Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Pollution lumineuse : Clervaux, commune pilote
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Pollution lumineuse : Clervaux, commune pilote

Santé-Environnement

Publié le
mercredi 4 mai 2022 à 04:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Un « mémorandum d’entente » signé dans le parc naturel de l’Our. Objectif : réduire la pollution lumineuse, réduire la consommation d’énergie et promouvoir un meilleur éclairage

On en parlait encore tout récemment dans notre dossier « Pollutions ? Solution ! » sur Infogreen : la lumière peut aussi avoir son côté obscur… « Le phénomène anthropique de la pollution lumineuse a des effets néfastes sur la nature et l’environnement dans le monde entier et suscite peu de prise de conscience de la part du public », résume-t-on au ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire. « La science met de plus en plus l’accent sur les effets inquiétants de la pollution lumineuse sur l’environnement. L’éclairage artificiel nocturne représente une part considérable de la consommation d’énergie au niveau mondial, a un impact sur le biorythme humain et a des répercussions sur la biodiversité. La problématique environnementale de la pollution lumineuse montre une évolution préoccupante au Luxembourg au cours des 5 dernières années. L’augmentation des émissions lumineuses artificielles est surtout due à l’utilisation accrue de la technique LED, qui est plus efficace sur le plan énergétique, mais qui vient trop souvent dans une utilisation non adaptée aux besoins ».

Le Parc naturel de l’Our avait déjà bénéficié des lumières de spécialistes, dans le cadre d’un projet européen notamment.

Avec une série d’acteurs nationaux, le voici à nouveau en pointe sur le sujet, et plus particulièrement la commune de Clervaux.
/
On vient en effet d’y contracter un « memorandum of undestranding » relatif à la réduction de la pollution lumineuse et à la promotion d’un meilleur éclairage sur le territoire de la commune. Ont signé ce document Claude Turmes, ministre de l’Aménagement du territoire, François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, Emile Eicher, bourgmestre de la commune de Clervaux et président du Parc naturel de l’Our, Roland Fox, directeur de l’Administration des ponts et chaussées, Luc Dahmen, directeur de l’Administration des bâtiments publics, et Marc Oestreicher, directeur de l’Administration des chemins de fer.

Chacun son rôle, chacun son impact

Dans un communiqué, le ministère explique : « Le mémorandum d’entente a comme objectifs l’abaissement de la consommation d’énergie électrique, la réduction de la pollution lumineuse et la promotion d’un meilleur éclairage. Dans une première phase, il s’applique au territoire de la commune de Clervaux, commune pilote en matière de minimisation de la pollution lumineuse ».

Il y a par exemple la mise en œuvre d’un masterplan visant la minimisation de l’impact lumineux à Clervaux, par ailleurs haut lieu touristique, avec son château et ses vielles rues mis en lumière.

Toutes les parties signataires sont, en effet, à la cause, chacune pour leur part, en ville, sur la route, les infrastructures ferroviaires, les sites d’intérêt… Chacune s’engage donc à mettre en œuvre les différentes dispositions d’installations d’éclairage LED, modernes et adaptées, afin de réduire de manière substantielle les nuisances lumineuses tout en améliorant la qualité de l’éclairage sur la surface utile. Et ce tout en respectant les normes, prescriptions et règlements applicables au Luxembourg.

Convergence et extension

Ce document pourra en effet, dans un second temps, être étendu à d’autres communes poursuivant les mêmes objectifs.

La valeur ajoutée de l’engagement signé est de vouloir répondre aux enjeux de sécurité des usagers tout en permettant à terme, un éclairage public maîtrisé, durable et qualitatif, reposant sur l’application des principes directeurs, sur les préceptes de réduction des consommations énergétiques, de limitation de la pollution lumineuse, et ce sur l’ensemble du territoire.

Pour le ministère de Claude Turmes, il s’agit aussi, avec l’application partagée de ces principes directeurs, d’assurer la convergence des politiques d’aménagement « lumière », au service de la transition écologique et énergétique.

Alain Ducat

Photo Caroline Martin (via SIP) : Emile Eicher, bourgmestre de la commune de Clervaux, président du Parc naturel de l’Our ; Marc Oestreicher, directeur de l’Administration des chemins de fer ; Luc Dhamen, directeur de l’Administration des bâtiments publics ; Roland Fox, directeur de l’Administration des ponts et chaussées ; François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux publics ; Claude Turmes, ministre de l’Aménagement du territoire
Photo Naturpark Our/Marco Guth

Publié le
mercredi 4 mai 2022


Santé-Environnement
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires