Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
projets d’ONG, sécurité alimentaire, éradication de la faim, éducation, santé, inclusion, accès à l’eau, assainissement, autonomisation des femmes, gouvernement, Association Actions Solidarité Tiers Monde (ASTM), CARE, Aide internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise, ECPAT et PADEM.
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Nouveaux accords-cadres avec 5 ONGD

Politique & Gouvernance

Publié le
mercredi 5 février 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Paulette Lenert, ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire, a signé cinq accords-cadres de développement avec les organisations non gouvernementales de développement (ONGD) suivantes : Association Actions Solidarité Tiers Monde (ASTM), CARE, Aide internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise, ECPAT et PADEM.

Les cinq accords-cadres impliquent une contribution totale du ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) de 23.929.115,04 d’euros. Toutes ces activités sont cofinancées par à hauteur de 60% à 80%.

Géographiquement, les activités des accords-cadres mis en œuvre par les ONGD se situent dans 26 pays dont 10 en Afrique (Sénégal, Madagascar, Cabo Verde, Mali, Niger, Burkina Faso, Nigéria, Togo, Burundi, Tchad), dans 8 pays en Asie (Inde, Sri Lanka, Népal, Bangladesh, Cambodge, Philippines, Laos, Myanmar), dans 6 pays en Amérique latine (Pérou, Bolivie, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras), ainsi qu’au Kosovo et en Palestine et un projet régional en Afrique subsaharienne.

Les activités des ONGD signataires sont axées sur les thématiques suivantes :

  • la lutte contre les abus sexuels d’enfants, le tourisme sexuel et la traite d’êtres humains ;
  • le renforcement de la société civile dans le domaine de l’agriculture ;
  • l’encadrement de nouveaux-nés ;
  • la sécurité alimentaire et l’éradication de la faim ;
  • l’accès à l’éducation ;
  • l’accès aux soins de santé ;
  • l’inclusion et l’autonomisation des femmes ;
  • l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Paulette Lenert a réaffirmé l’importance de l’engagement de la société civile et des ONGD. Les accords-cadres représentent la confiance que le MAEE témoigne envers les ONGD comme partenaire-clé dans la mise en œuvre de la Coopération luxembourgeoise.

Pour rappel, le taux de cofinancement de l’État est de 80% pour les projets d’ONG mis en oeuvre dans les PMA (Pays les moins avancés) et les pays partenaires de la coopération luxembourgeoise (Burkina Faso, Cabo Verde, Laos, Mali, Nicaragua, Niger et Sénégal) ainsi que pour tout projet défendant les droits de l’homme et combattant la violence contre les femmes et jeunes filles. Pour tout autre projet, le taux applicable est de 60%.

Communiqué par le ministère des Affaires étrangères et européennes et la Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire
Photo : ©MAEE

Publié le
mercredi 5 février 2020


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires