Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Schlammwissmm baguage d’oiseaux, recherches ornithologiques, natur&ëmwelt, Fondation Hëllef fir d’Natur, biodiversité, réseau NATURA 2000, environnement, protection, sensibilisation, réserve naturelle, DuPont de Nemours, solutions durables
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

DuPont de Nemours soutient la biodiversité de la Schlammwiss depuis 30 ans

Green Planet

Publié le
vendredi 10 décembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

DuPont s’engage à bâtir un monde plus durable. Leur objectif est aussi un engagement envers la société : offrir au monde les innovations essentielles pour qu’il prospère. Leur expertise, leur passion pour la science et l’innovation leur permettent de répondre aux défis complexes auxquels notre monde est confronté en créant des solutions durables. Mais c’est également un engagement quotidien pour la nature qui nous entoure.

Le 6 décembre, à Contern, DuPont de Nemours Sàrl, représenté par le directeur du site, Monsieur Meyers, remet un chèque de 7.500 dollars à Fondation Hëllef fir d’Natur de natur&ëmwelt en faveur de la réserve naturelle Schlammwiss.

Le don de DuPont sera utilisé pour l’organisation de visites supplémentaires pendant la saison. Ces visites focalisent sur la migration des oiseaux et sur la nidification. Le don aidera aussi à réviser et actualiser le matériel promotionnel de Schlammwiss afin d’augmenter le nombre de visiteurs et la notoriété de la réserve naturelle.

Monsieur Jim Schmitz, vice-président de la fondation et gestionnaire de cette importante réserve naturelle, félicitent l’initiative responsable et citoyenne prise par l’entreprise pour laquelle la protection de la nature est une valeur fondamentale depuis 30 ans. Ce don contribue au maintien de la biodiversité de la réserve située proche du site de DuPont de Nemours.

Qu’est-ce que la Schlammwiss ?

La réserve naturelle Schlammwiss présente le plus grand ensemble d’un tenant de roselière du Grand-Duché du Luxembourg s’étendant sur 1 km de long et entre 30 et 120 m de large, couvrant une surface de 20 ha. On y trouve également plusieurs plans d’eau (mares et étangs) et un verger avec un sentier de découverte de la nature.

Elle s’étire entre la confluence de la Syre avec les ruisseaux « Munsbach » et « Aalbaach ». Ce site fait partie de la zone de protection spéciale européenne du réseau NATURA 2000, qui nécessite une protection particulière en raison de la richesse, de la rareté et de la spécificité de ses habitats, de sa faune et de sa flore.

De nombreux projets pédagogiques, des actions de sensibilisation et des recherches scientifiques y sont réalisés sous la gestion journalière de Jim Schmitz de la section Ieweschte Syrdall de natur&ëmwelt.

Que peut-on y observer ?

La Schlammwiss est un site de nidification important et un site de repos et de nourrissage indispensable pour les oiseaux migrateurs.

Une remarquable biodiversité peut être observée dans toute la plaine alluviale. Plusieurs monitorings ont permis de mettre en évidence l’exceptionnelle diversité des espèces non seulement au niveau des oiseaux, mais également des plantes avec des espèces rares, comme le souchet des marais et le scirpe vigoureux ou encore des amphibiens, des insectes comme les libellules et les sauterelles.

Cette mosaïque d’habitat semi-naturel où se côtoient les roselières, les magnocariçaies, les prairies maigres de fauche, les mares et la rivière Syre avec ses berges offrent des lieux de nidification, de repos et de nourrissage aux oiseaux nicheurs et migrateurs. La survie de ces derniers en dépend.

D’autres animaux, comme des reptiles (lézard et couleuvre), des mammifères (renard, souris, belette et autres) et des amphibiens (crapaud, triton et grenouille) profitent également de ce milieu.

50 ans de la station de baguage d’oiseaux de la Schlammwiss

En 1969 les premiers oiseaux furent bagués dans un reste de roselière d’une surface de 1,5 hectares. Cette roselière était connue pour servir non seulement de lieu de nidification de la rare rousserolle effarvatte, mais aussi pour abriter dès le mois de juillet un très grand nombre d’hirondelles de cheminées.

Par la suite, l’équipe des jeunes bagueurs s’est engagée dans la ligue pour la protection des oiseaux et de la nature, et créa donc « l’Association de la jeunesse luxembourgeoise pour la conservation de la nature », devenant plus tard « l’Association jeunes et environnement » et finalement le « MECO » (Mouvement Écologique).

Conjointement aux activités de baguage d’oiseaux, l’acquisition de prairies humides et d’autres biotopes sensibles fut engagé dans la vallée. Cette démarche a été la mission dès 1982 de natur&ëmwelt Fondation Hëllef fir d’Natur.

Les acquisitions de terrain, quelques 25 hectares, et une large collecte de données par la station de baguage, ont favorisé la création de la zone Natura 2000 et de la réserve naturelle Schlammwiss-Brill. L’engagement du gouvernement Luxembourg à la protection du Acrocephalus paludicole - Phragmite aquatique, espèce hautement menacée d’extinction, n’a fait qu’accentuer le mouvement.

Toute cette dynamique finira par créer la station de baguage d’oiseaux de la Schlammwiss, où plus de 500.000 oiseaux ont été traités en 50 ans. Pour appuyer cet effort, il était impératif de sensibiliser le grand public (visites de nombreuses classes scolaires, entreprises et autres groupes) sur les recherches ornithologiques et les formations de nouveaux bagueurs, en coopération avec la Centrale Ornithologique du Luxembourg, l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique, l’Institut Max Plank de Radolfzell et l’Université de Trêves.

À ce jour, la station de baguage de la Schlammwiss compte environs 50 collaborateurs actifs.

Pour plus d’informations : https://www.naturemwelt.lu/

Publié le
vendredi 10 décembre 2021


Avec notre partenaire

natur&ëmwelt
Green Planet
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Green Planet


Nos partenaires Green Planet

Nos partenaires