Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
construction durable, solutions Viessmann, Connectées à un smart grid national, solutions intelligentes, développement durable, économie d’énergie, produits innovants, application ViCare, surveiller et de commander son système de chauffage à distance, Neomag, Neobuild
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« La digitalisation doit servir l’humain »

Architecture & construction

Publié le
lundi 12 octobre 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Toujours à la pointe du progrès, Viessmann a développé toute une série de produits et services permettant une gestion intelligente de l’énergie dans l’intérêt de l’installateur qui peut ainsi intervenir plus vite et plus efficacement, de l’utilisateur final qui peut tirer le meilleur parti de son équipement technique et réaliser des économies, et dans celui de l’environnement.

Rencontre avec Günter Krings, managing director de Viessmann Luxembourg

« La digitalisation n’est pas un but en soi. Elle doit servir l’être humain, l’utilisateur autant qu’à l’installateur. S’ils ne sont pas convaincus de l’avantage qu’ils peuvent en tirer, la technologie n’a aucun avenir », souligne Günter Krings, managing director de Viessmann Luxembourg.

Viessmann a développé l’application ViCare. Destinée au client final, elle lui permet de surveiller et de commander son système de chauffage à distance via son smartphone, donc d’optimiser son fonctionnement. La chaudière connectée peut aussi être gérée, si le client final le souhaite et s’il active cette fonction, par l’installateur. Celui-ci est alors averti en cas de dysfonctionnement de l’installation. Il reçoit un rapport et une proposition de pièces détachées qui pourraient éventuellement lui servir pour le dépannage ce qui lui permet de préparer l’intervention avant même que l’utilisateur s’aperçoive du problème et que sa maison commence à refroidir. Ce service supplémentaire permet de gagner un temps considérable, comme l’indique Günter Krings : « L’installateur a, dès la 1re intervention, les bonnes pièces de rechange avec lui. Il n’a pas besoin de les commander et d’attendre avant de pouvoir dépanner son client. Lorsqu’il se trouve sur place, il peut demander l’appui technique de Viessmann. Notre dépanneur basé à Steinsel a, lui aussi, la possibilité de se connecter à la chaudière et de consulter l’historique des défauts. Il a une vue de ce qu’il se passe sans être sur place, donc le dépannage par téléphone est plus efficace, plus rapide et plus facile ».

Concernant les produits innovants, Viessmann a mis sur le marché, il y a 5 ans, une chaudière au gaz naturel qui, tout en produisant de la chaleur, transforme le gaz naturel en hydrogène pour alimenter une pile à combustible domestique capable de générer de l’électricité. « Cet appareil permet de faire un pas de plus vers l’autonomie en produisant de l’électricité avec un combustible propre qu’est le gaz naturel et sur place. Elle offre un rendement très élevé, proche de 100 %, puisqu’il n’y a aucune déperdition entre le lieu où l’électricité est produite et celui où elle est consommée, mais aussi parce que la chaleur émise lors de la production d’électricité peut être récupérée sur place également pour chauffer le bâtiment et produire de l’eau chaude sanitaire.

La pile à combustible n’est malheureusement pas subsidiée au Luxembourg, mais ce sont des milliers de machines qui tournent en France, en Belgique et en Allemagne, ainsi qu’au Japon où, depuis la catastrophe de Fukushima, 200 000 piles à combustibles ont déjà été mises en service dans le but de produire de l’électricité non nucléaire de manière décentralisée », explique-t-il.

Au Luxembourg, tout ce qui est alimenté par les énergies renouvelables est, en revanche, fortement encouragé, avec des primes pouvant aller jusqu’à 19 000 euros.
Viessmann propose des chaudières bois, des panneaux solaires thermiques, des panneaux photovoltaïques couplables à des pompes à chaleur électriques à haut rendement, ainsi qu’un système de gestion d’énergie (energy manager) qui tient compte de la production solaire photovoltaïque, du stockage de chaleur dans des tampons, de la température extérieure, de la température ambiante et du stockage d’énergie électrique dans des batteries. « L’energy manager met par exemple en relation la production solaire et la consommation de chaleur et d’électricité pour tirer parti de manière optimale de cette énergie écologique et gratuite et avoir un minimum recours au réseau électrique public pour chauffer le bâtiment ou produire de l’eau chaude sanitaire. Étant connecté à Internet, il peut même tenir compte des prévisions météorologiques et s’y adapter. Si une journée ensoleillée est prévue, il videra la batterie électrique en amont en déclenchant le fonctionnement du sèche-linge, et profitera ensuite du soleil pour recharger ma batterie », indique-t-il.

Les solutions Viessmann sont prêtes à répondre aux besoins futurs. Connectées à un smart grid national voire européen, les machines pourront bientôt, non seulement communiquer à distance avec le client final et l’installateur comme c’est déjà le cas, mais aussi avoir accès à des informations provenant du distributeur d’énergie sur les tarifs et les pics de production et de consommation dans l’intérêt de la planète et dans celui du consommateur final.

Mélanie Trélat
Article tiré du NEOMAG#32
Plus d’informations : http://neobuild.lu/ressources/neomagRetour ligne automatique
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

/

Publié le
lundi 12 octobre 2020


Article de nos partenaires

NEOMAG
Viessmann
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires