Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Franz Fayot, ministère de l’Economie, Lex Delles, Claude Turmes, Joëlle Welfring, Luxinnovation, Klima-Agence, Fédération des artisans, Fedil, Chambre des Métiers, Chambre de Commerce et Confédération luxembourgeoise du commerce, Pacte Climat, Klimapakt fir Betriber, PMEs, transition énergétique, décarbonations, House of Entrepreneurship, énergie solaire, économie circulaire, SuperChargy, climat, développement durable, classes moyennes, Jeremy Rifkin
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Décarbonation : accélérer le mouvement avec les entreprises

Politique & Gouvernance

Publié le
jeudi 12 janvier 2023 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Suite au succès du Pacte Climat avec les communes, le gouvernement lance son équivalent pour les entreprises : une plateforme regroupant conseils et aides personnalisés qui vise à séduire les entreprises de toutes tailles pour qu’elles contribuent à l’effort climatique.

« La décarbonation, bien sûr, ce n’est pas nouveau. On parlait déjà, suite à l’analyse de Jeremy Rifkin, de modes de production plus efficaces et respectueux de l’environnement », rappelle d’emblée Franz Fayot, ministre de l’Economie. Il était ce mardi 10 janvier à la Chambre des Métiers, avec les ministres Lex Delles, Claude Turmes et Joëlle Welfring dans le cadre de la journée de lancement du Klimapakt fir Betriber.

« Nous avons vu ces dernières années un réel besoin d’accélérer le processus de décarbonation, que ce soit dans le contexte du covid ou de la guerre en Ukraine », enchaîne–t-il. Un besoin qui a déjà été partiellement comblé par le programme Fit4Resilience de Luxinnovation, mais la volonté est à présent d’aller plus loin avec les entreprises, principalement les PMEs, « de dépasser le minimum standard pour les rendre plus écologiques ». Et d’atteindre les objectifs nationaux : -55% d’émissions carbone d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2050.

Comment ? En partant du succès du Pacte Climat auprès des communes, et en l’appliquant auprès des entreprises, à l’aide d’une plateforme unique pour centraliser les informations et le savoir-faire. Comme pour les communes, la Klima-Agence se charge de la mise en œuvre du projet, avec la collaboration de Luxinnovation pour cette version entreprises. Lex Delles, ministre des Classes moyennes : « Le Pacte Climat comprend tous les outils pour encourager la transition énergétique », incluant une boîte à outils, une cartographie des organismes et entreprises pouvant aider concrètement, des partages d’expérience ou encore des aides financières. « On y trouve notamment des exemples de calculs et on apprend que 48% des investissements sont en-dessous des 5.000 euros et qu’ils sont déjà très efficaces. »

/

Une transition à laquelle les entreprises sont prêtes, selon la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Joëlle Welfring : « Nous devons aller vers les entreprises, et je suis contente de les voir nombreuses ici aujourd’hui. Ce n’est pas facile pour les entreprises, et notamment les PMEs, de trouver du temps pour participer à ce genre de conférences, mais elles peuvent apprendre les unes des autres dans cette crise qui nous concerne tous ». Et de rappeler que l’économie circulaire constitue un des jalons pour parvenir à la décarbonation, en incluant des processus d’économies de ressources, d’innovations, mais aussi en repensant des modèles économiques pour proposer des produits sous forme de services, maintenance incluse, afin de pouvoir les récupérer en fin d’usage et les réintégrer pour réemploi. « Il y a déjà un package en place pour soutenir ce genre d’approche », indique Mme Welfring. « C’est en travaillant ensemble que les communes ont pu progresser vers des pratiques plus durables. C’est avec la même approche que nous devons avancer avec les entreprises. »

Des fins et des moyens

Mobilité et énergie doivent aussi travailler de concert pour atteindre les objectifs, grâce notamment aux véhicules électriques et aux panneaux photovoltaïques. Claude Turmes, ministre de l’Energie : « Il y a déjà 30% de subsides pour l’énergie solaire si vous l’utilisez pour vous-même. Nous sommes en train de travailler à la mise en place de subsides pour l’achat de camionnettes électriques. Nous avons essayé d’être un précurseur européen au niveau de l’accès aux bornes publiques comme les SuperChargy, en proposant de 30 à 40% de financement pour ces bornes, pour permettre justement aux entreprises d’être en mesure d’accueillir des véhicules électriques ».

