Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
environnement, planète, humanité, Jessica Theis, Esch 2022, Pick-it Up Luxembourg, littering, déchets dans la nature, exposition militante, capitale culturelle européenne, déchets, consommation, comportements irresponsables, actes de consommateurs oubliant de réfléchir, société du gaspillage
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« Ne jette rien et regarde ce que tu consommes »

Qualité de vie

Publié le
vendredi 5 novembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La photographe Jessica Theis pousse un cri de révolte en montrant ces déchets qui jonchent routes et chemins du Luxembourg. « 1001 Tonnen » se déclinera en exposition avec Esch 2022 capitale culturelle européenne. Jessica Theis animera aussi des invitations à l’action, ira vers les écoles et éditera un livre...

Avec « 1001 Tonnen », on est loin des 1001 Nuits ! « Non, je ne vous raconte pas d’histoire, cela n’a rien d’un conte de fées ». La photographe luxembourgeoise Jessica Theis pousse un véritable cri de révolte contre le « Littering » et elle pose des actes militants.

« Ces chiffres ne font pas rêver mais c’est la réalité : 1,6 kilos de déchets par an et habitant au Luxembourg (2020), multiplié par plus de 626 000 habitants (en 2020), cela nous donne 1001 tonnes de déchets déversés par an. Soit 103 kilos de déchets par km sur nos routes de campagne. Et 216 kilos de déchets par km le long de nos autoroutes. Cela coûte au Luxembourg 1,2 million d’euros par an », dit-elle, en s’appuyant sur les chiffres officiels.

Nature morte

/Alors, Jessica Theis part en guerre, armée de son appareil et de sa volonté d’agir.

« Je photographie les dépôts sauvages, tout ce que les gens laissent dans la nature, les déchets de leur salle de bain déversés dans la forêt, les voitures qu’ils laissent au bord de la route, les déchets non ramassés après les barbecues, les paquets de cigarettes et les canettes qu’ils jettent de leurs voitures, les briques et gravats que les entreprises ne jettent pas correctement.

Pourquoi fait-on cela ? Où sont passés nos scrupules ? Où est le respect de la nature, des autres ? Et que pouvons-nous y faire ? », dit-elle, en préambule de l’annonce de son expo reprise (avec un autre projet qu’elle mène, « Miroir-Miroir »-photo ci-contre) dans le cadre de la capitale culturelle européenne Esch 2022.

Engagée pour l’environnement, Jessica est l’auteure habituelle de séries de photos magnifiant la nature et les paysages. Ici, ses photographies posées de déchets même pas décomposés deviennent autant de natures mortes, au sens le plus cru.

Mais ses clichés sont surtout autant de témoignages accablants, de preuves vivantes, de sources de révolte… mais néanmoins d’espoir… que cela s’arrête !

Actions, à suivre

Pour Jessica Theis, il est fondamental de montrer les effets de ces comportements irresponsables, de nos actes de consommateurs oubliant de réfléchir, de la société du gaspillage.

« Ne jette rien et regarde ce que tu consommes », lance-t-elle notamment, dans une vidéo de présentation que l’on vous invite à découvrir ici.

« Pourquoi achetons-nous autant ? Pourquoi remplaçons-nous toujours nos affaires au lieu de les réparer ? Comment pouvons-nous contrer cela ? Que pouvons-nous faire en tant qu’individus ? Que pouvons-nous faire dans notre cercle d’amis, dans notre famille, au travail ? »

/
Jessica Theis exposera ses photographies au Bâtiment 4 et proposera d’autres actions et événements, dans le cadre d’Esch 2022 et par-delà. Se met notamment en place un « take action day » avec une série de partenaires prêts à agir. Des animations dans les écoles sont envisagées aussi. Et un livre sera édité, pour prolonger l’impact des clichés, dans la durabilité.

La jeune femme est notamment encouragée par l’Administration de l’Environnement. Et un réseau de partenaires se met en place. « Notre association est partenaire et soutient aussi ce projet ambitieux. Des Cleanup seront organisés pour sensibiliser les spectateurs lors de l’exposition. Nous vous tiendrons informés de l’agenda des ramassages », disent déjà les « Pickies », les bénévoles ramasseurs de déchets de l’association « Pick-it Up Luxembourg ».

Un appareil photo, des idées, du talent et de l’art au service d’une cause environnementale... Ce sont autant d’actes militants, pour la planète, pour ce qu’il reste d’humanité. Des actes à suivre dans les agendas à venir et via le travail de la photographe à voir sur jess.lu

Alain Ducat

Photo principale © Jessica Theis/1001 Tonnen
Photo Miroir (c) Jessica Theis/Facebook
Photo Esch 2022 © Emile Hengen

Publié le
vendredi 5 novembre 2021


Qualité de vie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires