Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Greenpeace, environnement, pollution plastique, écologie, multinationales, écosystèmes, biodiversité, planète, santé, emballages plastiques, vie marine
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’un des écosystèmes les plus riches au monde envahi par le plastique

Green Planet

Publié le
vendredi 16 août 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Greenpeace Asie du Sud Est - Philippines vient de dévoiler des photographies alarmantes de la pollution plastique prises au large du Passage de l’Île Verte (Verde Island Passage), aux Philippines.

Ces images ont été photographiées depuis le navire iconique de l’organisation, le Rainbow Warrior, déployé dans l’objectif d’enquêter sur ce fléau aux Philippines. Une exploration sous-marine de trois jours a notamment permis de dévoiler des images de très nombreux emballages plastiques, certains visiblement très anciens, flottant parmi les coraux. Dans ces photographies ont été identifiés des produits de grandes entreprises telles que Nestlé, Unilever et Colgate Palmolive, ainsi que de certaines marques locales telles que Zagu Milktea, Nutri-Asia et Monde Nissin.

Le Passage de l’Île Verte, connu pour être le noyau de la biodiversité marine sur Terre, abrite la plus grande concentration de vie marine de la planète. Situé à Batangas (province des Philippines), il s’agit du centre du Triangle de Corail, l’une des zones critiques de biodiversité les plus importantes de la planète.

Pour Abigail Aguilar, responsable de la campagne de Greenpeace en Asie du Sud-Est - Philippines, « il s’agit de la preuve flagrante de l’irresponsabilité des entreprises de biens de grande consommation : leur production irraisonnée de plastiques à usage unique menace les environnements préservés. Si les grandes entreprises telles que Nestlé et Unilever ne répondent pas à l’urgence de réduction de ces produits jetables, les “paradis” tels que le Passage de l’Île Verte seront perdus. »

Ces photographies suivent la publication d’un rapport de l’Alliance Globale pour des Alternatives à l’Incinération(Global Alliance for Incinerator Alternatives - GAIA) qui montre que Nestlé et Unilever sont responsables d’un quart des déchets causant l’actuelle crise de la pollution plastique aux Philippines. Les données du rapport révèlent que 163 millions d’emballages plastiques produits par les plus grandes entreprises y sont abandonnés, au mépris de la pollution de l’Archipel.

Retrouvez sur ce lien les photos et videos de notre exploration sous-marine.

Greenpeace appelle les multinationales à entreprendre des mesures concrètes et immédiates afin d’éliminer le plastique jetable, dans l’intérêt des peuples impactés.

Communiqué Greenpeace Luxembourg
Photo : © Noel Guevara / Greenpeace

Publié le
vendredi 16 août 2019


Green Planet
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires