Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Gouvernement, Luxembourg, étude, qualité de l'air, mesure, recherche, développement, environnement, nature, pollution, protection
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Luxembourg ne manque pas d’air

Qualité de vie

Publié le
mardi 30 août 2022 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Dans le cadre du Pacte climat, l’Administration de l’environnement a réalisé une campagne de mesurage de dioxyde d’azote (NO2). Entre janvier et décembre 2021, 24 communes ont participé à cette campagne et ont mesuré la présence de ce polluant sur 72 emplacements.

Aucun dépassement de la valeur limite de 40 µg/m3 n’a été observé. Les moyennes annuelles de dioxyde d’azote (NO2) ont encore baissé par rapport à l’année précédente. Ceci s’explique entre autres par le maintien des mesures de télétravail en 2021, mais aussi par un temps généralement favorable à la dispersion des polluants atmosphériques.

Résultats

Suite à la nette baisse des moyennes annuelles en 2020 liée aux mesures de confinement, il est appréciable que les moyennes annuelles aient davantage baissé en 2021. Le maintien des mesures de télétravail et un temps généralement favorable à la dispersion des polluants atmosphériques en 2021 ont assurément contribué à cette baisse au-delà de la première année de pandémie. Tous les hotspots observés en 2018 et 2019 respectent la valeur limite depuis 2020.

D’une manière générale, on observe pour le dioxyde d’azote des concentrations un peu plus élevées pendant les mois d’hiver en raison de l’apport supplémentaire des émissions des installations de chauffage. De plus, les conditions météorologiques en hiver favorisent les périodes d’inversion de température qui empêchent l’évacuation des polluants atmosphériques. En été, un meilleur mélange de l’air ainsi que des réactions de dégradations photochimiques par l’ozone entraînent une diminution des concentrations.

Le niveau bas observé pendant la période de fin juillet à fin août (cycles 16 et 17) peut être expliqué par le fait que l’on se situait en pleine période de vacances d’été avec une baisse générale du trafic routier.

Méthode

L’Administration de l’environnement a ajouté neuf emplacements supplémentaires sur le territoire de la Ville de Luxembourg, de la Ville d’Esch-sur-Alzette, de la Ville de Remich et de la commune de Beckerich. Les communes de Lenningen, Rédange-sur-Attert, Steinfort et Weiler-la-Tour ont participé à la campagne pour la première fois en 2021.

Les échantillons sont collectés toutes les deux semaines à l’aide d’un équipement simple, celui des tubes à diffusion passive, afin de déterminer la concentration en dioxyde d’azote NO2 à des endroits précis.

L’échantillonnage passif consiste à exposer à l’air libre pendant une durée fixée à environ 3 mètres de hauteur des tubes adsorbants. Par simple diffusion du polluant présent dans l’air, celui-ci va être piégé par l’échantillonneur. Les échantillons sont ensuite analysés en laboratoire par spectrophotométrie.

Le rapport complet est disponible sur www.emwelt.lu.

Les données par station peuvent également être visualisées sur le Géoportail, rubrique Environnement.

Photo : ©Ministère de l’Environnement

Publié le
mardi 30 août 2022


Qualité de vie
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires