Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Greenpeace, énergies renouvelables, Energiebierger, nouvelle plateforme en ligne
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

« L’ère des “Energiebierger” commence aujourd’hui »

Énergie

Publié le
mardi 8 mai 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Greenpeace présente sa nouvelle plateforme en ligne pour promouvoir les énergies renouvelables auprès des citoyens (nes) luxembourgeois (es )

Les citoyens (nes) ont un rôle important à jouer dans le développement des énergies renouvelables. Afin de soutenir les futurs « Energiebierger » au Luxembourg, en particulier dans la production d’énergie solaire, Greenpeace a développé une plateforme en ligne (1), qui a été présentée aujourd’hui lors d’une conférence de presse.
Avec la plateforme energiebierger.greenpeace.lu, Greenpeace veut rassembler les parties prenantes du pays - citoyens (nes), coopératives et entreprises spécialisées - pour donner une nouvelle impulsion à l’expansion des énergies renouvelables au Luxembourg. « Malgré le potentiel considérable des énergies renouvelables, il n’a jusqu’à présent pas été possible de mobiliser de manière substantielle les citoyens (nes) luxembourgeois (es) pour produire leur propre énergie », explique Frank Thinnes, chargé de campagne énergies renouvelables chez Greenpeace.
« L’objectif de notre plateforme est de soutenir de manière proactive les citoyens (nes) luxembourgeois (es) à réaliser leur propre projet solaire ou ceux d’autres citoyens (nes), ainsi que des projets d’installations en co-propriété. » En plus des informations pertinentes concernant le photovoltaïque au niveau national, la plateforme energiebierger.greenpeace.lu offre aux citoyens intéressés, entre autres, la possibilité de calculer le potentiel d’énergie solaire de leur toit, de réaliser des calculs d’efficacité et de solliciter des conseils professionnels.
Via Mon projet solaire les utilisateurs ont même la possibilité de demander des offres non contraignantes aux professionnels du secteur. Même les citoyens qui n’ont pas de toit disponible, mais qui veulent investir dans les énergies renouvelables, peuvent s’informer sur la plateforme et soutenir les projets solaires d’autres ménages ou de coopératives énergétiques. En outre, la plateforme invite également les communes ainsi que les entreprises à rendre leur(s) toit(s) inutilisé(s) disponible(s) pour un projet durable. Les installations qui en résultent peuvent ensuite être exploitées par les coopératives énergétiques et d’autres co-propriétés citoyennes.
/
Greenpeace est persuadée que les citoyens (nes) peuvent jouer un rôle crucial dans l’approvisionnement du pays en énergies renouvelables : selon une étude du CE Delft (2), d’ici à 2050, plus de 437 000 personnes pourraient autoproduire leur électricité au Luxembourg. Cependant, le Luxembourg est très loin de cet objectif : en 2016, par exemple, il y avait seulement 6 379 installations photovoltaïques subventionnées par un tarif d’injection garanti. L’objectif est clair et évident : si nous voulons limiter l’impact du changement climatique, nous devrons d’ici 2 050 nous approvisionner entièrement en énergies renouvelables. Le Luxembourg, à la traîne dans la production d’énergies renouvelables en Europe ainsi qu’au niveau mondial, fait face à des défis majeurs. Selon les chiffres officiels, la production nationale d’électricité à partir de l’énergie solaire, éolienne et hydraulique en 2016 ne couvrait que 0,4 % de la consommation énergétique du pays.
« Il y a beaucoup de mesures à prendre pour soutenir les futurs citoyens de l’énergie. Les conditions de subvention pour l’énergie solaire et l’autoconsommation de l’électricité produite ne sont pas à l’heure actuelle très attrayantes », explique Martina Holbach, Chargée de la campagne climat chez Greenpeace. À travers notre plateforme, nous avons mis en place une pétition pour appeler les responsables politiques à encourager la promotion des énergies renouvelables auprès des citoyen-ne-s et à éliminer les obstacles existants au développement de ce type d’énergie. »
/
(1) www.energiebierger.greenpeace.lu (2) CE Delft, “The Potential for Energy Citizens in the European Union”
Contact : Fränk Thinnes, Chargé de Campagne Énergies Renouvelables, (+352) 661 26 11 84 frank.thinnes@greenpeace.org Martina Holbach, Chargée de campagnes Justice climatique et Finances, (+352) 621 23 33 62 martina.holbach@greenpeace.org

Communiqué Greenpeace

Publié le
mardi 8 mai 2018


Énergie
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires