Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
BPF, Business Partnership Facility, Coopération luxembourgeoise, coopération au développement, Lux-Development, Chambre de commerce, Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire, ministère de l’Économie, Luxinnovation, cofinancement sous forme de subvention, partenariat public privé, Franz Fayot, Cindy Tereba
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Mutualiser des ressources privées et publiques pour coopérer

Politique & Gouvernance

Publié le
mardi 26 avril 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Lancement de l’édition 2022 de la Business Partnership Facility. Le secteur privé peut jouer un rôle de catalyseur dans la stratégie de la Coopération luxembourgeoise pour favoriser un développement économique inclusif et durable.

C’est officiellement parti pour l’édition 2022 de la Business Partnership Facility (BPF). C’est devenu un moteur de la stratégie de la coopération au développement made in Luxembourg et cela fonctionne plutôt bien.

« La BPF soutient des partenariats entre entreprises luxembourgeoises ou européennes et des acteurs issus de pays en voie de développement, afin qu’ils puissent mettre en place, ensemble, des projets commerciaux durables et innovants », a rappelé le ministre Franz Fayot, en charge de l’Économie mais aussi de la Coopération et de l’Action humanitaire, lors de l’événement de lancement et d’information à la Chambre de commerce retransmis en direct sur le web.

/
La Coopération a d’ailleurs saisi l’occasion du go pour l’édition 2022 en mettant en lumière les opportunités au Sénégal, « un pays avec lequel le Luxembourg entretient des liens d’amitié et de coopération forts », a conclu le ministre.

« Les projets soutenus par un cofinancement BPF contribuent à l’atteinte des objectifs de développement durable à travers une croissance verte et inclusive, la création d’emplois ou encore le transfert de technologies. Les porteurs de projet sont par ailleurs tenus de démontrer leur engagement pour la sauvegarde des droits sociaux et environnementaux ».

Faire matcher besoins, moyens et innovations

Pour Franz Fayot, c’est clair : le secteur privé joue un rôle de catalyseur dans la mise en œuvre de la stratégie de la Coopération luxembourgeoise, surtout au niveau des ressources et des innovations qu’il peut apporter pour favoriser un développement économique inclusif et durable.

Pour 2022, il y a quelques nouveautés introduites au niveau des critères d’éligibilité des projets et de la favorisation de la création de partenariats. La BPF évolue vers un modèle d’appels à projets en deux temps : un premier avec une clôture en mai et un second avec une date de remise en octobre. Par ailleurs, tous les projets pouvant contribuer à atteindre les 17 objectifs du développement durable sont désormais éligibles.

En outre, l’accompagnement par Lux-Development, l’agence d’exécution de la Coopération luxembourgeoise, s’enrichit notamment d’une plateforme digitale de matchmaking qui, pour faciliter le montage de partenariats, permet aux différents acteurs de présenter leur offre ou leurs besoins et d’organiser des rencontres.

Encourager les entreprises à sauter le pas

Cindy Tereba, directrice des Affaires internationales à la Chambre de commerce, a réitéré le soutien de la Chambre de commerce à la BPF. Elle souligne l’excellente collaboration entre la Direction de la coopération au développement et de l’action humanitaire, Lux-Development, le ministère de l’Économie, la Chambre de commerce ou encore Luxinnovation, qui offre un accompagnement aux entreprises luxembourgeoises désireuses de réaliser un projet.

Pour Cindy Tereba, « après deux années marquées par un contexte économique en demi-teinte du fait de la pandémie, on ne peut qu’encourager les entreprises luxembourgeoises à sauter le pas ».

C’est un peu le message aussi de Jean-Marc Boueyrie, CEO de Jway, entreprise spécialisée dans la digitalisation qui a bénéficié du soutien de la BPF (création d’une plateforme d’aide à la rédaction des plans d’affaires d’entreprises au Burkina Faso ; dématérialisation des démarches de l’Ecole Polytechnique de Dakar), venu faire un partage d’expérience en cours d’événement.

Pour rappel, mise en œuvre par Lux-Development, en partenariat avec la Chambre de commerce, le ministère de l’Économie et Luxinnovation, la BPF permet un cofinancement sous forme de subvention, qui peut atteindre jusqu’à 50% du budget total du projet avec un maximum de 200.000 euros. Les entreprises sont invitées à consulter le site de la BPF pour plus d’informations.

Depuis son lancement en 2016, la BPF a soutenu 34 projets, majoritairement en Afrique.

Alain Ducat
Photos : Lux-Development

Publié le
mardi 26 avril 2022


Avec nos partenaires

Luxinnovation, innovation, start-up, plateforme nationale Digital Innovation Hub, digitalisation des entreprises, programmes, Fit 4 Digital, Fit 4 Innovation, Fit 4 Circularity, Fit 4 Service, Fit 4 Resilience, Fit 4 Start, projets d'innovation, UE, technologies, développement innovant, recherche, collaboration entre la recherche publique luxembourgeoise et les entreprises, agence nationale de promotion de l'innovation
Chambre de Commerce Luxembourg
Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires