Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
déconstructibilité, construction durable, exigence de circularité, économie circulaire, CleanTech Cluster, Luxinnovation, construction du 21e siècle circulaire et durable, Neomag, Neobuild
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La construction durable s’organise

Architecture & construction

Publié le
mardi 11 février 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La demande est sans cesse croissante. Qu’en est-il de l’offre ? L’enjeu est colossal. Ce qui a poussé le Luxembourg CleanTech Cluster, géré par Luxinnovation, à piloter une grande étude visant à mesurer l’adéquation entre l’offre et la demande et à proposer des pistes de développements en la matière.

RENCONTRE avec Charles-Albert Florentin, manager Luxembourg CleanTech Cluster.

La construction au 21e siècle sera circulaire et durable, ou ne sera pas. Rares sont, désormais, les projets et les appels d’offre qui n’intègrent pas une dimension durable dans leurs cahiers des charges, qu’ils soient publics ou privés. Une cinquantaine de projets, répondant à cette exigence de circularité, ont été identifiés au Luxembourg.
Le futur siège du géant de l’acier ArcelorMittal au Kirchberg est un exemple emblématique. Son architecte français, Jean-Michel Wilmotte, assure que le bâtiment, prévu d’être livré en 2021, respectera le principe du « cradle to cradle », permettant de réutiliser les matériaux sans phase de recyclage après le démontage.

La demande est sans cesse croissante. Qu’en est-il de l’offre ? L’enjeu est colossal, aussi bien au Luxembourg que dans la Grande région. Ce qui a poussé le Luxembourg CleanTech Cluster, géré par Luxinnovation, de piloter une grande étude visant à mesurer l’adéquation entre l’offre et la demande et à proposer des pistes de développements en la matière.

Une cinquantaine de projets, répondant à cette exigence de circularité, ont été identifiés au Luxembourg. Ils représentent une surface d’au moins 500.000 m2. Dans le cadre d’un workshop qui s’est tenu chez Luxinnovation fin novembre, l’ensemble des acteurs publics liés à la construction, a commencé à établir une liste des besoins prioritaires et les principaux critères de circularité susceptibles d’apparaître dans les appels d’offre publics.

Quelques lignes directrices se sont dégagées, comme la déconstructibilité, la nécessité de mise en place de processus de co-création, d’évolution et de simplification de la législation ou encore l’encouragement de la participation citoyenne.

Place désormais aux visites sur le terrain, auprès des entreprises, pour confronter la liste de ces besoins identifiés avec leur réalité au quotidien et pour évaluer la teneur de leurs projets en cours. Le second semestre 2020 sera ensuite consacré à la mesure de l’écart entre l’offre afin d’aboutir à la mise en œuvre d’actions concrètes auprès des entreprises, avec le soutien des pouvoirs publics. « C’est par cette approche collaborative que nous parviendrons à des solutions qui éviteront une trop grande distorsion entre l’offre et la demande, au risque de générer des conséquences néfastes sur le marché », estime Charles-Albert Florentin, le manager du Luxembourg CleanTech Cluster.

Photos
Charles-Albert Florentin, manager du Luxembourg CleanTech Cluster (photo Marie Decker/Luxinnovation)
Article tiré du NEOMAG#28
Plus d’informations : http://neobuild.lu/ressources/neomag
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mardi 11 février 2020


Article de nos partenaires

NEOMAG
Institut de Formation sectoriel du Bâtiment (IFSB)
Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires