Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Thales, Veolia, carte eSIM, plastique, éco-SIM, recyclage, nature, environnement, recyclé, CO2 leader mondial français des hautes technologies, granulés recyclés, empreinte carbone, transformation écologique, économie circulaire
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Création d’une carte SIM en plastique recyclé

Recherche & Eco-Innovation

Publié le
mardi 30 mars 2021 à 09:57

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Si le marché de la carte SIM est en pleine restructuration depuis quelques années, notamment avec l’optimisation de la taille de l’objet et le développement de la eSIM directement intégrée au téléphone, la carte traditionnelle n’a pas encore fini de faire parler d’elle. En effet, en 2020, 4,5 milliards de cartes SIM ont été produites dans le monde pour connecter les téléphones portables au réseau de l’opérateur mobile, générant une importante quantité de CO2 et de plastique. Un marché que Thales et Veolia ont choisi de verdir ensemble.

Thales, leader mondial français des hautes technologies, et Veolia, s’associent pour créer la première carte SIM éco-conçue à partir de plastique recyclé. Ce plastique, notamment issu de réfrigérateurs, est transformé sur l’usine de recyclage de Veolia à Froissy en Picardie. À partir de ces granulés recyclés, les ingénieurs de Thales, en collaboration avec des experts Veolia, ont développé un nouveau procédé de fabrication des cartes SIM, répondant aux exigences industrielles. Ces éco-SIM cartes ainsi fabriquées, comprenant à la fois la carte SIM en elle-même et son support au format carte bancaire, permettraient d’éviter la production de 5000 tonnes de plastiques vierges et l’émission de 15 000 tonnes de CO2. Et en fin de vie, le plastique qui les compose pourra de nouveau être recyclé et valorisé.

Un engagement environnemental complet

Cette initiative s’inscrit dans une stratégie plus large de Thales, visant à réduire l’empreinte carbone de tous ses produits et services. Avec ces éco-SIM cartes, Thales va donc encore plus loin en compensant à travers son programme global de compensation, l’ensemble des émissions de CO2 associées à leur fabrication et aux composants électroniques non-recyclables de la puce.

Avec une empreinte carbone neutre et une conception en plastique recyclé, ce nouveau produit permet d’accompagner les opérateurs mobiles dans leur transformation écologique et de répondre au plus près aux préoccupations environnementales de leurs abonnés.

« Grâce à des sociétés visionnaires et responsables comme Thales, tous les objets du quotidien pourraient bientôt être composés en majeure partie de matière recyclée. Ce seul exemple de la carte SIM laisse imaginer l’immense champ des possibles en matière d’éco-conception. Nos solutions d’écologie industrielle, comme cette boucle d’économie circulaire, nous permettent d’accompagner nos clients dans leur transformation écologique », déclare Anne le Guennec, Directrice générale de l’activité Recyclage et Valorisation des Déchets de Veolia en France.

« Ce projet d’innovation en partenariat avec Veolia a pour but d’accompagner au mieux nos clients télécom dans leur transition environnementale, en soutenant la transformation de déchets en cartes SIM écoresponsables », déclare Emmanuel Unguran, Vice-président de Thales Mobile Connectivity Solutions. « Cet engagement à long terme fait partie intégrante des ambitions en développement durable et en responsabilité sociale du groupe, et donne aux opérateurs mobiles une nouvelle opportunité de s’engager en matière de durabilité auprès des consommateurs. »

Sébastien Yernaux avec Thales et Veolia

Publié le
mardi 30 mars 2021


Article de notre partenaire

gestion de l'eau, déchets, énergie, traitement eaux usées, développement durable, environnement, énergie renouvelable
Recherche & Eco-Innovation
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation


Nos partenaires Recherche & Eco-Innovation

Nos partenaires