Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
Lac de la Haute-Sûre, étangs de Remerschen, eaux de baignade, surveillance de la qualité des eaux, administration de la gestion de l’eau, waasser.lu, cyanobactéries, algues bleues
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Algues bleues : aggravation au lac de la Haute-Sûre

Santé-Environnement

Publié le
jeudi 9 septembre 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Une nouvelle fois, l’Administration de la gestion de l’eau donne l’alerte. Les cyanobactéries rendent dangereuse la baignade du côté de la Haute-Sûre. Les plages sont donc interdites. Et ce n’est toujours pas possible non plus aux étangs de Remerschen.

Les dernières analyses effectuées dans le cadre de la surveillance de la qualité des eaux de baignade ne laissent aucun doute à l’Administration de la gestion de l’eau : la situation s’aggrave sur le front des cyanobactéries, les « algues bleues » qui pullulent.

« Une prolifération importante a été constatée dans le lac de la Haute-Sûre à hauteur des plages Rommwiss, Burfelt, Lultzhausen, Insenborn et Liefrange », alerte l’AGE .

Une interdiction de baignade et de toute activité nautique (plongée, sports aquatiques, pêche) a été prononcée sur tout le lac de la Haute-Sûre…

/

Production de toxines

L’interdiction similaire qui avait été prononcée le 25 août dernier pour les étangs de Remerschen (Moselle) doit être maintenue. Avec la chaleur des derniers jours, le danger reste bien présent. Par contre, pas d’interdiction à ce stade pour le lac de Weiswampach (mais il faut suivre l’évolution et se méfier).

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) a été mandaté pour réaliser des analyses détaillées en vue de déterminer la composition des espèces des cyanobactéries. Les analyses ont révélé la présence, entre autres, des espèces Limnothrix et Planktothrix, potentiellement productrices de toxines, donc potentiellement nuisibles pour la santé, des êtres humains mais aussi du bétail, notamment.

L’AGE, en concertation avec la Direction de la santé, recommande au public de ne pas laisser les chiens et autres animaux domestiques boire l’eau du lac, de ne pas consommer non plus les poissons pêchés avant l’interdiction.

L’eau du robinet reste potable

En revanche, il faut souligner qu’il n’existe aucun risque lié à la consommation d’eau potable de distribution issue du lac de la Haute-Sûre. En effet, le prélèvement de l’eau brute se fait à 25 m de profondeur, là où la concentration de cyanobactéries est très faible, et le système de traitement en place permet d’éliminer efficacement les toxines.

L’Administration de la gestion de l’eau tient par ailleurs à rappeler que la situation actuelle concernant toutes les eaux de baignade peut être suivie sur son site internet (www.waasser.lu). Des dépliants portant sur la thématique des cyanobactéries peuvent également y être téléchargés.

Alain Ducat

Photos : Licence Creative Commons

Publié le
jeudi 9 septembre 2021


Santé-Environnement
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Santé-Environnement


Nos partenaires Santé-Environnement

Nos partenaires