Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
efficacité énergétique, préserver le patrimoine, projet Sharing Cities, rue intelligente, gestion durable de l’énergie, construction durable, union européenne, ville intelligente, mobilité électrique, rénovation, améliorer la qualité de vie, hôtel de ville de Lisbonne, rénovation économes
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Comment atteindre l’efficacité énergétique et préserver le patrimoine

Architecture & construction

Publié le
vendredi 31 juillet 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Autrefois considéré comme difficile à réhabiliter, l’hôtel de ville de Lisbonne bénéficie désormais de solutions de rénovation économes en énergie, grâce à des mesures de modernisation mises en œuvre dans le cadre d’une initiative de l’UE.

Les avantages des initiatives des villes intelligentes pour améliorer la qualité de vie sont de plus en plus reconnus. À travers l’Europe, plusieurs projets financés par l’UE préparent les villes à un avenir durable, en créant de nouveaux systèmes de gestion de l’énergie urbaine, en modernisant les biens immobiliers publics et privés et en développant des solutions de mobilité électrique.

Pour le projet Sharing Cities, un exemple typique est la dernière réalisation de rénovation innovante de l’hôtel de ville historique de Lisbonne qui a entraîné une réduction significative de la consommation énergétique. Comme indiqué dans un article du magazine électronique « Cities Today », « les actions visant à réduire la consommation énergétique comprenaient le remplacement du système de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC), le passage à l’éclairage par LED, l’installation de panneaux solaires et le déploiement d’outils avancés de gestion de l’énergie ». « L’hôtel de ville de Lisbonne, achevé en 1880 et qui héberge le conseil municipal de Lisbonne, le maire et plus de 100 employés, faisait partie des cinq bâtiments les plus énergivores appartenant à la municipalité. »

Le même article indique : « De nouvelles données sur l’initiative de rénovation immobilière à Lisbonne montre qu’entre juin 2019 et février 2020, la consommation énergétique de l’hôtel de ville a été réduite de 36 % (en kilowatt-heure/kWh), et la consommation en électricité du réseau a diminué de moitié, passant de 500 mégawatts en 2016 à moins de 250 mégawatts en 2019. En moyenne, 90 % de l’énergie générée par production solaire a été utilisée à l’hôtel de ville. » Cité dans cet article, David Cunha, conseiller principal pour l’informatique et la transformation numérique à la mairie de Lisbonne, commente : « Le patrimoine bâti est souvent perçu comme difficile à rénover. Grâce au projet Sharing Cities, la rénovation énergétique complète de l’hôtel de ville est un exemple de classe internationale de ce qui peut être réalisé au travers d’une collaboration. »

Un potentiel de réplication

Selon l’article de presse paru dans Cities Today, la mise en place d’un système de gestion durable de l’énergie (SGE) avait pour objectif de vérifier « les charges provenant d’équipements PV [photovoltaïques], de CVC, de chauffe-eaux et d‘autres équipements. Développés par le projet Sharing Cities, le système modulaire perfectionné SGE centralise l’information, contrôle les systèmes et les équipements énergétiques locaux, et optimise le réseau énergétique ».

Dans le même article, Nathan Pierce, directeur du programme Sharing Cities et chef de l’équipe Smart London au Conseil du Grand Londres, déclare : « Les importantes économies d’énergie réalisées à l’hôtel de ville de Lisbonne en utilisant des solutions éprouvées représentent un potentiel de réplication élevé pour d’autres villes qui ont à relever des défis similaires en termes de viabilité, en particulier au niveau des bâtiments historiques. »

Le projet Sharing Cities (Sharing Cities), qui va se poursuivre jusqu’en décembre 2020, a présenté des services de mobilité électrique partagés, des systèmes intégrés de gestion de l’énergie, une infrastructure de rue intelligente, et des bâtiments rénovés. Il a aussi développé des plateformes de partage de données en consultation avec les communautés et les résidents. Ses quartiers témoins dans les villes phares sont Porta Romana/Vettabbia à Milan, le centre-ville de Lisbonne et le Royal Borough of Greenwich à Londres, tandis que ses villes « membres » comprennent Bourgas, Bordeaux et Varsovie. Comme indiqué sur le site web du projet, « en favorisant la collaboration internationale entre l’industrie et les villes, le projet s’efforce de développer des solutions accessibles et intégrées de ville intelligente à une échelle commerciale, avec un marché fort prometteur ».

Pour plus d’informations, veuillez consulter : site web du projet Sharing Cities
Source : CORDIS
Photo : © Sonia Bonet, Shutterstock

Publié le
vendredi 31 juillet 2020


Architecture & construction
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Architecture & construction


Nos partenaires Architecture & construction

Nos partenaires