Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
impact significatif sur la gestion de l’eau, diminution de la pollution, rendre nos villes plus durables et belles, sensation de faire partie d’une belle action en faveur de la Planète, données satellites, Copernicus, Fit 4 Start, WEO, start-up, gaspillage
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Quand les satellites prennent le relais

RSE

Publié le
jeudi 19 août 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Lancée il y a un an, WEO contribue à une meilleure gestion des ressources en eau en utilisant les données de l’espace et de l’IA pour aider à construire un avenir plus durable pour tous, en respectant les valeurs d’intégrité et d’innovation dans un environnement stimulant et amusant. Rencontre avec Charlotte Wirion, une des deux fondatrices de cette jeune start-up au futur qui coule de source.

« J’ai suivi un cursus universitaire en sciences de l’environnement. Durant cette période, j’ai effectué mes recherches en utilisant des images satellites pour quantifier, par exemple, l’eau dans les villes et analyser d’éventuelles pertes. Mon but était de diminuer, de manière significative, son gaspillage. C’est durant mes années d’études que j’ai rencontré ma future collègue, Imeshi Weerasinghe, qui s’était plus focalisée sur le secteur agricole. »

/La rencontre s’est concrétisée par le lancement de WEO en 2020. « Nous nous sommes rendu compte que nous avions beaucoup de technologies très avancées à portée de main mais qu’il y avait un écart significatif entre la recherche et ce qui était mis en place. On se sentait un peu trop éloignées de la réalité. Et du coup, on s’est dit que nous allions quitter le monde académique pour mettre en place des technologies avec des images satellites, proposer quelque chose d’innovant. Nous voulions, à la base, améliorer la gestion de l’eau et contribuer à un monde plus durable, autant dans les villes que dans le secteur agricole. »

Charlotte et Imeshi profitent alors du programme Fit 4 Start. « Même si WEO n’était pas encore créée, nous avons développé une application et exposé notre idée. Ça a fonctionné puisque nous avons pu intégrer le groupe « Space » de l’édition 2019. Ce fut un tremplin incroyable au niveau des rencontres et du développement. Nous avons pu créer des applications pour des projets R&D en collaboration avec l’ESA (European Space Agency) et la LSA (Luxembourg Space Agency), notamment. »

Depuis, les projets se succèdent. « L’idée est vraiment d’utiliser les images satellites et de créer une information utile pour les ministères, les communes ou les entreprises privées, pour qu’ils puissent prendre des décisions correctes. Nous collaborons également avec d’autres start-up. »

Ne pas se baser sur une seule étude !

Même si WEO n’a qu’un an d’existence, Charlotte Wirion peut déjà tirer un constat simple. « Nous avons remarqué que beaucoup de décideurs se basaient sur une seule étude dont les résultats étaient exploités durant des années. Ce n’est pas la bonne méthode. Pour que cela change concrètement, il faut fournir une base solide, documentée et constamment mise à jour. Sinon, ça fausse en partie la prise de décisions. Notre but est de fournir ces informations continues et évolutives, le tout à un prix accessible. Nous utilisons des données satellites ouvertes venant de Copernicus, une composante spatiale constituée de satellites d’observation du sol, des océans et de l’atmosphère. Il recueille des données sur l’ensemble de la planète. »

Une aide indispensable pour l’évolution de notre société en matière de gestion de l’eau. « C’est important d’avoir des données évolutives car il faut s’adapter au moment présent, aux saisons et à différents facteurs. Par exemple, pour l’eau dans les villes, les données prises en hiver sont différentes de celles en été. Il faut donc s’adapter en permanence ! »

Les deux entrepreneuses ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. « Notre rêve est d’avoir un impact significatif sur la gestion de l’eau dans les villes ou dans le secteur agricole, mais également sur la diminution de la pollution. Nous souhaitons rendre nos villes plus durables et belles. Nous ne sommes qu’au début de l’aventure WEO. Nous avançons step by step avec la sensation de faire partie d’une belle action en faveur de la Planète. »

Sébastien Yernaux, avec WEO, partenaire Infogreen
Article du dossier du mois « Tellement de raisons d’agir ! »

Publié le
jeudi 19 août 2021


Article de notre partenaire

agriculture durable, diminution de la pollution, WEO, urbanisation durable, Toits verts et potentiel de zone perméable, Gestion des bassins-versants, gestion des ressources en eau, eau potable, flux environnementaux, incertitudes liées aux changements climatiques
RSE
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires