Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Année européenne du rail, François Bausch, Commisaire européen au Transport, Connecting Europe Facility, Adina Vălean, réseau transeuropéen des transports, gestion de l’infrastructure ferroviaire, transports internationaux, transition climatique, chemins de fer, Commission européenne, opérateurs ferroviaires
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Promouvoir le rail ? L’Europe transportée !

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 1er septembre 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le ministre luxembourgeois François Bausch avait écrit à la Commission européenne, en plaidant pour un renforcement des efforts pour le rail. La commissaire européenne aux Transports réagit, et abonde dans ce sens. La Commission propose notamment de doubler ses moyens en faveur des infrastructures durables – y compris l’infrastructure ferroviaire et le matériel roulant - et de faciliter les investissements stratégiques.

On se souvient de cette « lettre ouverte » du ministre des Transports François Bausch à la Commission européenne. Il y lançait un appel, véritable plaidoyer pour un investissement massif dans l’extension du réseau ferroviaire européen.

Datée du 30 juin, la missive luxembourgeoise, diffusée dans le grand public dans un exercice inhabituel de communication et de démocratie à participation directe, a obtenu réponse fin août.

Infogreen

La Commissaire aux Transports, Adina Vălean, a réagi et François Bausch « se félicite du fait que la commissaire souscrive entièrement à ses idées », tant sur la promotion des services ferroviaires que sur le besoin de fournir les fonds nécessaires.

Accélérer la mise en place

« Je partage votre analyse de l’importance des chemins de fer dans le cadre de la transition climatique et numérique du système de transport européen et vos préoccupations quant à l’impact de la crise sur les transports publics en général et le rail en particulier », écrit notamment la commissaire roumaine. Et de citer les données collectées par les services de la Commission auprès des opérateurs ferroviaires, qui « décrivent une chute massive de la demande et des revenus au cours des derniers mois, allant jusqu’à -90% par rapport aux niveaux de 2019 pour le transport de passagers et une baisse de revenu moyenne de -17% entre avril et juin pour le transport de marchandises ».

Les deux responsables politiques s’accordent sur le besoin d’accélérer la mise en place du réseau transeuropéen des transports et d’insister avant tout sur les tronçons transfrontaliers lors de la détermination des priorités des projets à cofinancer. « Il convient d’assurer la pérennité et le développement du secteur ferroviaire », ce qui fait partie des ambitions du Pacte vert européen, souligne l’échange épistolaire. Il est notamment donné priorité à une augmentation de la capacité du réseau et à des mesures permettant une gestion plus efficace de l’infrastructure ferroviaire. « Nous prévoyons de continuer à soutenir les corridors de fret ferroviaire, y compris dans leurs efforts visant à améliorer et numériser la gestion des capacités d’infrastructure et les services de fret ferroviaire. Nous souhaitons que les projets visant à maximiser les avantages pour les transports internationaux soient prioritaires dans le cadre des financements de l’UE », écrit notamment la commissaire.

2021, année européenne du rail ?

François Bausch attend « avec grand intérêt la stratégie pour une mobilité durable et intelligente », qui détaillera davantage la place accordée et les mesures en faveur du transport ferroviaire que la commissaire entend présenter d’ici la fin de l’année. « Le Luxembourg participera de manière positive et constructive aux travaux de mise en œuvre de cette stratégie ». La Commission assure la disponibilité de fonds européens substantiels pour la mise en œuvre de ces projets, notamment par le truchement du programme Connecting Europe Facility, mais aussi sur la base de projets nationaux cofinancés par les fonds supplémentaires libérés pour contrer les conséquences économiques négatives de la crise sanitaire.

/
Le courrier européen souligne encore que, pour accompagner les investissements dans l’infrastructure ferroviaire et « promouvoir auprès des citoyens européens ce mode de transport propre », la Commission a proposé de lancer l’Année européenne du rail en 2021 avec, là encore, des moyens dédiés.

Alain Ducat

Photos : Licence Creative Commons / Robert Likosvski

Publié le
mardi 1er septembre 2020


Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires