Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Augmenter sa production, réduire sa consommation
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Augmenter sa production, réduire sa consommation

Énergie

Publié le
vendredi 11 novembre 2022 à 04:30

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La production d’électricité renouvelable couvre 15,2% de la consommation nationale. L’autoconsommation progresse. Quant au gaz, le pays prépare l’hiver.

Initialement destiné à la Commission européenne, à l’Agence de coopération des régulateurs de l’énergie (ACER) et au ministre de l’Énergie et de l’Aménagement du Territoire, le rapport annuel de l’ILR (institut luxembourgeois de régulation), contient des informations très intéressantes pour le grand public. Réalisé par le service Énergie du régulateur, ce rapport analyse la coopération européenne et transfrontalière dans les secteurs de l’électricité et du gaz naturel, le développement de la concurrence sur les marchés de gros et de détail, et il s’intéresse aussi à la sécurité de l’approvisionnement ou à la protection des consommateurs.

Et c’est une mine d’informations sur le marché de l’énergie et sur la façon dont le Luxembourg consomme… ou produit.

Le renouvelable en avant, malgré un coup de vent

Par exemple, l’ILR constate que la production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables a bien affiché en 2021 une (légère) progression : 993 GWh, contre 979 GWh en 2020. Pourtant, la production des éoliennes a baissé de 10%, « à cause de conditions de vent moins favorables et de mises hors service d’anciennes éoliennes, qui seront prochainement remplacées par des installations nouvelles sur les mêmes sites », observe le régulateur.

La production d’électricité renouvelable couvre 15,2% de la consommation nationale. 3,3% de la consommation est couverte par la production non renouvelable au Luxembourg ; le reste est importé, majoritairement depuis l’Allemagne.
/
La capacité locale de production d’électricité est passée de 522 à 592 MW, la part du renouvelable passant de 421 à 496 MW.

La capacité photovoltaïque est en constante croissance, avec une augmentation record de 90 MW en 2021. Et on sait que la tendance s’est affirmée en 2022, notamment à la faveur d’un été généreux.

On peut d’ailleurs suivre l’évolution de la production d’électricité au Luxembourg sur le site www.smard.de, ainsi que de nombreuses informations comme la consommation ou les prix du marché de gros, les données étant actualisées toutes les heures.

L’ILR rappelle aussi que chacun peut aussi consulter la capacité de production installée dans chaque commune, via le géoportail.

Le choix de l’autoconsommation

L’ILR confirme ce qu’elle pressentait en 2021, à savoir la progression de l’autoconsommation, dans une équation changée, notamment par la législation et une certaine incitation officielle.

« L’autoconsommation permet de consommer l’électricité renouvelable quand elle est disponible et d’éviter ainsi les coûts de la fourniture depuis le réseau. Ceci devient particulièrement avantageux avec le contexte actuel de la hausse des prix de fourniture d’électricité. Le citoyen devient ainsi moins dépendant de la fourniture par le réseau et des aléas des prix de marché », souligne l’institut.
Dans les chiffres, 14,7% des nouvelles installations photovoltaïques (mises en service en 2021) sont utilisées pour l’autoconsommation, plutôt que pour injecter complètement dans le réseau. Pour les mises en service au premier semestre 2022, le chiffre progresse à 33%.
/

« Partager sa production électrique avec le voisinage, il est temps d’y penser » , poursuit l’ILR, qui insiste sur le fait que les citoyens peuvent, depuis 2021, partager leur propre production d’électricité renouvelable avec les autres consommateurs d’un même bâtiment ou d’un même quartier, dans le cadre de l’autoconsommation collective ou des communautés d’énergie renouvelable.

Économies encouragées

Et le gaz dans tout ça ? La hausse des prix du gaz naturel sur le marché de détail a été de 34% sur l’année 2021 pour un ménage moyen par rapport à 2020. « Les augmentations vont se poursuivre en 2022 et 2023, aussi pour l’électricité », prévient l’ILR, et ce alors que le marché est tendu et que l’offre locale se raréfie.

Le contexte est aux économies, encouragées par l’État. Le ministère de l’Énergie est plutôt satisfait, en dressant l’état des lieux des efforts de réduction de la consommation de gaz naturel. Actuellement, le Luxembourg atteint son objectif (réduction de 15%) : en août, la réduction correspondait à environ 37% ; en septembre, à environ 26% ; et en octobre, on a consommé 36% de moins par rapport à la période de référence des années 2017 à 2022.

Pour Claude Turmes, « les chiffres d’octobre indiquent à nouveau une réelle volonté au Luxembourg de participer à l’effort collectif pour faire des économies de gaz. La prudence reste néanmoins de mise : si les températures chutent après ce mois d’octobre relativement chaud, la consommation de gaz liée au chauffage pourrait considérablement augmenter. Je lance donc toujours un appel aux efforts d’économie d’énergie ! »

Notons encore, dans ce chapitre « économies et réduction de consommation », que, pour l’instant, 32 communes - un tiers des communes du pays - ont déjà répondu à l’appel du gouvernement d’éteindre l’éclairage de la voirie publique pendant une partie de la nuit.

Alain Ducat

Illustrations : ILR
Photo : Electris

Publié le
vendredi 11 novembre 2022


Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires