Capacité de production photovoltaïque : +48% en un an

Capacité de production photovoltaïque : +48% en un an

Les chiffres-clés du marché de l’électricité, dans le rapport de l’ILR, recèlent plein d’enseignements. Petit décryptage.

Le service Énergie de l’Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR) vient de diffuser son rapport 2021, exposant les « chiffres clés » du marché de l’électricité et du marché du gaz naturel.

Comme de coutume, cette analyse statistique ne manque pas d’enseignements.

D’abord sur la stabilité du marché en 2021 : « Le nombre de clients ayant changé de fournisseur d’électricité est resté stable en 2021 », note l’ILR, et, par ailleurs, « la hausse des prix sur les marchés de gros s’est davantage répercutée sur le prix du gaz naturel que sur le prix de l’électricité ».

Dans le secteur du gaz naturel, seuls 351 clients ont changé leur fournisseur.

Un beau potentiel de production

Le régulateur souligne un autre fait, lié à la production d’électricité verte : 1.264 nouvelles centrales photovoltaïques ont été installées, augmentant ainsi la capacité de production photovoltaïque au Luxembourg de 48% en une seule année.

« La puissance installée cumulée de toutes les installations photovoltaïques augmente de 90 MW et passe ainsi à 277 MW au 31 décembre 2021 ».

Toutefois, si la hausse est considérable, la progression de la production d’électricité sur base d’énergies renouvelables n’a pas suivi la même cadence et passe de 979 GWh en 2020 à 993 GWh en 2021. L’ILR attribue cette faible progression « aux conditions de vent moins favorables et aux mises hors service d’anciennes éoliennes qui seront prochainement remplacées par des installations nouvelles sur les mêmes sites ».

Consommation, importation et nucléaire

Autre constat : la consommation annuelle en 2021 a augmenté de 4,6% pour l’électricité et de 7,6% pour le gaz naturel. On revient ainsi aux niveaux de 2019. Pour l’ILR, « la hausse est due aux effets de la pandémie, moins prononcés en 2021 qu’en 2020, et aux températures moyennes moins élevées ».

On reste évidemment très loin de l’autonomie du pays en la matière. En 2021, le Luxembourg a importé 81,5% de l’électricité consommée, en grande partie en provenance d’Allemagne, grâce à l’interconnexion des réseaux. L’ILR rappelle aussi que, depuis octobre 2017, l’interconnexion entre les réseaux de transport belge et luxembourgeois est en service et permet désormais également un échange de flux électriques entre ces réseaux. Ces échanges transfrontaliers sont gérés sur le réseau de transport de Creos Luxembourg.

Mais le rapport note aussi dans ses tableaux d’autres échanges transfrontaliers, relatifs au réseau industriel de SOTEL (lié à ArcelorMittal dont il alimente les aciéries électriques notamment), qui lui est raccordé aux réseaux français et belge, et donc directement à la production nucléaire des centrales de Cattenom et Tihange…

Une barre franchie dans les segments de marché

Le rapport permet une étude de marché. Il donne notamment une vue sur l’importance relative des différents segments du marché de détail, entre les clients résidentiels, professionnels et industriels (considérés comme tels quand leur consommation annuelle dépasse 2GW). Soit 270 811 clients résidentiels, 63 665 pros et 202 industriels.

Et ce sont bien ces 200 industriels qui sont, sans surprise, les plus gros consommateurs, avec 3725 GW/h captés ; ce qui fait plus qu’en 2020, année de ralentissement confiné, mais moins que les 3 années précédentes.

Même tendance et même évolution pour les clients professionnels, à qui l’on a fourni 1628 GW/h en 2021.

En revanche – et c’est assez logique au vu de l’augmentation de la population dans le pays -, les clients résidentiels voient leur consommation (fourniture) augmenter régulièrement depuis 2017. La barre du millier de gigawatts/heure a d’ailleurs été franchie en 2021, pour la première fois.

Quant aux parts de marché des fournisseurs d’électricité en fonction du volume d’énergie fournie aux clients résidentiels, professionnels et industriels, les tableaux confirment la prédominance évidente d’Enovos et plus encore du groupe Encevo qui l’englobe.

Alain Ducat

Illustrations-graphiques : ILR

Photo : Enovos - la première centrale PV flottante du Luxembourg lancée fin 2021 - 6700 modules photovoltaïques exploités par Enovos sur un ancien bassin de refroidissement d’ArcelorMittal

Article
Article
Publié le mardi 21 juin 2022
Partager sur
Nos partenaires