Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
eau chaude usée, énergie renouvelable, récupération énergie, environnement, économie circulaire, construction, Boydens Engineering, ingénieurs, potentiel, innovation, technologie, développement durable
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’eau chaude usée, un potentiel d’énergie renouvelable

Énergie

Publié le
mercredi 24 octobre 2018 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Chaque jour, nous utilisons de l’eau chaude pour nos besoins domestiques ou professionnels. Cette eau, nous la regardons s’écouler sans intérêt et, sans nous soucier de son potentiel, elle poursuit son chemin vers nos égouts pour finir son parcours dans les stations d’épuration. L’énergie nécessaire à la production de notre eau chaude méritait une solution qui permettrait de la mettre encore plus en valeur avant de la retraiter pour la retrouver dans le réseau de distribution.

Cette solution est la récupération de l’énergie contenue dans les eaux grises. L’eau est une ressource à préserver et cette solution donne tout son sens à la notion de source d’énergie renouvelable. À partir de l’eau chaude usée récupérée, on peut produire de nouveau suffisamment d’eau chaude pour couvrir entre 80 % et près de 100 % de nos besoins, ce qui en fait une technologie d’économie circulaire.

Nous utilisons une solution appelée ERS, fournie par la société française Biofluides. Elle se présente comme un kit livré prêt à installer comprenant un ensemble d’une ou plusieurs cuves de récupération en inox, une pompe à chaleur et des ballons de stockage. Elle ne nécessite l’intervention que d’un installateur chauffagiste. Cette solution se destine non seulement aux nouvelles constructions, mais également à la rénovation. Il existe des alternatives à cette solution, mais le fait qu’elles demandent de construire des bassins de rétention et intègrent un nombre important d’équipements, les rend difficiles à mettre en œuvre de par leur complexité et le nombre important d’intervenants nécessaires.

Techniquement et brièvement, on divise le réseau d’évacuation pour séparer les eaux usées, appelées eaux grises, des eaux fécales, appelées eaux noires. Ces eaux grises sont récoltées dans une cuve d’échange thermique qui récupère et transfère l’énergie vers une pompe à chaleur via des échangeurs se trouvant à l’intérieur de cette cuve et dans lesquels circule un fluide caloporteur. Les eaux grises entrent dans la cuve à une température moyenne comprise entre 28 et 32 °C. Les calories prélevées par les échangeurs thermiques sont transférées à la pompe à chaleur qui produit de l’eau chaude avec un COP de 4 à 58°. L’eau sera stockée dans des boilers en attendant d’être utilisée et, une fois usée, elle peut servir à nouveau de source d’énergie. L’eau récupérée qui se trouve entre 8 et 12 °C n’ayant plus un potentiel énergétique suffisant, elle est relâchée vers le réseau d’évacuation public via un système de vidange automatique. Afin d’assurer l’efficacité du fonctionnement, la cuve est également pourvue d’un système de nettoyage automatique afin d’éliminer les déchets (graisses, résidus alimentaires, cheveux, etc.).

Cette solution est destinée principalement aux logements collectifs et aux établissements qui consomment beaucoup d’eau chaude comme les hôtels, les hôpitaux, les grandes cuisines, les vestiaires de piscines ou de complexes sportifs, et bien d’autres.

Boydens Engineering a pour objectif de développer des solutions innovantes pour des projets durables en diversifiant les sources de production d’énergie. Combiné à d’autres sources d’énergies renouvelables, comme le photovoltaïque, le solaire thermique, le solaire hybride ou la géothermie, la récupération d’énergie dans les eaux grises présente un bel avenir par son potentiel ne demandant qu’à se généraliser. Nous avons, entre autres, prescrit cette solution dans le cadre de l’assainissement énergétique de la piscine d’Ettelbruck mise en service en février 2018, dans 4 résidences de 60 appartements au Limpertsberg qui est en service depuis mai 2018 ainsi que, en juillet, dans un autre ensemble de 62 appartements à Strassen, et prochainement dans bien d’autres projets.

/
/

Leif Chiotis
Neomag#17
© NEOMAG - Toute reproduction interdite sans autorisation préalable de l’éditeur

Publié le
mercredi 24 octobre 2018


Article de notre partenaire

boydens engineering
Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires