Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
syndicat PRO-SUD, UNESCO, réserve de biosphère, grands projets du dossier MAB du PRO-SUD, valorisation du patrimoine industriel, biodiversité, communes, ministères
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« Man and Biosphère »

Green Planet

Publié le
jeudi 6 juin 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Depuis près d’un an, la région Sud, à travers le syndicat PRO-SUD et la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO, s’attèle à développer son dossier de candidature en vue d’obtenir le label « réserve de biosphère » du programme « Man and Biosphere » (MAB) de l’UNESCO. Gaëlle Tavernier, coordinatrice en charge du dossier de labellisation, travaille main dans la main avec les équipes multidisciplinaires et les groupes de travail afin de préparer le dossier qui sera remis en septembre à Paris.

« Man and Biosphere » (MAB) est un programme scientifique intergouvernemental qui a pour but d’améliorer les relations homme-nature en protégeant les espaces naturels et la biodiversité, mais aussi de générer une dynamique collective durable pour les acteurs de la région dans des thématiques transversales (scientifique, culturelle, sociale, etc.). Bien plus qu’une reconnaissance internationale, ce label constitue un formidable défi pour le syndicat PRO-SUD et ses onze communes.

Consultations citoyennes

Suite à la tenue de consultations citoyennes de février à mai 2019 dans les 11 communes faisant partie du syndicat PRO-SUD, les élus des conseils communaux ont été conviés le 21 mai 2019 à une réunion de présentation. À cette occasion, ont été présentés les résultats des consultations ainsi que les grandes lignes directrices du projet de candidature et les diverses plus-values du label recherché.

En associant les 11 communes ainsi que 3 lycées de la région (le Lycée Guillaume Kroll et Lycée des Garçons d’Esch-sur-Alzette et l’École internationale à Differdange), les consultations citoyennes ont permis à plus de 500 personnes de s’engager dans le futur développement de la « réserve de biosphère ».

104 propositions de projets ont émané de plus de 1 000 idées dans tous les secteurs ; par ordre d’intérêt : économie sociale, tourisme et loisirs, énergie et ressources, éducation et savoir, culture, économie de partage, agriculture et alimentation, identité. Les lycéens se sentent quant à eux, très concernés par le développement de la nature en ville, la lutte contre le plastique et les déchets et le développement de la mobilité douce.

Il est à retenir et à encourager tout particulièrement les projets qui dépassent les limites strictement communales, en combinatoire avec d’autres territoires, générant ainsi un plus grand impact, réduisant les coûts et assurant une visibilité régionale.

Label UNESCO

700 réserves de biosphère dans 120 pays ont été labellisées par l’UNESCO à ce jour. Sans aucune contrainte de la part de l’institution mais une reconnaissance qui encourage collaboration et vision, la labellisation constitue une formidable opportunité pour notre région. Si les potentiels du Sud résident notamment dans la renaturation des sites miniers, la forte densité géographique et le multiculturalisme ainsi que dans le caractère urbain de la région qui en fait sa particularité, ses défis sont nombreux : l’étalement urbain, la surconsommation foncière, l’état sanitaire des forêts et la faible production alimentaire locale n’en sont que quelques exemples.

Pour y faire face, les grands projets du dossier MAB du PRO-SUD tablent sur la valorisation du patrimoine industriel, la mise en réseau des institutions culturelles, le tourisme durable, la pérennisation de ESCH 2022, le développement des produits du terroir et des zones calmes, la mise en place d’un observatoire de la biodiversité ; le tout en développant des partenariats nationaux, transfrontaliers et internationaux.

Remise du dossier le 30 septembre, décision au printemps 2020

Pour y parvenir, un plan de gouvernance et de financement sont en cours d’élaboration avec l’appui du Département de l’aménagement du territoire, du Ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire, du Ministère de la Culture, du Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, du syndicat PRO-SUD et de la Commission luxembourgeoise pour la coopération avec l’UNESCO.

Dans un premier temps et avant la phase finale de relecture du dossier au mois de juillet, chaque conseil communal des 11 communes est invité à délibérer sur son soutien à la candidature au label de l’UNESCO

Communiqué par Le syndicat PRO-SUD
Légende photo : Minière de la région Sud ©Pulsa Pictures ORT SUD

Publié le
jeudi 6 juin 2019


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires