommandations vont affecter d’autres politiques publiques ».

Le gouvernement semble donner quelques éléments de réponse dans sa communication jugeant la présentation aux Rotondes comme un événement mettant « en lumière l’engagement actif des citoyens dans la définition des politiques climatiques ».

La prise de parole de Serge Wilmes a sans doute pu rassurer le KBR et ses défenseurs : « la lutte contre le changement climatique est un défi majeur, qui nécessite des transformations profondes de notre économie et de notre société en général et ceci dans un laps de temps limité. Un tel défi ne saura être relevé qu’avec la participation active et le consentement de la société ».

La nouvelle coalition ne donne ainsi pas l’impression de renoncer à donner du crédit aux travaux des assemblées citoyennes ni à les retranscrire dans ses politiques publiques.


Vous voulez connaître les résultats des assemblées citoyennes luxembourgeoises dès maintenant ?

➡️ Retrouvez ici l’évaluation du Biergerkommitee
➡️ Retrouvez ici l’évaluation du Klima Biergerrot


Par Sébastien MICHEL
Photos : © Chambre des Députés
Photo d’illustration : Claude Wiseler, président de la Chambre des Députés ©Chambre des Députés

Sources :

Article
Article
Publié le mardi 30 janvier 2024
Partager sur
Nos partenaires