Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
véhicules utilitaires électriques livrés chez DHL Luxembourg
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les livraisons en Ville bientôt 100% en électrique

RSE

Publié le
jeudi 12 mai 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

DHL Express vient d’acquérir 8 utilitaires 100% électrique pour assurer le « last mile delivery » à Luxembourg. En principe, 90% de la flotte DHL de véhicules de livraison sera électrifiée d’ici fin d’année.

« Si les délais de livraison sont respectés par le constructeur, ce qui dépend aussi du marché international des composants automobiles, 90% de notre propre flotte DHL de véhicules de livraison sera électrifiée d’ici fin d’année ». François Remogna, Managing Director de DHL Luxembourg, peut déjà affirmer que, avec les récentes acquisitions, « cela va permettre de livrer Luxembourg ville 100% en véhicule électrique ».
/
On rejoint ici les préoccupations environnementales et la stratégie du « last mile delivery », très importante dans le secteur logistique.

Enjeux logistiques et environnementaux

« Dans la chaîne logistique, les derniers kilomètres sont réalisés par camion ou camionnette vu la flexibilité offerte par ce moyen de transport », explique le ministère sur la plateforme transportspublics.lu. « Or, le coût de ce dernier kilomètre est élevé, de l’ordre de 20% du coût total. Dans de nombreux cas, en agglomération, la distribution fine peut aussi être assurée par des bicyclettes voire à pied, par exemple pour des services d’express delivery. Une optimisation des flux de transport de marchandises peut aussi être obtenue par l’utilisation de casiers électroniques, la mise en place de points de livraison ou de centres logistique dédiés. Et en outre, l’utilisation de véhicules propres ou cargo bikes permet d’améliorer la qualité de l’air profitant ainsi aux riverains. De manière générale, une massification de marchandises dans un ou plusieurs centres de distribution est requise pour permettre une distribution fine capable de réduire les mouvements (le trafic Last Mile représente en moyenne environ 20% du trafic urbain), d’augmenter le taux de remplissage des véhicules et partant de réduire les émissions de gaz à effet de serre (le trafic Last Mile représente environ 25% des émissions CO₂ dans les agglomérations) ».

Pour les logisticiens, il y a donc une pression qui est à la fois liée à l’efficacité, à la rentabilité et à l’empreinte carbone, surtout s’agissant d’entreprises internationales générant énormément de flux sur la planète.

Des objectifs ambitieux chez DHL

On en est évidemment bien conscient, chez DHL Luxembourg. « Sur un plan global, DHL a prévu d’investir 7 milliards d’euros d’ici à 2030 pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre à moins de 29 millions de tonnes à l’horizon 2030 et nous engager ainsi dans l’initiative Science-Based Targets (SBTi) ».
/
Comment atteindre ces objectifs ? François Remogna évoque des aspirations et ambitions élevées, comme cibler à cette échéance de 2030 l’utilisation de plus de 30% de mélange de carburants d’aviation durables dans les activités Express et Global Forwarding.

« Au niveau du groupe, nous sommes engagés dans cette électrification de nos véhicules de livraison du last mile delivery, on cible 60% des véhicules du groupe d’ici 2030. Nous sommes donc bien partis sur le Luxembourg. Globalement, on table sur une conception neutre en carbone pour tous les nouveaux bâtiments. Et DHL veut offrir des alternatives vertes pour tous nos produits et solutions de base en utilisant, par exemple, des carburants durables et des technologies à faible émission de carbone. »

Ici à Luxembourg, DHL Express vient donc d’acquérir 8 véhicules Mercedes E-sprinter (100% électrique) et prévoit de remplacer 15 autres camionnettes Diesel par 15 véhicules 100% électriques. « Le processus est bien en marche. Les 8 nouveaux véhicules dont nous avons pris possession vont déjà nous permettre de livrer Luxembourg-Ville 100% en véhicule électrique ». Ces véhicules sont destinés au segment des courtes distances, aux tournées de moins de 80 kilomètres par jour, dans la capitale et ses alentours, et des bornes de recharge sont prévues sur le site central.
/
François Remogna est à la tête de DHL Luxembourg depuis le 1er juin 2019, où il avait repris la succession d’Erik Hermans. C’était un retour aux sources pour ce franco-belgo-luxembourgeois de la région de Virton, qui connaissait bien le marché luxembourgeois et frontalier avant de rejoindre DHL Express en 2005, période à laquelle il a repris le département commercial de la Guadeloupe, jusqu’à occuper les fonctions de Country Manager à la tête de la zone Caraïbes françaises.

Depuis 2019, DHL Luxembourg est inscrit dans l’initiative globale « Go Green ». « La protection de l’environnement et le succès de l’entreprise sont inséparables. C’est pourquoi nous cherchons continuellement à limiter nos émissions de CO2 ». Entre autres initiatives, Go Green Carbon Neutral est un service complet pour les clients avec un compte, qui calcule l’émission de CO2 des envois et compense les émissions par des investissements dans des projets certifiés, qui font l’objet d’une certification annuelle par un auditeur indépendant. DHL propose aussi des services de reporting qui mesurent l’impact environnemental des expéditions.

Basé à Contern et annonçant quelque 110 salariés, DHL Luxembourg fait partie de Deutsche Post DHL Group, qui se pose en leader mondial du marché postal et de logistique.

Alain Ducat
Photos : DHL / Mercedes/ Deutsche Post DHL

Publié le
jeudi 12 mai 2022


RSE
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires RSE


Nos partenaires RSE

Nos partenaires