Vue panoramique de la ville de Beckerich au Luxembourg

Le LIST à la tête d’un programme de recherche pour la régénération urbaine

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) a annoncé son rôle de coordination du programme de recherche de quatre ans financé par Horizon Europe, REGENeration of neighbourhoods towards a low-carbon, inclusive, and affordable built environment.

Littéralement traduit, le projet de « régénération des quartiers vers un environnement bâti à faible émission de carbone, inclusif et abordable » a été lancé publiquement à Beckerich, qui servira de site de démonstration et bénéficiera des développements.

Avec un financement de 7,5 millions d’euros d’Horizon Europe, dont 2,6 millions d’euros sont alloués aux acteurs luxembourgeois dont le LIST, REGEN vise à transformer le développement urbain en faveur de la durabilité environnementale, de la revitalisation économique et de l’inclusion sociale.

« Notre environnement bâti, c’est-à-dire l’environnement construit par l’homme qui sert de cadre à l’activité humaine, joue un rôle essentiel dans la dégradation du climat, mais grâce à des approches réparatrices et régénératrices, nous pouvons le transformer en une partie de la solution à la crise climatique », indique Sylvain Kubicki, Lead Research and Innovation Associate au LIST. « REGEN s’appuiera sur la planification urbaine participative, l’innovation numérique et des méthodologies intégrées pour susciter des changements positifs dans nos quartiers. »

Beckerich : commune pilote

Le projet REGEN introduira une méthodologie et un cadre complets appelés cadre d’évaluation pour la régénération urbaine. Ce dispositif permettra de valider un catalogue de 50 interventions de régénération urbaine, d’estimer leur potentiel de revitalisation et de suivre leurs progrès à l’aide de jumeaux numériques et de méthodes d’analyse de durabilité. REGEN donnera la priorité à l’implication des utilisateurs finaux et des parties prenantes par le biais de la science citoyenne, d’approches de conception participatives et de laboratoires vivants.

Au Luxembourg, la ville de Beckerich servira de banc d’essai pour le projet, le LIST utilisera sa technologie participative, Managing Urban Spaces Together (MUST), pour impliquer les citoyens et les parties prenantes dans le processus de planification urbaine. Cette initiative, précédemment financée par le Luxembourg National Research Fund (FNR), vise à renforcer l’implication citoyenne. Elle sera appliquée à des thématiques essentielles comme la circularité du secteur de la construction ou le secteur de l’énergie (des études sont prévues sur le réseau de chaleur de Beckerich).

« Le LIST s’est engagé à tirer parti de l’expertise et des chaînes de valeur du Luxembourg pour stimuler la régénération urbaine durable », déclare Sylvain Kubicki. « Par l’intermédiaire de REGEN, nous visons à responsabiliser les communautés, à éclairer les orientations politiques et à ouvrir la voie à un déploiement plus large d’interventions urbaines durables. »

REGEN mettra en œuvre ses solutions dans quatre sites de démonstration, en surveillant en permanence l’énergie, la mobilité et la circularité des bâtiments, des rues et des quartiers. Le projet transposera ses conclusions à l’échelle de la ville, en informant les orientations politiques clés et en contribuant à une transition plus large vers un développement urbain durable.

Photo : vue panoramique de Beckerich - Creative Commons

Article
Communiqué
Publié le jeudi 8 février 2024
Partager sur
Avec notre partenaire
Nos partenaires