Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Agora 4 Youth, étudiants, conférence, compétences, softkills, entreprise, Life Project 4 Youth Luxembourg, Luxembourg, jeunes, avenir, vie, projet, association, développement, changement futur, confiance, modération
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Les jeunes ont tous des compétences !

Formations

Publié le
vendredi 9 juillet 2021 à 14:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Life Project 4 Youth vient de terminer son cycle de conférences sur le thème « Regards croisés sur l’inclusion des jeunes ». Ce dernier volet portait sur les « Compétences des Jeunes, une coresponsabilité ». Modérée par Frédéric Liégeois (Infogreen.lu), de nombreux intervenants se sont succédés pour apporter leurs témoignages et expériences de vie.

Life Project For Youth Foundation est une ONG qui a pour mission d’intégrer professionnellement et socialement des jeunes en situations de grande exclusion. Elle a à cœur de leur donner toutes les cartes en main pour s’épanouir pleinement dans leur quotidien privé et professionnel.

Ce mercredi, les jeunes étaient à nouveau au centre des discussions, et plus précisément l’importance dans leurs compétences dans la démarche de leur recherche d’emploi. Marc de Crouy-Chanel, président de LP4Y, a lancé cette conférence en expliquant qu’il n’y avait pas de parcours type. « Cependant, les recruteurs ont tous un point commun, à savoir une demande de soft skills. Des compétences importantes aux yeux des entreprises que nous transmettons aux jeunes via notre environnement. Je pense notamment à la confiance en soi, à l’organisation du travail, à la gestion du stress, ou encore la créativité et l’intelligence émotionnelle. »

/ Selon Gary Diderich, 4Motion & Reso, « beaucoup de jeunes ne connaissent pas leur potentiel. Or, même si l’on n’a pas de diplôme, on est compétent pour beaucoup de choses ! C’est pour cette raison que nous avons notamment lancé le programme « Explore your potential ». Grâce à un réseau riche de formateurs et d’entreprises, les jeunes adultes sont encouragés à être acteurs de leur propre changement et à jouer un rôle actif dans la société. Au cours des 4 dernières années, 375 jeunes ont participé à nos ateliers et plus de 60 % d’entre eux ont trouvé un emploi. »

Benjamin et Lauren, qui ont bénéficié des conseils de 4Motion, ont tenu à partager leurs expériences qui ne furent pas un long fleuve tranquille. « Je suis originaire du Togo », a expliqué Benjamin. « Avant de rejoindre ma famille au Luxembourg, j’ai transité par l’Italie et Chypres où j’y ai notamment appris différentes langues. Lors de mon arrivée au Luxembourg, je me suis rendu compte que mon certificat d’apprentissage était inférieur à un Baccalauréat. Je me suis donc inscrit comme intérimaire, tout en poursuivant mes études en alternance. 4Motion a mis la lumière sur mon chemin grâce à des conseils pertinents, notamment pour mes lettres de motivation et mon CV, mais également pour trouver une école correspondant à mes attentes professionnelles. Aujourd’hui, je suis optimiste. Même si la vie ne nous donne pas forcément ce que nous souhaitons, la détermination et le courage nous permettent de franchir chaque étape. »

De son côté, Lauren a quitté son Estonie natale pour arriver au Luxembourg en 2019, sur base du service volontaire européen. « Je me suis rapidement rendu compte que trouver un emploi n’allait pas être simple. 4Motion m’a aidée dans les démarches administratives. Aujourd’hui, je travaille dans la Maison des Communautés, ce qui me permet de pratiquer plusieurs langues et de rencontrer beaucoup de personnes. Tout comme Benjamin, je pense que le courage et la motivation sont essentiels pour poursuivre ses rêves. »

/

Place aux experts

Romain Raux, project manager à l’Université du Luxembourg, a mis en avant le Career Centre. « Il s’agit d’une passerelle entre les jeunes et les entreprises. Nous mettons notamment en ligne les jobs vacants. De plus, nous aidons nos étudiants dans la rédaction de leurs CV et lettres de motivation, et nous les préparons à leur entretien d’embauche. Les soft skills sont innés et sont très importants aux yeux des entreprises. Grâce à nos différents ateliers, 85 % de nos diplômés trouvent un emploi dans les 6 mois qui suivent leurs sorties. »

De son côté, Patrick Mathias, a présenté le COSP (Centre d’Orientation Socio-Professionnel). « Nous travaillons exclusivement avec l’ADEM. Les stagiaires suivent un parcours d’évaluation de 8 semaines qui comporte 3 niveaux : un bilan de compétences, une formation pour trouver un travail et une réinsertion progressive dans la société. Le but est que chacun prenne conscience de ses aptitudes à réussir dans une branche professionnelle. Nous sommes là pour motiver et guider vers la bonne direction. »

/

Delphine Guilbert, DRH chez Orange Luxembourg, s’est montrée particulièrement optimiste quant aux compétences des jeunes à s’intégrer dans le monde du travail. « Nous avons lancé une série de formations qui intègrent des jeunes directement dans notre structure. Le monde numérique n’a pas de secret pour eux. Ils sont compétents naturellement et remarquent très vite si l’un de nos services n’est pas adapté à nos clients. C’est une ressource inestimable. Nous formons 20 personnes par an comme customer service ou au call center. Mon expérience me permet aussi d’affirmer que le secteur de la grande distribution est très important pour se lancer, car il regorge de nombreuses opportunités. »

/ Laurent Schonckert, Administrateur et Directeur de Cactus, n’a pas démenti cette dernière affirmation. « Aujourd’hui, 750 collaborateurs ont moins de 25 ans chez Cactus. Notre structure a grandi progressivement pour être quasiment autonome. Outre le personnel de nos magasins, il y a également la central de distribution et les postes de backoffice comme la comptabilité, la formation interne, la communication et la logistique. Il y a donc moyen d’évoluer au gré de ses envies. Si j’ai un conseil à donner, je dirais que pour être embaucher, il faut montrer du respect et de la motivation. Nous commettons tous parfois des erreurs. Mais ceux qui comprennent qu’il faut les utiliser pour grandir se débrouilleront plus facilement dans le monde du travail. Il faut être rigoureux, s’adapter à chaque défi qui se présente à nous, comprendre les valeurs de l’entreprise et accepter les remarques. La persévérance fini toujours par payer. Les entreprises ont fait naître l’importance des soft skills. Aux jeunes à les utiliser correctement. »

Après ces 3 conférences, place maintenant à la prochaine table ronde qui se déroulera au cours du premier trimestre 2022 chez KPMG (infos ici).

Retrouvez l’intégralité de la conférence ici

Sébastien Yernaux

Publié le
vendredi 9 juillet 2021


Formations
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Formations


Nos partenaires Formations

Nos partenaires