Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
gratuité des transports en commun, gouvernement luxembourgeois, accessibilité, mobilité, freemobility, mobilité gratuite, mobilité réduite, tram, transports publics, Tramsschapp
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Des transports et du public

Politique & Gouvernance

Publié le
vendredi 14 février 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Luxembourg est fier d’être le premier pays au monde à offrir la gratuité des transports publics à tous les usagers sur l’ensemble du territoire. Ce sera le 1er mars. Mais juste avant, le 29 février, ce seront les transports... de joie !

Le grand jour approche à grands pas ! Comme on le dit volontiers au ministère de la Mobilité et des Travaux publics, « le Luxembourg est fier d’être le premier pays au monde à offrir la gratuité des transports publics à tous les usagers sur l’ensemble du territoire ». Faut-il rappeler que, à partir du 1er mars, les déplacements en transports publics seront gratuits et simplifiés ? Plus besoin de titre de transport pour voyager dans le pays en bus, en tram ou en train.

Voilà qui se fête, dignement. Et qui rappelle que le transport peut aussi désigner une vive émotion, un sentiment passionné, une émotion entraînante, un bel enthousiasme ! Les promoteurs de la mobilité qui combine les moyens de locomotion et s’appuie sur les transports publics, comptent bien susciter ledit enthousiasme auprès du public.

La veille du jour J, soit le 29 février - date rare -, la fête sera très musicale.

#freemobility - du live et du mouvement

Le samedi 29 février donc, dans l’après-midi, une douzaine de mini-concerts auront lieu dans les gares de Belval-Université, Luxembourg, Pfaffenthal-Kirchberg et Ettelbruck. Et la musique live ira plus loin, faisant bouger entre les concerts, et entre les arrêts : des interventions déambulatoires interpelleront les voyageurs dans les trains, le tram et les bus. De quoi croiser Serge Tonnar dans le funiculaire ou Michel Reis dans le tram vers le terminus...

Le soir (de 18h à 1h du matin) un grand concert se déroulera dans le cadre du « Neien Tramsschapp » au Kirchberg, le centre de remisage du tram devenant un lieu de festival avec deux scènes, une grande dans le hall, une autre dans le chapiteau « Spigelzelt », un palais des glaces début 20e siècle, planté parmi les food trucks.

/

Du local, gratuit, au-delà du terminus

Ainsi, une série d’artistes locaux défileront pour assurer une programmation variée, du jazz au rock, en passant par des sets DJ.

Toutes les infos sur le site dédié à la mobilité gratuite Le programme de l’événement inaugural et les présentations d’artistes sont ici

Tout cela est gratuit. Et l’accès au site se fait évidemment par les transports en commun - il ne sera d’ailleurs pas accessible en voiture. Le tram emmène les visiteurs directement sur le lieu du concert, grâce à un arrêt supplémentaire au « Neien Tramsschapp » après le terminus habituel « Luxexpo ». Le tram et le site de la fête sont aussi accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Alain Ducat
Photos : ministère de la Mobilité et des Travaux publics - Luxtram

Publié le
vendredi 14 février 2020


Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires