Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ministère de la Santé, assemblée mondiale de la santé, AMS, pandémie COVID-19, OMS, solidarité internationale, coopération internationale, secrétaire général des Nations-Unies, vaccin abordable, bien public mondial
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Appel à la solidarité, l’action et la coopération internationales

Santé-Environnement

Publié le
jeudi 21 mai 2020 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

La 73e Assemblée mondiale de la Santé, réunie en format virtuel, était entièrement consacrée à la réponse à la grave crise sanitaire mondiale, « le plus grand défi de notre époque », selon le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres.

Cette 73e AMS historique, du fait qu’elle se place dans le contexte de la pandémie COVID19, s’est réunie en format virtuel ces 18 et 19 mai 2020. L’ordre du jour est entièrement consacré à la réponse à cette grave crise sanitaire qui affecte le monde entier et qui nous oblige de faire face au « plus grand défi de notre époque », selon le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres.

La déclaration prononcée par la Présidente de la Confédération suisse, Simonetta Sommarugua, a été suivie par le Secrétaire général des Nations-Unies qui a souligné l’importance « de rester unis car notre survie en dépend » La Chine a été le premier chef de file mondial à s’adresser à l’ouverture de l’Assemblée et a annoncé vouloir accorder 2 milliards de dollars sur les deux prochaines années pour le développement ainsi que la reprise économique et sociale de l’Afrique. Le Président français Emmanuel Macron a fait écho à l’appel pour un vaccin en tant que « bien public mondial », ainsi que Moon Jae-in de la République de Corée, Angela Merkel, la Chancelière allemande, Cyrial Ramaphosa, Président de l’Afrique du Sud, et Mia Amor Mottley, Premier Ministre de la Barbade.

Le discours attendu du Dr. Tedros, Directeur Général de l’OMS, s’est conclu par ces quelques mots forts :

« La pandémie montre pourquoi la santé doit être au centre du développement. La santé c’est une nécessité, (…) la santé c’est un investissement, c’est la voie vers la prospérité et la paix. Il nous faut une OMS plus forte. Il nous faut un monde en meilleure santé, plus sûr et plus équitable. »

Plus de deux tiers des États membres de l’OMS ont pris la parole pour lancer un appel de solidarité et de soutien fort à l’OMS dans son rôle de coordinateur et de leader de la santé publique mondiale dans la réponse à la pandémie du COVID19, et ils ont souligné le besoin de tirer les leçons nécessaires de cette crise inégalée.

Revoir à la hausse les contributions obligatoires et volontaires des États

Le Luxembourg est également intervenu lors du débat général, en soulignant notamment le besoin de revoir à la hausse les contributions obligatoires et volontaires des États membres de l’OMS, afin de renverser le sous-financement chronique auquel fait face l’organisation et a rappelé que l’action, la solidarité et la coopération à l’échelle internationale sont plus que jamais nécessaires.

A également été tablée, dans un esprit d’objectif commun, une Résolution initiée par l’Union européenne sur l’accès équitable à un vaccin sûr et abordable, appelant la communauté internationale à en faire un bien public mondial, une fois disponible. La Résolution a reçu un nombre record de parrainages, à savoir plus de 130 États sur 194, dont la Chine, le groupe africain, et la Russie.

Communiqué par : ministère de la Santé
(Source photo AFP : Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, en conférence virtuelle lors de la 73e AMS)

Publié le
jeudi 21 mai 2020


Santé-Environnement
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires