Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
bien-être, qualité de vie, Alias Médiation, transformation évolutive, harmonie, coopération dynamique de vie, hégémonie du genre, normes sociétales, principe féminin, évolution de notre humanité, unité absolue, principe masculin
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Au-delà de l’hégémonie du genre

Qualité de vie

Publié le
mardi 13 juillet 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Au-delà de l’hégémonie du genre et des normes sociétales, le principe féminin fait partie de l’équation de l’évolution de notre humanité dans la complétude et l’unité absolue du principe masculin.

Ne sommes-nous pas détenteur de notre propre autorité intérieure par nos choix personnels et le principe de notre libre arbitre pour aller à la rencontre d’un collectif inclusif de mieux-être ensemble ?

Et si était venu le temps d’accepter l’invitation pour une libération par le désapprentissage de nos anciens conditionnements restrictifs, limitatifs, couplés à notre ancienne programmation mentale mécanisée, arrivée en phase d’obsolescence, pour bâtir concrètement de nouveaux repères en phase avec une réalité nouvelle ?

Nous sommes tous porteurs de cette complémentarité harmonique dans notre processus fonctionnel intrinsèque global.

Nous sommes tous dotés dans notre univers individuel de fonctionnalités cognitives distinctes et complémentaires qui se rapportent à la fonction de connaissance entre la conscience logique dite rationnelle du faire, de l’action, le tangible et axée vers l’extérieur (polarité masculine) et de la conscience réflexive, instinctive, intuitive, imaginative, inconsciente de l’être, non-palpable et axée vers l’intériorité du sujet (polarité féminine).

Nous avons focalisé nos apprentissages de façon exclusive et excessive sur des schémas de fonctionnement en provenance d’une source extérieure pour répondre aux besoins du faire et de l’application de méthodes répétitives, des concepts de l’industrialisation en mode de réponses en série, toutes faites ou prêtes à manger, déconnectées de la réalité intérieure, des écosystèmes, de l’évolution du vivant et de la sensibilité au monde qui nous entoure.

Une programmation mentale formatée, en mode d’autopilotage, sur base du contrôle, de la production de masse, de la quantité et du nourrissement d’injonction culpabilisante par un système de pouvoir et de décision ou d’influence extérieure.

Une technique éducative de la duplication, du mimétisme et du copier-coller pour incarner le modèle robotique au plus proche de la famille des machines ou du dressage éducatif comportemental animalier.

Un modèle d’existence pour répondre à la satisfaction excessive de besoins matériels, du besoin d’accumulation, des besoins d’apparences, sensations éphémères, besoin de jouer un rôle pour faire croire ou paraitre.

Un mode de vie qui implique de recourir à des besoins grandissants et très gourmands de compensation pour combler les manques, les vides et les dépendances intérieures ou de devoir vider les « trop pleins » pour assouvir les peurs en tout genre, le sentiment d’impuissance, d’insécurité, d’insatisfaction ou de stagnation.

Une posture d’existence choisie et mis sous tension de la réceptivité de l’emprise relationnelle affective et émotionnelle de la masse et de l’avis des autres, consciente ou inconsciente en suivant « La vie des autres », au détriment de l’écoute dynamique, d’apprendre à s’entendre de la reconnaissance de notre individuation et de notre destinée à devoir répondre à ses propres besoins par ses capacités innées singulières et disponibles pour les mettre au service du collectif.

Dès lors, nous nous sommes coupés d’une partie de nous-mêmes et de nos fonctionnements de régénérescence, renouvellement, fertilité et d’adaptation à notre environnement dans son ensemble, en oubliant des dimensions et les limites de nous-mêmes qui donnent le sens à notre existence. Une mémoire oubliée enveloppant la compréhension de ce que nous sommes vraiment, la reconnaissance de nos capacités d’évolution personnelle et de la réalisation plus complète de notre potentiel de vie au sein de notre habitat terrestre.

Tout ce que nous vivons réellement dans notre vie est en résonance avec notre univers intérieur, est ce que cela vous parait logique ? Ou croyez-vous que tout ce que vous vivez n’a aucun lien avec ce que vous êtes ?

Envie de poursuivre pour être en relation avec des indices ?

C’est par ici le chemin des indices ▶ www.alias-mediation.com/blog/voyager-1/post/au-dela-de-l-hegemonie-du-genre-38

Publié le
mardi 13 juillet 2021


Avec notre partenaire

Alias MEDIATION S.A.R.L.S
Qualité de vie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Qualité de vie


Nos partenaires Qualité de vie

Nos partenaires