Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ONG luxembourgeoises, changement climatique, UE, plainte, campagne de pétition, environnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Plus de 169 000 européens soutiennent le procès populaire pour le climat

Green Planet

Publié le
mercredi 14 novembre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Aujourd’hui, les ONG luxembourgeoises ASTM, Greenpeace, Mouvement Écologique et natur&ëmwelt ainsi que Wemove.eu et Climate Action Network Europe ont remis une pétition de soutien aux plaignants du People’s Climate Case pour manifester leur solidarité. Dix familles et la jeunesse de Saami en Suède poursuivent en justice les institutions européennes pour leur incapacité à prévenir les effets néfastes du changement climatique.

En mai 2018, des familles du Portugal, d’Allemagne, de France, d’Italie, de Roumanie, du Kenya et des îles Fidji ainsi que l’association Sami de la jeunesse Sáminuorra en Suède, qui souffrent des effets dévastateurs du changement climatique, ont saisi le Parlement européen et le Conseil de l’Europe devant les tribunaux pour l’inadéquation des objectifs de l’UE pour le climat à l’horizon 2030.

La plainte adressée à la Cour de Justice de l’UE au Luxembourg affirme que les objectifs actuels de l’UE pour 2030 en matière de lutte contre le changement climatique visant à réduire les émissions locales de gaz à effet de serre d’au moins 40 % par rapport aux niveaux de 1990 sont insuffisants en regard de la nécessité réelle de prévenir un changement climatique dangereux et ne sont pas assez ambitieux pour protéger leurs droits fondamentaux à la vie, à la santé, à l’emploi et à la propriété.

Les plaignants sont déjà soutenus par un grand nombre d’ONG, de scientifiques et de citoyens convaincus que l’UE peut et doit être plus ambitieuse pour son objectif climatique à l’horizon 2030.

Aujourd’hui, afin de manifester leur solidarité aux plaignants dans cette affaire, des ONG luxembourgeoises, Wemove.eu et CAN Europe ont remis les plus que 169 000 signatures recueillies jusqu’à présent dans le cadre d’une campagne de pétition qui illustre le large soutien des citoyens à ce procès.

Martina Holbach, représentante des ONG luxembourgeoises, a déclaré lors de la conférence de presse organisée à Luxembourg à l’occasion de la remise de la pétition : « Les inondations, les vagues de chaleur et de sécheresse de cette année au Luxembourg nous montrent que personne n’est à l’abri des impacts nuisibles du changement climatique. Les plaignants ont engagé cette procédure pour assurer un meilleur avenir à chacun d’entre nous. Aujourd’hui, nous montrons notre solidarité et espérons les voir tous à Luxembourg pour une audience devant le Tribunal de la Justice de l’Union Européenne. »

Sanna Vannar, présidente de l’association de la jeunesse Sami Sáminourra, et l’une des plaignantes dans ce procès, a déclaré : « Notre culture et notre avenir en tant que peuple Sami sont affectés par le changement climatique. L’élevage des rennes, qui est maintenant menacé par les effets du changement climatique, constitue un élément important de la culture Sami. Si quelque chose arrive à nos rennes, alors notre culture sera menacée, de nos activités quotidiennes à tous nos produits artisanaux et nos vêtements. Je fais ce que tout jeune de mon âge doit faire : agir pour protéger les droits de ma génération et des générations futures. »

Alfredo Sendim, l’un des plaignants portugais, a déclaré : « Ma famille vit dans la même ferme depuis plus de cent ans. Maintenant, je ne sais pas si je pourrai encore y vivre dans 20 ans. Pour moi, le changement climatique n’est pas une question de diplomatie de haut niveau ni de négociations. Cela concerne mon avenir, ma famille et toutes les personnes avec qui je partage le même souci d’incertitude. »

Roda Verheyen, avocate spécialiste en droit de l’environnement, Gerd Winter et Hugo Leith représentent ces familles. Roda Verheyen, a déclaré : « La question du changement climatique est déjà abordée dans les tribunaux de nombreux pays en Europe et dans le monde. Les familles des plaignants font confiance aux tribunaux et au système juridique européen pour protéger leurs droits fondamentaux à la vie, à la santé, à l’emploi et à la propriété qui sont menacés par le changement climatique. »

/

Communiqué Greenpeace

Publié le
mercredi 14 novembre 2018


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires