Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Accompagner les entreprises dans leur transition vers une économie circulaire

Politique & Gouvernance

Publié le
mercredi 4 décembre 2019 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider a présenté lors d’une conférence de presse une initiative pionnière à l’échelle de l’UE qui vise à définir une norme auditée pour permettre une réutilisation efficace des produits manufacturés à la fin de leur cycle d’utilisation. Lancé par le ministère de l’Économie, le projet pilote s’inscrit dans le cadre des efforts pour accompagner les entreprises dans leur transition vers une économie circulaire.

L’initiative entend aboutir à terme à une norme industrielle et à un cadre audité qui fournissent un modèle de données circulaires sur les propriétés de chaque produit. La méthode pour définir et s’échanger un tel set de données circulaires pour chaque produit veillera à respecter la confidentialité de ces données commercialement sensibles, sans pour autant représenter une charge administrative prohibitive pour les entreprises. L’initiative permettra de réduire les coûts actuels et de maintenir la valeur des produits, composantes et matériaux. À l’heure actuelle, un tel outil standardisé et normalisé n’existe pas encore.

Lors de la présentation du projet, le Vice-Premier ministre, ministre de l’Économie, Étienne Schneider a dit : Notre initiative vise à déployer l’énorme potentiel de l’économie circulaire en comblant les lacunes en matière de données pertinentes, notamment sur la composition des produits. Le projet s’inscrit dans le post-processus Rifkin et dans la stratégie d’innovation basée sur les données pour soutenir l’émergence d’une économie durable et de confiance.

Jusqu’à présent, 50 entreprises originaires de 12 pays différents ont adhéré à l’initiative dénommée Circularity Dataset Initiative. Outre quelques entreprises luxembourgeoises comme Astron Buildings établie à Diekirch, des entreprises de renommée mondiale participent au projet, comme Tarkett, leader des solutions innovantes de revêtements de sol et de surfaces sportives, le sidérurgiste ArcelorMittal, le groupe verrier français Saint-Gobain et le géant suédois Ikea.

Communiqué par le ministère de l’Économie / Photo : ©MECO

Publié le
mercredi 4 décembre 2019


Politique & Gouvernance
Communiqué
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Politique & Gouvernance


Nos partenaires Politique & Gouvernance

Nos partenaires