Le quotidien des enjeux du développement durable au Luxembourg !
ILR, Institut luxembourgeois de régulation, superviser le bon fonctionnement des marchés sur base d’une concurrence effective et durable, garantir un service universel de base, autorité indépendante de la régulation des réseaux et de la distribution d’énergie électrique, coût de l’énergie non distribuée, interconnexion des réseaux d’électricité, sûreté d’approvisionnement
facebook
twitter/
linkedin
scoopit

À quel prix l’approvisionnement électrique sans interruption ?

Énergie

Publié le
lundi 15 mars 2021 à 04:00

facebook
twitter/
linkedin
scoopit

L’Institut luxembourgeois de Régulation (ILR) lance un sondage. Objectif : évaluer le montant que les clients seraient prêts à payer pour éviter toute faille dans l’approvisionnement en électricité. Ouvert à tous en ligne, il sera clôturé le 2 avril.

Sous cette forme, c’est une première. L’ILR – institut luxembourgeois de régulation – lance un sondage sur la valeur électrique d’un approvisionnement électrique sans interruptions. Comme l’explique l’ILR, dans un communiqué, « l’idée de ce sondage est de connaître le montant que les clients seraient prêts à payer pour éviter une interruption de l’approvisionnement en électricité ».

Le questionnaire est en ligne sur le site de l’ILR. Il sera clôturé le 2 avril 2021.

Il est disponible en français et en allemand. Et d’ailleurs, le régulateur allemand s’associe au sondage, tant il est vrai que les réseaux luxembourgeois et allemand sont profondément interconnectés, le voisin germanique étant la principale source d’approvisionnement électrique du Grand-Duché. L’ILR note aussi que, en participant à ce sondage, « le consommateur contribue à une meilleure intégration des systèmes électriques dans le marché germano-luxembourgeois et dans les autres États membres de l’Union européenne ».

L’interruption engendre des coûts, la garantie aussi

L’intérêt de la participation est aussi celui du résident client-consommateur final, particulier ou entrepreneur par exemple. Une bonne partie de l’activité économique dépend de l’électricité. « Bien que l’électricité soit fournie avec un degré élevé de fiabilité dans toute l’Europe, des interruptions peuvent survenir et engendrer des coûts très élevés pour la société. Cependant, maintenir un niveau élevé de sécurité d’approvisionnement est également très coûteux et aucun système ne peut jamais être sécurisé à 100% ».

D’où cette formule du coût de l’énergie non distribuée (Value of Lost Load –VoLL) : ce calcul accorde une valeur à la perte d’activité socio-économique qui se produit lorsque l’électricité n’est pas fournie aux consommateurs. Il est utilisé pour mesurer les avantages marginaux de l’amélioration du niveau de sécurité de l’approvisionnement en électricité.

Financer d’éventuelles capacités de réserve

Le questionnaire élaboré par l’ILR et ses homologues allemands s’adresse donc à la fois aux ménages et aux entreprises (sans demande d’identification et en garantissant le traitement des données dans la conformité législative). « Dans la zone germano-luxembourgeoise, la mise à disposition de suffisamment d’électricité par le marché est assurée. Jusqu’à présent, il n’y a eu aucune interruption de l’approvisionnement en raison d’une capacité de production insuffisante. Cela devrait également rester ainsi à l’avenir. Cependant, le maintien d’un approvisionnement électrique très sûr est également associé à des coûts élevés », souligne l’introduction au questionnaire.

L’enquête doit donc permettre de déterminer « combien nous sommes prêts, en tant qu’économie, à payer pour une alimentation électrique la plus sûre possible, et donc à financer, notamment, en cas de besoin, des capacités de réserves en dehors du marché ».

Pour rappel, l’ILR a pour mission d’assurer et de superviser, dans l’intérêt du consommateur, le bon fonctionnement des marchés sur base d’une concurrence effective et durable, tout en garantissant un service universel de base. L’ILR, autorité indépendante, est en charge de la régulation des réseaux et services de communications électroniques, du transport et de la distribution d’énergie électrique et du gaz naturel, des services postaux, du transport ferroviaire et des redevances aéroportuaires. L’ILR assure en outre la gestion et la coordination des fréquences radioélectriques. L’ILR est également le point de contact unique pour le Luxembourg et l’autorité compétente en matière de sécurité des réseaux et des systèmes d’information.

Alain Ducat

Photo : Creos

Publié le
lundi 15 mars 2021


Énergie
article
Distraction free
DISTRACTION FREE MODE
Nos partenaires Énergie


Nos partenaires Énergie

Nos partenaires