Fin 2022, le pays comptabilisait 36.385 entreprises, qui sont autant de cibles de ce Klimapakt fir Betriber. Dans le cadre des SME Packages de la House of Entrepreneurship, chaque PME a droit à un voucher d’une valeur de 5.000 euros si elle est prête à accueillir un expert afin d’identifier les mesures qui peuvent être mises en place. Un accompagnement qui est nécessaire, d’autant plus pour les petites structures qui n’ont pas d’effectifs disponibles pour s’atteler à la tâche. « De ma propre expérience, je sais qu’on obtient de meilleurs résultats si on accompagne individuellement une entreprise, qu’on fait le suivi, qu’on est disponibles pour leur rappeler d’avancer et qu’on les aiguille »

Des aides à l’investissement sont également prévues pour permettre aux PMEs de passer à l’action. Claude Turmes : « Les entreprises ont la possibilité de se manifester, de poster leur projet sur la plateforme afin qu’il soit analysé et qu’elles reçoivent les aides adéquates ».

Pour clarifier l’information relative aux aides déjà en place, le ministère de l’Economie et Luxinnovation ont publié un guide simplifié (en FR, EN, DE) reprenant le fonctionnement et les critères d’accès aux aides.

Encourager, sans obliger

Sans oublier tout le volet sensibilisation pour lequel le gouvernement compte aussi sur les différents partenaires et membres du comité de pilotage - Luxinnovation, Klima-Agence, Fédération des artisans, Fedil, Chambre des Métiers, Chambre de Commerce et Confédération luxembourgeoise du commerce, afin que la plateforme soit relayée, partagée et bien sûr employée.

La volonté n’est pas de faire du Pacte Climat une obligation pour les entreprises - tout comme il a été appliqué sur base volontaire aux communes. Claude Turmes : « Au Luxembourg, nous n’aimons pas mettre la pression sur les gens, ce n’est pas notre philosophie. Aujourd’hui, nous savons que nous devons rendre notre économie plus durable, que nous devons protéger notre économie de l’intérieur comme de l’extérieur. Cela concerne aussi les PMEs, que nous devons aider avec du conseil, des aides. Il faut que les entreprises s’adaptent, deviennent plus résilientes. Pour l’instant chacun observe la sobriété de l’autre mais il faut à présent entrer dans le jeu. Je vous demande donc de participer à ce Pacte Climat pour les Entreprises ! ».

Marie-Astrid Heyde

Pour en savoir plus, lire le communiqué du gouvernement

Publié le
jeudi 12 janvier 2023


Avec nos partenaires

myenergy, transition énergétique, énergie, Luxembourg, ministère de l'Énergie et de l'Aménagement du territoire, le ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable et le ministère du Logement, et en collaboration avec la Chambre des Métiers (CDM) et l'Ordre des Architectes et Ingénieurs-Conseils (OAI), réduction de la consommation énergétique, promotion des énergies renouvelables, habitat, mobilité durable, gestion des ressources naturelles, économie circulaire, protection du climat, transition énergétique, Klima-Agence
Luxinnovation, innovation, start-up, plateforme nationale Digital Innovation Hub, digitalisation des entreprises, programmes, Fit 4 Digital, Fit 4 Innovation, Fit 4 Circularity, Fit 4 Service, Fit 4 Resilience, Fit 4 Start, projets d'innovation, UE, technologies, développement innovant, recherche, collaboration entre la recherche publique luxembourgeoise et les entreprises, agence nationale de promotion de l'innovation
Politique & Gouvernance
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires