Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Boydens Luxembourg part of Sweco, Leif Chiotis, usine d’hydrogène vert, premier permis au Benelux, réponse aux enjeux de mobilité et d’énergie, hydrogène à haute pression, conseils en ingénierie, énergie éolienne en mer
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Production d’hydrogène vert : premier permis approuvé au Benelux

Énergie

Publié le
mardi 19 octobre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

À Vlissingen (Pays-Bas), on produira de l’hydrogène vert grâce à l’électricité issue de l’énergie éolienne en mer. Sweco s’est chargée de la conception et de l’élaboration du permis d’environnement pour l’usine. Une fois achevé, ce site produira 3,6 millions de kg d’hydrogène vert par an.

La société de conseil en ingénierie Sweco s’est chargée, à la demande de VoltH2, de la conception et de l’élaboration du permis d’environnement pour l’usine d’hydrogène vert de 25 mégawatts (MW) à Vlissingen (Pays-Bas). Une fois achevé, ce site produira 3,6 millions de kg d’hydrogène vert par an.

Dans la première phase du projet, Sweco est responsable de la conception totale, des permis nécessaires et des subventions. « Avec une équipe internationale de spécialistes belges et néerlandais, nous sommes en mesure de réaliser l’intégralité du projet ». Sweco est impliquée aussi dans d’autres développements d’hydrogène vert aux Pays-Bas et en Belgique par le déploiement de l’ingénierie nécessaire pour les modalités de compression, de refroidissement et de stockage selon les strictes exigences de sécurité pour l’hydrogène à haute pression.

Permis obtenu

Tom Van Den Noortgaete, Division Director Energy chez Sweco Belgium : « Sweco dispose d’une solide expertise technique dans l’ingénierie d’installations de processus industriels et joue un rôle de précurseur particulier, international, dans les projets relatifs à l’hydrogène. Nous sommes donc très fiers d’avoir obtenu ce permis : c’est la première étape importante dans le déploiement d’une économie de l’hydrogène au Benelux. L’hydrogène vert ouvre en effet la porte à la poursuite de la pérennisation de notre économie et de notre société. L’industrie locale peut déployer l’hydrogène produit par VoltH2 comme matière première pour l’industrie et comme carburant pour un transport sobre en carbone. »

Sara Vander Beken, Team Manager, est responsable de la conception : « Le permis pour l’installation d’hydrogène vert a été déposé fin avril 2021. Une primeur absolue car un service appelé à délivrer un permis a dû prendre une telle décision pour la première fois. La production, le traitement et le stockage de l’hydrogène sont un nouveau développement, qui a nécessité de de multiples séances d’information. D’entrée de jeu, nous nous sommes réunis avec les administrations locales concernées pour les informer du développement de tels projets pionniers. Celles-ci sont alors parvenues à la conclusion que l’hydrogène vert générait de nombreux effets positifs pour la région, tant sur le plan économique qu’énergétique. »

Pérennisation de notre bouquet énergétique

Avec cette usine prévue à Vlissingen, l’hydrogène vert est produit grâce à l’électricité tirée de l’énergie éolienne en mer. Les technologies qui ont déjà été appliquées avec succès dans l’industrie et qui sont disponibles auprès de divers fournisseurs seront utilisées pour la construction. Grâce à l’intégration du stockage de l’hydrogène, il sera également possible d’alimenter des stations-service locales.

L’usine d’hydrogène vert sera extensible grâce à sa conception jusqu’à 100 mégawatts (MW) avec une production potentielle d’environ 15 millions de kg d’hydrogène vert par an. À titre de comparaison, l’énergie produite par 1 kg d’hydrogène permet à une voiture particulière de parcourir environ 100 km.

Leif Chiotis, Country Manager chez Boydens Engineering Luxembourg part of Sweco, commente : « La vraie et la seule réponse à mon sens aux enjeux de mobilité et d’énergie sera l’hydrogène, solution qui pourra entre autres, en fonction des volontés politiques et économiques, accélérer son développement à moyen terme et voir des solutions s’ouvrir. Il y a une forme de frénésie voire de green washing autour de la voiture électrique. Ces véhicules pourraient être remplacés par la technologie des voitures à hydrogène, qui répondent aux enjeux de production électrique remis en question par le maintien du nucléaire ou le recours aux centrales à charbon. Chez Boydens Luxembourg, on peut être fiers de faire partie d’un groupe qui est à la pointe d’un secteur de l’hydrogène en plein devenir ! »

Une actualité de notre partenaire Boydens Luxembourg, part of Sweco

Image : © SWECO

Publié le
mardi 19 octobre 2021


Avec notre partenaire

boydens engineering
Énergie
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires